Votre vélo en hauteur à l’abri des voleurs

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kvc0A_cWUCU&feature=player_embedded[/youtube]

Quelle que soit l’épaisseur de votre antivol de vélo, un voleur motivé parviendra toujours à repartir avec. La solution? Positionner votre vélo hors de sa portée, en hauteur.

Le système est particulièrement ingénieux mais pas évident à mettre au point, ainsi que l’illustre la vidéo. Ceci étant c’est l’adaptation de l’antivol au réverbère qui est délicate. Donc si vous circulez tout le temps dans la même ville, cela peut valoir la peine de vous lancer dans un bricolage analogue. [Boing Boing]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est quand même hallucinant de voir le mal que le gars se donne pour concrétiser l’idée de coller son vélo à 4 mètres de haut pour pas se le faire voler. Il est motivé ça c’est sûr.
    Maintenant vu le truc, ça sert a rien de le monter à 4 mètres, l’antivol et limite plus balèze qu’un cadenas. Pis les poteaux conique ça craint!!!

  2. Ce systeme sera biensur interdit en france ( pays des reseaux ) pour causes diverses ( degradation visuel de l environment, etc ) jusqu a ce que des reseaux politico industriel reprenent l idée ( pr le vlib par ex)la devellope et ce partagent le marché de plusieurs millions d euros .

  3. C’est le genre d’antivol qui coûte plus cher que le vélo…

    L’idée est bonne mais les collectivités territoriales n’accepteront jamais ce genre de chose:
    1. Chaque poteau ne peut être mobilisé que pour 1 vélo ;
    2. S’il s’agit d’un réverbère ou d’un feu tricolore, le hissage du vélo peut altérer le bon fonctionnement de ce genre de matériel urbain ;
    3. Effectivement, il a intérêt à être fiable, le machin, sinon, oui, les pompiers doivent intervenir, ou bien au contraire, c’est un passant qui se prend un vélo sur la tête. A qui revient la responsabilité?

    Je pense que ce serait plutôt aux fabricants de vélo de penser en amont à ces problématiques de vol. Je trouve d’ailleurs scandaleux qu’ils s’en contrefichent, à tel point qu’on doit aguicher le chaland avec des lignes et des couleurs flashy, qui plaisent tout autant aux voleurs. Ils devraient plutôt penser à un système de verrouillage des vélos :
    1. Intégrer de série un antivol de selle, de guidon et de roues
    2. Un système de débrayage des pédales qui puisse faire en sorte que sans clé, on pédale dans le vide
    3. L’antivol des roues devrait être un élément faisant partie intégrante du vélo. Si on tente de le fracturer, on esquinte le vélo, donc, moins d’intérêt pour le voleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité