Intel pourrait changer l’équation des Chromebooks

Chromebook-Samsung

Les premiers Chromebooks sont disponibles depuis un mois et s'ils sont bien placés sur le top des ventes d'Amazon US, Google n'a pas communiqué sur le volume écoulé. L'équation du Chromebook plus cher qu'un netbook avec Windows 7 par exemple et proche du prix d'une tablette, pourrait toutefois évoluer. Et c'est Intel qui donnerait un coup de pouce.

Les actuels Chromebooks, Samsung Série-5 et Acer Cromia, embarquent un microprocesseur Atom N570 et coûtent entre 50 et 100 euros de plus qu’un netbook avec Windows 7. A titre d’exemple, la version Wifi uniquement du Samsung série-5 est proposée à 399 euros sur amazon.
Google et ses partenaires pourraient revoir leur copie et proposer les Chromebooks avec un microprocesseur plus puissant.
Dans cette optique, Intel venderait ses Core i3 et Core i5 à 80 ou 90% de leur prix à Samsung, Acer et Asustek qui devrait également disposer d’un Chromebook prochainement.
Le but de la manoeuvre est de proposer un hardware revue à la hausse pour justifier du prix plus élevé que celui des netbooks (qui disposent d’Intel Atom N570).
Il reste toutefois une question en suspens. Les Chromebooks ont pour vocation de ne pas nécessiter un hardware ultra performant puisqu’il s’agit de solliciter les serveurs de Google ; c’est l’essence même de Chrome OS. Est-il donc judicieux d’avoir des Chromebooks plus puissants mais toujours plus onéreux que les netbooks sous Windows 7 ? Le marché en jugera.

[digitimes]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ce n’est pas l’essence même de Chrome OS hein … Utiliser le web de manière optimale nécéssite de la puissance !

    Utiliser l’HTML5 demande une machine puissante, notamment les jeux. Voir du côté de WebGL.

    C’est une bonne nouvelle, les processeurs actuels me freinaient pour l’achat d’un Chromebook.

    1. @eoui, attention, le HTML5 apporte des éléments nouveaux mais il n’a pas vocation à ralentir le chargement des pages web et donc à nécessiter un hardware plus puissant. C’est même tout le contraire.
      Et pour le webGL, c’est l’accélération matérielle qui marche plein pot avec la plupart des navigateurs internet.
      J’ai pour ma part un netbook avec un Atom (il ne s’agit même pas du N570) et aucun problème pour charger des pages en html5.

      Les Chromebooks n’ont donc pas besoin de Core i3 pour surfer sauf bien entendu pour justifier un prix. Mais je trouve le procédé pas très intelligent de la part de Google.

  2. <>, voilà, l’écran de fumée de ouf!, un Core i3 et i5 sur un Chromebook avec un noyau Linux pour les taches de bases, si sa c’est pas une grosse daube bien baveuse comme on les aimes!

  3. Réflecto: bien sur que si. J’ai le netbook censé etre un des plus balezes du marche et c’est faux : il galère Easy sur le web notamment le html5 et full js.

    Alors soit on a pas la même notion de « fluide » et « optimal » soit tu n’as jamais essaye de faire tourner plein pot de vraies applis html5 qui demandent vraiment une bonne machine. Même le flash consomme moins.

    C’est au contraire la meilleure chose que pouvait faire Google et Intel. Il est certain maintenant sur je prendrais un chromebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité