Ca vous dirait de vous chauffer aux données ?

Server_Room

Les data centers génèrent beaucoup de chaleur. Les équipementiers s'emploient à réduire le TDP (Thermal Design Power) des serveurs et à évacuer les calories. Mais Microsoft Research a publié un article avec une idée simple mais qui pourrait faire son chemin.

Déployer des mini data centers (en fait un serveur constitué de 40 à 400 CPU) dans des maisons individuelles en lieu et place de chauffages conventionnels, c’est ce que suggère l’article de Microsoft Research.
Il s’agit d’utiliser un accès ADSL dédié pour l’utiliser de façon déportée et de se servir de la chaleur générée par le serveur pour chauffer un habitat. De surcroît, d’anciens serveurs présentant un TDP peu flatteur pourraient être utilisés. Microsoft parle de 300 euros économisés par an et par serveur ; la maintenance devrait se limiter à trois visites annuelles pour qu’une unité reste rentable.
Une myriade de serveurs pourrait ainsi permettre aux sociétés de faire des économies substantielles. Pour palier aux changements climatiques liés aux saisons, différents modèles seraient proposés en fonction des régions.
Imaginez un instant que vous vous chauffiez avec un mini data center de Google ou d’Apple. Bien entendu, cela pose des problèmes de protection des données mais ne serait-ce pas là le comble du geek : se chauffer aux data.

[datacenter]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ridicule… Ils oublient de préciser qu’un « vrai » serveur, surtout un « ancien », peut atteindre les 80 db, causer des vibrations difficile à masquer, et que surtout il faut les maintenir à une température raisonnable toute l’année, et donc les refroidir, hiver comme été…

  2. Le plus simple serrait de laisser les gens héberger leur propre serveur chez eux, sans bridage et blocage de ports sur leur ligne.
    Un Internet décentralisé et un réseaux libre et neutre règlerait en partie le problème.

  3. Bonne idée à part pour ce qu’a évoqué Zak, sinon autre point important, l’électricité pour alimenter ces serveurs, c’est le particulier qui la paye ou la société qui possède les serveurs. Car si c’est la première solution, c’est loin d’être rentable pour l’habitant

  4. tss tss tss les nouvelles infrastructures des institutions européennes seront equipés de cette maniére pour chauffer les différents bureaux en récupérant la chaleur emise par les data centers..

    C’est pas du nouveau…

  5. Moi aussi je kiffe l’idee… Tant qu’elle reste une idée. Si y à un abruti qui contient MES données et que son data center Pete…non dsl ça me fait trop flipper.

  6. Moi ce que j’attends c’est de voir la réaction d’un fanboy android possédant un serveur Apple … x) Va-t-il débrancher les alimentations ? 😀

  7. ça fait une plombe que ça ce fait, généralement le circuit de clim/chauffage des immeubles sont intégrés aux circuits de refroidissement des datacenters qui sont au sous sol, comme ça si il faut chauffer on utilise la chaleur des serveurs.
    D’ailleurs qui ne se chauffe pas avec sa tour de 650Watts ?
    Et sinon pour contredire Natswedan, tu connais la redondance physique ? (c’est utilisé partout, surtout dans le cloud, faut pas prendre dédé pour une buse…)

  8. Tu déconnes, les vibrations ce n’est pas possible même avec des vieux trucs, les disques durs ne supportent pas les lourdes vibrations mécaniques. J’en ai vu des ordinausaures et des salles serveurs, beaucoup de loupiotes qui clignotent, double plancher, goulottes métalliques partout, faux plafond surexploités et malgré ça des câbles partout, une ventilation d’enfer oui mais derrière une grosse porte on n’entend plus rien. Parfois même on les refroidit à l’eau…

    Cela dit, je ne suis pas sûr que le chauffage électrique en permanence soit intéressant pour les particuliers, si on est tous à vaquer ailleurs dans la journée, mieux vaut chauffer au minimum la journée. Alors se chauffer avec une salle serveur, c’est beaucoup d’encombrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité