Orexine : C’est bon pour le moral !

orexin

Tout le monde a déjà ressenti, lors d’un matin glacial et pluvieux, une espèce d’abattement généralisé. Vous savez, cette envie de rien, de lassitude, de malaise. L’état d’esprit physique et moral qui nous fait dire en grinçant : « j’aurais mieux fait de rester couché … ». Déprimés chroniques et hypocondriaques de tous poils, souriez, le remède miracle existe.

Lorsque vous êtes malade, de nombreux symptômes se développent. En général votre moral est en corrélation avec maux de tête et nez qui coule. Ne pas avoir le moral et parfois bien pire que le rhume en lui-même.

C’est votre corps qui crée ce sentiment de malaise. Il emploie toutes ses ressources pour lutter contre les microbes qui vous assaillent. Dans  notre cerveau, il y a tout un tas de neurones responsables de la production d’une hormone appelée Orexine. Elle intervient dans le contrôle de l’appétit, de l’éveil, le désir d’activités … bref plus simplement l’entrain et la motivation. Et figurez-vous qu’au moindre signe de maladie, nos neurones en arrêtent la production (les lâches …). Inévitablement, on en arrive au phénomène du « J’aurais mieux fait de rester couché ».

Oregon Health and Science University a découvert de nouvelles propriétés à un médicament déjà sur le marché. Leur solution ? Prendre de l’orexine. Il ne s’agit pas là d’un savant mélange d’une cure à base de plantes, d’homéopathie et de posture du soleil. L’expérience a été conduite sur des rats, et les résultats sont probants.

Halte au feu cela dit, on ne parle aucunement d’effets secondaires, et soyons honnêtes, il y en a toujours. De plus un des meilleurs moyens pour se rétablir, c’est le repos. Si vous n’avez plus cette sensation de fatigue latente, rien ne vous empêchera de travailler comme un forcené, de veiller et donc de nuire au prompt rétablissement de votre corps.

Donc, ne nous méprenons pas, en aucun cas il n’est fait l’apologie de la prise de médicaments, bien au contraire (affaire Mediator), il s’agit en revanche de pointer l’accès souvent trop simple à ce qui s’appelle des drogues et à la prise de ces dernières sans réel intérêt.

Toutefois ce type d’étude peut conduire à de réelles avancées pour les individus atteints de maladies chroniques. Un moral en berne n’est pas un des meilleurs facteurs de guérison.

Pour un rhume et sa traditionnelle baisse de moral, la meilleure des prescriptions reste et restera : un bon Grog et au dodo !

[Gizmodo]

 

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il aurait été très intéressant de d’approfondir sur la manière dont les scientifiques vérifient si un rat est plus motivé et heureux de vivre après la prise du médicament. :)

  2. DE toutes façons avec tout les dégénérés qui se shoote au rail de coke ou au haschich , c’est pareil que si il prenait des médocs .
    Ils sont heureux ces gars là , ce qui prouve que les hommes sont des rats .

    1. Ben oui les gens qui prennent de la coke sont tous joyeux, c’est bien connu, j’aimerais bien t’emmener voir des gamins de 14 ans shooté dans des cages d’escaliers.

      Une alternative a l’orexine, un travail, avec ça même si t’a pas envie lol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité