La chute vertigineuse des ventes de CD

xlarge_cdsales

Vous êtes bien conscients que les CD appartiennent désormais au passé.

Mais savez-vous à quel point la chute a été brutale pour eux?

Cette infographie animée de Digital Music News (sur laquelle le CD est en rouge), résume 30 ans de ventes de CD en 30 secondes.

Si les détails de telle ou telle année vous intéressent, vous pouvez afficher chacun des camemberts individuellement en cliquant sur les vignettes accessibles depuis cette page. [digital music news via Cory O’Brien]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Franchement si ça dépendait que de moi ce serait proche de 0% pour le cd… Vive iTunes US avec un taux de change avantageux…

  2. les MP3 ou le format d’apple sont tout de même bien moins qualitatifs qu’un CD. la différence est flagrante même sur un autoradio lambda. Plus métalliques, moins profond même les fichiers bien compressés…

  3. Je trouve ça tout de même dommage. Nous n’avons plus le plaisir de passer 30min dans un magasin à choisir l’album que nous allons achetés, et la satisfaction de tenir entre ses mains son nouvelles achat. De plus les fichiers mp3 ou aac n’ont pas la même qualité sonore qu’un CD et les vrais audiophiles avec un bon matériel ressentent cette différence. C’est belle est bien son prix et le téléchargement illégal qui ont tués le CD.J’espère que bientôt on trouvera un nouveau type de format audio avec une meilleur qualité sonore et, ou une musique ne fait pas 1G 😉

    1. tout a fait d accord
      et quand on voit le prix d un fichier compressé avec un son moins bon…… on a pas envie d acheter de la musique sur itunes au meme prix qu un cd….

  4. Une bonne sdcard que tu charges directement dans le magasin en selectionant les musiques
    ils peuvent meme remetre le format wave vu l’espace de stokage que nous disposons

  5. On ne peut pas l’interpréter comme une chute de la vente de cd … il y a des nouveaux types d’acquisitions de média qu’il faut prendre en compte dans les graphs.
    C’est 100% du revenu du RIAA mais on ne connait pas le chiffre de la vente de cd … si ça se trouve elles stagnent depuis 2002 mais il y a une augmentation des ventes par internet par exemple …

    raaah les stats

  6. mouais, enfin, la c’est quand même bien moins grave que ce qu’on nous annonce, 49% du marché encore, et certain bout du gâteau ne sont pas très clair sur leur signification.

    Par contre, on peut noter deux formats qui ont réellement eu une carrière de morts-nés : le DVD Audio et le SACD ! Pour le moment, le CD est le seul format ayant eu un quasi monopole de son marché pendant plus près de deux décennie… Et j’ajoute que les formats numériques ne s’imposent pas réellement non plus (logique, tout le monde n’a pas de baladeur, et tout le monde n’écoute pas de musique sur son PC, par contre, tout le monde à un lecteur CD, ne serait-ce que dans la voiture).

    Il semble plutôt qu’on assiste à un morcellement de l’offre, une disparition progressive (en ligne) de la notion d’album (loin d’être un bon signe, cela signifie à terme plus de cohérence entre les morceaux des artistes et du préformaté pour les besoins des possesseurs d’iBidules), le diagramme inclut même les clips vidéo, les abonnements aux plateformes etc…

    Reste qu’une colonne de CD bien fournie dans une salle de séjour est un véritable élément décoratif, à la différence d’un disque dur multimédia ou d’un iPod sur son dock…

    Retour en force intéressant du Vinyle également, descendu à 0,1% fin 90, aujourd’hui à 1,3% ! Comme quoi, c’est dans les vieux pots…

  7. Moui enfin bon moi le jour où il faudra utiliser iTunes pour écouter de la musique je serai bien dégouté. J’ai jamais compris l’intérêt de payer pour télécharger du MP3. J’achète mes CDs pour faire vivre les artistes que j’aime bien entendu mais également pour avoir un support, un artwork et éventuellement un coffret deluxe. Je n’écoute pas de playlist même au boulot ou dans les transports en commun, quand j’écoute de la musique, autant que possible j’écoute l’album en entier. iTunes c’est très bien pour les fans d’iPod écoutant de la musique pop-corn en playlist mais voulant être honnêtes et payer leur musique. Moi je ne suis pas un vieux con (27 ans), juste un metalleux qui a encore une vision peut-être archaïque mais surtout un peu « sacrée » de la musique. Les artistes metal plus que les autres ont bien compris que leurs fans achetant les cd n’achètent pas seulement la musique mais aussi un univers graphique via l’artwork (étant graphiste je suis sensible à cet aspect) et des goodies collector via des éditions deluxe. Après si j’estime qu’un cd est « sympa » mais ne justifie pas l’achat parce que seulement 2-3 chansons valent vaguement le coup alors je télécharge illégalement.
    Là en septembre je vais me prendre l’edition deluxe du dernier Mastodon dans une superbe boxset avec 2 disque vinyles en plus du cd et des goodies, bon c’est vrai que c’est cher mais je préfère payer 40 euros pour une boxset (ou 20 pour une edition digipack) que 10 euros pour 15 fichiers MP3 sans artwork ni support physique.

  8. Artwork, jaquette, livret, coffret digipack… ça ne parle plus à personne ou quoi?
    Acheter des mp3, c’est réduire la musique à un pur produit de consommation.

    Moi j’achète les CDs, et d’autant plus volontiers quand ce sont de beaux objets. C’est un concept artistique complet. Musique+artwork.

    Ensuite, je le rippe et comme ça je choisis moi-même la qualité de la compression qui me convient. MP3, OGG, FLAC…

    Quand c’est possible, j’achète directement auprès des petits labels.
    Et surtout, je ne donne pas de fric à Apple.

    Ah, c’est vrai, je suis un vieux con de dinausaure qui a connu le vynil, les K7 faites maison. Merde alors…

  9. De mon coté j’essaye t’en bien que mal de remplacer mes MP3 par ces bons vieux vinyles. Evidemment le prix n’y va pas de main morte sur le site où je les achètes car c’est encore pire que les CD, mais tellement agréable à manipuler (autan qu’un tourne disque), à écouter, à regarder, à bichoner…

  10. Moi je trouve ça mieux en MP3. Au moins on ne paie que pour la musique. Et on ne paie quasiment plus le support physique.

    Et si les artistes se bougeaient un peu, ils pourraient vendre directement leurs fichiers sans passer par les maisons de disques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité