[Solaire] Le MIT imprime des panneaux Photovoltaïques

paper-solar1

Le temps où il suffira de peindre la toiture de sa maison avec un composant miracle permettant de transformer toute sa surface en panneaux solaires est encore loin.

Pour autant quelques solutions plus ou moins similaires portent déjà leurs fruits, comme cet exploit réalisé par le MIT : réussir à imprimer des panneaux solaires sur du papier, du tissu et du plastique.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=21O0tBe-Alk[/youtube]

Imaginez pouvoir recharger vos gadgets dans votre maison à l’aide de vos rideaux photovoltaïques. Nous n’en sommes pas encore là, mais presque puisque des chercheurs du MIT travaillent actuellement sur une technologie capable d’imprimer littéralement des panneaux solaires sur des supports flexibles et peu couteux.

Le procédé d’impression par évaporation utilisé n’est pas tout à fait nouveau puisqu’il est similaire à celui employé par l’industrie agroalimentaire pour déposer du métal argenté à l’intérieur des paquets de chips et autres biscuits.

Cela ne veut pas dire qu’il vous sera possible à terme d’imprimer vos propres panneaux solaires avec votre imprimante à jet d’encre, mais annonce une commercialisation plus facile de la technique si elle venait à percer le marché.

Actuellement le rendement de ces panneaux est de l’ordre des 1%, pas de quoi utiliser réellement le procédé pour recharger votre téléphone ou vos consoles de jeux, mais le projet encore jeune ne demande qu’à progresser.

Toujours est-il que s’il devenait possible de profiter des avantages de ces panneaux solaires flexibles et imprimables sur mesure, les possibilités permises seraient gigantesques. [MIT News via Engadget ]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand on voit le nombre de projets autour du photovoltaique, qui n’en sont qu’à leur balbutiement et qui ont déjà un fantastique potentiel on se dit que l’énergie solaire a vraiment de l’avenir et qu’elle risque de modifier en profondeur nos modes de vie d’ici quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité