Les « empreintes digitales » de la mémoire flash exploitées

flash_NAND

Lorsqu'il s'agit de contrefaçon, la microélectronique n'est pas épargnée. Mais des chercheurs viennent de développer une forme "d'empreinte digitale" propre aux puces. Dans un premier temps, il se sont concentrés sur la mémoire flash.

Ce sont des universitaires des universités de Californie à San Diego et de Cornell qui ont mis au point un logiciel qui détecte des variations lors des tests des composants.
Les constructeurs de produits high tech font appel à différentes sociétés pour les fournir en mémoires flash. La demande est de plus en plus forte et les contrefaçons existent.
Mais leur logiciel pourrait être utilisé différemment. Il pourrait permettre de détecter très facilement de façon logicielle les contrefaçons de produits embarquant de la flash tels que les smartphones, les tablettes ou encore les SSD.

[computerworld]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité