3615 Ulla

minitel_2.0

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris cette nouvelle. Après 30 ans de bons et loyaux services, le Minitel va nous quitter. Il a été assassiné, une bien sombre affaire … néanmoins l’enquête a été assez facile à résoudre.

Revenons sur les faits, le Minitel est né d’une longue gestation. Après de nombreux projets et modifications, c’est en 1983 que 120 000 terminaux sont installés en France. Le petit cube aura eu son petit succès il faut bien le reconnaitre. Il représentait la pointe de la technologie de l’époque, on pouvait trouver un numéro de téléphone, s’inscrire à l’université, acheter par correspondance ou bien sur accéder aux célèbres « messageries roses ».

Mais voilà, on ne peut pas avoir du succès pendant toute sa vie, un petit jeune à fait son entrée sur la scène internationale … Le fameux Internet. La concurrence a été terrible, le Minitel a tout fait pour se battre mais sans succès, on a pu lire sur son écran « internet m’a tuer ».

Un peu plus sérieusement, France Telecom lui a accordé un sursis de neuf mois. Il devrait donc s’éteindre définitivement le 30 juin 2012. L’offre X25, le réseau permettant d’utiliser le Minitel, sera également clôturée à cette date.

Si vous disposez encore d’un service sur Minitel, il est temps de penser à le faire migrer sur Internet. Même si on constate qu’il y a encore du trafic sur le Minitel, celui-ci est clairement en grande décroissance, il est temps d’arrêter les frais et de laisser la place au successeur naturel du petit cube.

Le minitel nous a offert une véritable révolution télématique, avec des terminaux austères mais solides et peu onéreux. Son heure de gloire, il l’a connue en 2002, équipant alors neuf millions de foyers et entreprises. Mais il n’a jamais réussi à s’exporter au-delà des frontières françaises. Ainsi fin 2010, il ne restait plus que 810.000 terminaux classiques en circulation, on sentait alors que la fin était proche.

Il faudra désormais dire feu le minitel, il vous reste donc deux solutions. Vous pouvez conserver votre Minitel comme une relique et faire votre devoir de mémoire pour les bons et loyaux services qu’il vous aura fourni. Sinon Orange vous propose de le démanteler et de le recycler.

[AFP]

 

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je me souviens encore de mon correspondant allemand halluciné par les services que proposait cette boite marron. Moche mais solide, cette petite machine rejoint sans conteste le panthéon des innovations vintages.
    Reste à trouver comment expliquer cette merveille aux générations futures… ont suivi les sons affreux de connexion de nos modems 56k, les tatoos les tam-tam, les portables et « POUFF! » je rédige ce commentaire en 2011 (clavier/souris sans fils, écran plat, I-phone à ma droite et connexion fibre optique)… je vieillis je crois !

  2. moi je m’e suis inscrit à la fac parminitel, je me rappel c’etait le system RAVEL, l’année du bac tu donnais tes voeux sur un papier et on les inscrivait sur minitel et si t’avais raté la date donné dans ton lycée (c’etait mon cas) ben tu devais te connecter avec ton identifiant et rentrer tes voeux d’orientation pour le second cycle toi meme.
    😉 en fait non c’est pas ce smiley que je voulais, c’est lequel pour quand on verse une petite larme de nostalgie??

    1. Rhaaaa nan pas le 36-15 Ravel, j’avais fini par oublier cet épisode pénible post-bac (en 1988).

      Je me rappelle surtout de la connexion pénible, due au trop grand nombre de personnes qui tentaient comme moi de rentrer leur vœux. Un avant-goût de l’internet sous modem 56K…

  3. La fin d’un système vraiment précurseur, qui n’avait su s’exporter … qu’au Texas, et sans grand succès.
    Et « 3615 – baisse ta culotte » en restera malheureusement l’image la plus célèbre.
    Encore 810 000 terminaux fin 2010 ! Incroyable.

    Sniff !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité