Smartphones, tablettes et mobilité

Fotolia_31052630_Subscription_XXL

Le propre du Smartphone et des derniers gadgets tactiles et de garantir la mobilité : de pouvoir regarder du contenu quand il nous sied et où il nous sied. Mais apparemment, cet aspect de liberté a été écarté par de nombreuses personnes.

Une enquête de Nielsen détermine que les individus sont plus susceptibles de regarder des vidéos à la maison plutôt que dans tout autre endroit. 74% du panel regarde des vidéos sur leurs périphériques à leur domicile. 31% des interrogés regardent du contenu dans leurs déplacements quotidiens.

L’étude montre de façon limpide que les consommateurs utilisent leurs Smartphones et Tablettes (Android ou Apple) au lieu de regarder la télévision ou d’utiliser un ordinateur pourtant situés à quelques mètres. (Petite parenthèse : voilà qui représente une nouvelle manne financière pour les publicitaires puisqu’ils vont pouvoir toucher un public qui ne regardait plus la télévision).

On peut facilement en saisir les raisons, votre tablette est à deux pas, réactive et déjà allumée. Soit.  Mais alors, si les tablettes et autres Smartphones ne remplissent plus leur devoir de mobilité, quel en est concrètement l’intérêt ?

Pour les Smartphones, la réponse va de soi puisqu’ils sont avant tout des téléphones. Difficile de se passer de ces engins à notre époque, souvent, même mamie Colette en possède un.

En revanche qu’en est-t-il des tablettes tactiles ? Tout d’abord, il faut se le dire, ces dernières ont été conçues pour créer un nouveau besoin. Le but est d’augmenter notre consommation de données multimédias. Donc à la base, nous pouvions nous en passer sans le moindre souci. Elles se sont rendues indispensables grâce à leur autonomie, leur facilité d’utilisation, leur ergonomie. De plus, elles sont extrêmement personnalisables et fournissent une centralisation aboutie. Bref avec une tablette, vous voilà soutenu par un véritable assistant personnel à domicile.

Or c’est là que le bât blesse. La plupart des gens possédant une tablette détiennent à coup sûr un ordinateur, un portable, une télé, et très fréquemment, les trois. Ces objets sont tout à fait capables de remplacer une tablette, voire de faire bien mieux que cette dernière. Bref, tout l’intérêt de la tablette est la mobilité, dans la liberté de l’utiliser à l’extérieur.

La première chose qui vient à l’esprit est que quiconque étant un tant soit peu sensé ne sortira pas sa tablette. Par peur d’un vol et simplement à cause du prix. Par ailleurs, leur taille intermédiaire ne permet pas de travailler efficacement dessus. Dans tous les cas avant de vous mettre à l’ouvrage, dans les transports par exemple, il vous faudra un moment pour vous installer vous et votre périphérique. En admettant que ce problème soit résolu, qui n’a jamais subi le visionnage saccadé d’une vidéo ou la lenteur de la 3G ? Effectivement, il y a de quoi laisser sa tablette à la maison.

Bref pour le consommateur lambda, le lieu idéal pour utiliser une tablette est le salon ou la cuisine, pour un outil qui se veut mobile, ce n’est pas l’idéal. Les tablettes ont un véritable intérêt pour les professionnels qui peuvent proposer une vision simple, concrète et interactive d’un projet. Elles sont également une valeur ajoutée pour les jeunes diplômés qui peuvent montrer un CV moderne et dynamique ou des travaux personnels (photos, books, articles …).

Cela étant, comme tout gadget, on ne regarde pas forcément à l’utilité. Finalement même si les tablettes tactiles ne tiennent pas leur promesse de mobilité, elles ont réussi à séduire un public, grandissant de jour en jour.

[Gizmodo]

© Mimi Potter – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il y a un point que vous oubliez, et qui explique un peu tout l’intérêt des « gens » pour les tablettes : c’est l’échec de Windows !
    Trop de mises à jour, de bugs, de blabla, de virus, d’antivirus, trop peu d’intuitivité.
    A coté, une machine réactive, branchée en permanence, facile et sécurisée, pourquoi hésiter ?
    Et finalement, pour le même résultat : regarder des films, bricoler sur internet, regarder ses photos etc.

    La TV est un peu pareil : des programmes figés, et en face une VOD payante. Pourquoi ne pas empoigner la tablette sur le canapé, quelques instants sur YouTube par exemple, et déjà plein de trucs à voir (pas toujours très intéressants certes, mais ce sont les mêmes que sur PC).

    La tablette n’est pas un gadget, vous vous trompez.
    C’est la réponse à un échec, comme les petites imprimantes à photos étaient une réponse à un premier échec des PC.
    Inutile de « créer un besoin », il est déjà là. J’ai trop réparé de PC de voisins, cousins, clients, pour savoir que les « gens » en ont un peu ras-le-bol.

  2. Quand les forfaits mobile avec internet illimité seront abordables, on pourra utiliser nos smartphones et tablettes partout !

  3. La tablette n’a pas + créer de besoin que bien d’autres choses, que ce soit smartphone, ordi…

    « La première chose qui vient à l’esprit est que quiconque étant un tant soit peu sensé ne sortira pas sa tablette » ?! Il est insensé d’écrire une phrase pareil ! Il devrait en être de même pour les ordi portable ou les smartphones qui coûtent encore + cher ??!

    « dans les transports par exemple, il vous faudra un moment pour vous installer vous et votre périphérique. »?… pas plus que pour un livre… vous me paressez bien en peine pour pas grand chose.

    « qui n’a jamais subi le visionnage saccadé d’une vidéo ou la lenteur de la 3G ? »… ben moi. Sur mon Archos 5IT, qui n’est poutant pas un foudre de guerre par rapport à ce qui existe maintenant, les Divx passent nickel. Même le déplacement à l’intérieur du film est rapide. C’est du logiciel Archos.

    Je pense que Glen à raison. Il y a aussi l’ergonomie des tablettes qui est plaisante.

    A moyen terme, les tablettes pourront couvrirent les « besoins » d’une énorme partie de l’informatique domestique. Elles pourront tout fait remplacer avantageusement une grosse tour qui consomme beaucoup et qui ne deviendra « utile » que pour des cas de + en + rare. Elles peuvent aussi se connecter à un grand écran et/ou un clavier, être utilisées avec un stylet, se connecter avec des poignées de jeux, GPS, réalité augmenté…

  4. Voila pourquoi je ne possédé pas de tablette et ne prévoie pas en acquérir une dans une avenir proche… j’ai deja un Ordinateur portable. qui trone plus souvent qu’autrement sur ma table de salon. devant ma Tele HD de 61″ avec un petit Expresso… que demander de mieux? sur la route? j’ai un Smart Phone Windows Mobile 6.5 (et ou je passe pour l’extra terrestre avec ça, j’adore lol) et un Ipod Touch…

    ais-je besoin d’une tablette? non :)
    c’est trop petit pour travailler sur la route et trop gros pour être transporté partout ou je vais.

    très intéressant votre papier Mlle Florence :)

    1. C’est marrant, j’ai l’impression que tu ne t’ai même pas appercu que tu en as déjà une ! Ton iPod Touch, c’est une tablette. C’est une petite tablette, mais une tablette quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité