LulzSec reprend du service

the-sun-capture

Hier soir Rupert Murdoch et son tabloïd the Sun ont été victime du retour fracassant des LulzSec sur la Toile. Plus question d'une attaque DDoS cette fois, le groupe de pirates fantasques a fait dans le sensationnel.

Alors que Rupert Murdoch doit être entendu aujourd’hui par des parlementaires à Londres, suite au scandale des écoutes au sein de l’ex tabloïd News Of The World, les membres de LulzSec se sont attaqués à The Sun, une autre publication appartenant au magnat de la presse.

Hier soir le site internet du tabloïd anglais affichait en page d’accueil un article annonçant la mort de l’homme d’affaire à cause de l’inhalation de substances chimiques. Si dans un premier temps le hack a été annoncé par les Anonymous sur Twitter, il s’avère que les véritables responsables sont les LulzSec comme en témoigne ce message posté également sur le site de micro-blogging à destination de nos confrères américains.

Dans ce tweet, les LulzSec apportent une confirmation de l’authenticité de leur attaque à l’encontre de The Sun, et signalent qu’ils en sont à l’origine. Par ailleurs, quelques minutes après la publication de l’article, les visiteurs du site internet du tabloïd anglais étaient directement redirigés vers le profil Twitter du groupe de pirates grâce à un second hack.

Tout est rentré dans l’ordre à présent, mais force est de constater que les LulzSec sont de retour. Un retour qui se faisait pressentir depuis quelques jours étant donné le regain d’activité observé sur leur fil Twitter, l’unique outil de communication sur lequel il faut se baser pour être informé des faits et gestes de ces hackers.

Alors qu’ils avaient cessé leurs activités le 25 juin après avoir pendant près de deux mois mené des vagues d’attaques DDoS à l’encontre de Sony, Nintendo, la Fox, la CIA ou encore après avoir publié des informations personnelles concernant certains membres des forces de l’ordre de l’Arizona notamment, la tentation de revenir semblait être plus forte que la peur d’être démasqué.

En effet après leur retrait soudain, on apprenait que les hackers du A-Team affirmaient détenir les noms, alias et coordonnées des LulzSec. Une information qui légitimait ce départ précipité. Mais à peine un mois plus tard, ils sont à nouveau là.

Reste à savoir si la cible de choix qu’est Rupert Murdoch est l’unique raison de leur retour ou s’ils ont décidé de se détacher à nouveau des Anonymous. Mais une chose est sûre, les LulzSec n’en ont pas encore terminé avec le piratage. [Twitter]

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité