L’HADOPI dévoile les chiffres du piratage

Hadopi_slogan

"Big Brother is watching you" ou plutôt "is tracking you". Oui, l'HADOPI est loin d'être votre frère et nous sommes bien en France, le pays du fromage et du bon vin. Mais enfin et surtout le pays marqué du sceau de la Liberté, de l'égalité et de la fraternité. Liberté que l'Hadopi prend en surveillant l'activité des internautes via leur adresse IP, et l'égalité qui fait que nous sommes tous surveillés et fraternité des 18 millions de fraudeurs qui ont été identifiés par la Haute Autorité.

Durant les 9 derniers mois, ce sont donc 18 millions de vilains petits canards qui ont été pris dans les mailles du filet. Reste que « seulement » 470 000 premiers avertissements ont été envoyés à ces voleurs numériques.

C’est la première fois que des données officielles émanent du gouvernement. Objectif inavoué : faire peur à quiconque aurait encore l’intention de partager ou de télécharger des fichiers en P2P.

C’est au rythme de 50 000 emails par mois que l’HADOPI officie. Elle a également envoyé 20 000 seconds emails. Et seulement 10 internautes ont franchi le rubicon ou du moins se sont fait pincer en le franchissant recevant ainsi un troisième email collector pour le coup.

Et ce sont dix cas qui seraient instruits par un juge avec le risque d’une amende encourue de 1500 euros et de la privation de connexion internet.

Alors impressionné ? Il semblerait que les mesures prises par l’HADOPI ne fassent pas peur aux internautes puisque selon ZDNET, seulement 4% des utilisateurs de P2P (interrogés) disent avoir stoppé tout partage par crainte d’être repéré.

[torrentfreak via Le Monde]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 18 000 000 de personnes se sont fait detecté … y’en a 10 qui vont PEUT ETRE EVENTUELLEMENT recevoir une amende et / ou se faire couper une partie du net (les mails doivent rester fonctionnel).

    OUH ! j’en fait pipi dans ma culotte … mais pas c’est pas de peur

  2. Tu as mal compris le nombre 18 millions désignent le nombre de français téléchargeant illégalement et non le nombre de personnes détectées (qui est lui de 470000).

    1. Non, c’est clairement écrit : « Durant les 9 derniers mois, ce sont donc 18 millions de vilains petits canards qui ont été pris dans les mailles du filet ». Donc 18M d’IP contrôlées positives…sur environ 39 millions au total, ca fait presque 1 internaute sur 2 hors la loi et susceptible d’avoir sa connexion coupée en cas de récidive…comment ne pas rire :) aller, toute cette bonne blague sera terminée en 2012.

  3. Pour ceux qui souhaitent contourner Hadopi, rien de plus simple ; il faut éviter de télècharger l’une des 10 000 chansons surveillée ou l’un des 2 000 films …
    Donc dans les chansons, on évitera tous les « bons » trucs « à la mode », ainsi que Jony, Crala et cie … Pour les films, on évitera les gros blockbusters américains, les gros succès français et, cerise sur le gâteau, les films de Thierry Lhermitte qui n’est autre que l’actionnaire principal de la société chargée de pister les IP …

  4. moi je trouve qu’encore une fois le gouvernement ne se pose pas les bonnes questions et défends toujours les riches !!
    c’est bien beau tout ca mais quand un album coute dans les 15€ pour une douzaine de chansons, qu’un dvd coute dans les 20€ il faudrait peut etre envisager de réformer tout ca avant de nous pointer du doigt parce que c’est pas les artistes qui crévent de faim faudrait peut etre ne pas oublier qu’il se font des millions grace aux tournées et que sans internet les gens n’iraient peut etre jamais en concert !!! ca a permis de booster le marché et quon arrete de nous servir la meme merde a longueur de journée tellement le marché est competitif maintenant ! quand les gens se font 1200 euros par mois qu’ils ont du mal a boucler les fin de mois ils vont pas penser a mettre de largent dans ca mais eux aussi ont le droit de se divertir sinon a quoi servirait il de travailler !

  5. d’après numerama (http://www.numerama.com/magazine/19235-la-france-34pas-en-retard34-au-niveau-du-tres-haut-debit-selon-l-arcep.html)
    « En additionnant le nombre d’accès à Internet à haut et à très haut débit, la France compte au total 21,8 millions de lignes (ADSL, câble, fibre optique…) à la fin du premier trimestre 2011.  »
    soit plus de 82% de fraudeurs !!! (Je ne compte pas ceux connecté en bas débit, car à mon avis, s’il ne téléchargent pas, c’est doit être plus en raison du débit, la proportion devrait être la même sinon)
    Interdire quelque chose qui est entré dans les mœurs me semble voué à l’échec …

  6. Sans compter qu’apparemment il n’y a surement pas de réponse graduée … donc celui qui télécharge 10 T de musique aurai la même sanction que celui qui a téléchargé un album … au nom de l’égalité …

      1. je trouve que t’as bien raison !! l’état ne régule pas quand les prix sont trop hauts par contre il régule quand il y a un profit pour le consommateur ! :ss
        franchement quand les prix des forfaits sont trop élevé par rapport a la réalité est ce qu’ils sont intervenus ?
        l’accés a la proprio ? les biens de conso ? les marges par les grandes surfaces ?
        par contre pour défendre les pauvres artistes qui n’ont plus que quelques dizaines de millions pour certains oulala vite ils acourent en gaspillant notre argent pour nous punir

  7. Moi je vais voir le film au cinema, ensuite je le telecharge et enfin dès qu’il sort en blue-ray je l’achete.Alors je suis quel genre de pirate? il n’on qu’a sortir directe le film en blue-ray pour que j’arrete de telecharger.

  8. Si je ne me trompe pas la France compte dans les 60 millions d’habitants. Cela représenterais quasiment 1/3 de la population qui fraude.? Ne faudrait il pas trouver d’autres solutions que la sanction bête et méchante?

  9. 18 millions d’IP, j’y crois pas une seconde, il y a jamais eu autant de personne qui télécharge…
    Je pense qu’Hadopi ment sur les chiffres afin de justifier ces dépenses tout simplement !!
    80% des utilisateurs de P2P sont passé sous VPN ou en téléchargement direct (MU,FS etc…) et ceux bien avant le démarrage d’Hadopi…

  10. Hadopi est une profonde niaiserie qui fait exactement l’inverse de ce qu’il faudrait faire, c’est à dire favoriser la diffusion légale d’œuvres à travers la mise en place de tiers de confiance gérant des bibliothèques personnelles (ne contenant que les références des oeuvres, pas des copies), tiers de confiance ayant une interdiction stricte de regarder dedans ou d’en publier le contenu, et fonctions éditeurs et magasins en ligne complètement séparées de la fonction « notariale » ou « tiers de confiance ».
    Répression ? Sur les centres et non utilisateurs finaux, P2P vaste hypocrisie dans les termes, toujours des centres dans le piratage du fait de la nécessité de constituer des catalogues. Un peu plus développé ci-dessous :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc
    Aucune offre légale non monopolistique, non pénible pour les utilisateurs, et respectant le caractère privé de leurs bibliothèques (disco, video, sito thèques) ne peut se mettre en place sans ces « tiers de confiance » et « comptes de licences contrats » personnels associés.

    Quant à la licence globale, ce serait bien évidemment la pire des solutions :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/

  11. Pour mes albums je suis sous Spotify, pour le prix d’un album par moi j’ai 13millions de titres que je peux écouter sur ma chaîne onkyo, mon smartphone ou mon ordi avec mes titres préférés en mode « hors connexion » pour les écouter quand je n’ai pas internet.

    Manque plus qu’un service comme Spotify mais pour les films et je pense qu’on aura fait un grand pas vers l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité