Les eBook en illimité chez Amazon ?

amazon-prepping-dual-core-coyote-and-quad-core-hollywood-tablets-for-2011_01

Amazon serait sur le point de lancer un abonnement offrant un accès illimité à son catalogue de livres électroniques. Il pourrait être intégré à l'offre Amazon Prime.

Mais il faudra d’abord convaincre les éditeurs, encore sceptiques.

Vraisemblablement, ce service sera disponible avec Amazon Prime (Amazon Premium chez nous), un abonnement aux Etats-Unis qui moyennant 79 dollars par an permet un accès au catalogue VOD, de bénéficier de réductions sur les frais de port et de se faire livrer plus rapidement.

Le site de e-commerce souhaiterait donc donner en plus un accès illimité à sa bibliothèque de livres électroniques, très fournie grâce au Kindle. Mais selon le Wall Street Journal, les maisons d’édition voient cette offre d’un mauvais oeil car cela pourrait avoir pour conséquence la dépréciation de la valeur des livres. Rappelons que le secteur de l’édition a toujours su résister à Internet contrairement aux maisons de disques.

Amazon aurait alors proposé de mettre à disposition des abonnés un nombre limité d’ebook par mois. Quant aux éditeurs participant à ce programme ils seraient rémunérés par le géant américain.

Mais il sera difficile de convaincre le grand public de souscrire à une offre illimitée, limitée.

Toujours est-il que ce service pourrait voir le jour en même temps que la tant attendue tablette d’Amazon, une évolution du Kindle dotée d’un écran couleur tactile. Les dernières rumeurs font état d’une sortie au mois d’octobre. Cette ardoise, que TechCrunch a pu voir aura un format de 7 pouces et devrait être commercialisée pour environ 250 dollars.

Un tarif très attractif pour mettre à mal la suprématie d’Apple et de son iPad. D’autant plus que l’écosystème d’Amazon est extrêmement varié, puisque l’enseigne américaine dispose de son magasin d’applications, de son catalogue de VOD ou encore de son service de stockage dans le Cloud. Il ne manquait plus que l’accès illimité aux eBook. [Business Insider, WSJ]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. … qui vont tuer l’édition classique si elle ne se recycle pas. Mais qui vont également rendre la connaissance et la culture plus accessibles. Enfin, je pourrai lire ce que je ne peux pas me payer – ou encore ce livre que la BNF m’interdit de consulter parce que je ne suis pas chercheur ! Quelle époque formidable :-]

  1. j’espère surtout que la catalogue livres du coté kindle vas être fourni en livres écrit en Français, parce pour l’instant a part des vieux classiques la majorité est en Anglais sur amazon kindle store.

  2. Moyennant 2€/an, j’ai des tas de bouquins à la biblio, mais je suis obligé de me trimballer des bouquins énormes, pas pratiques, rapidement dégradables, et que je ne peux lire qu’avec une source de lumière externe.
    Faut évoluer, l’ebook c’est l’avenir de la littérature. Et ceux qui sortent qu’ils aiment la sensation du papier: fake. Comment on peut préfèrer une matière qui t’entaille le doigt à un bel écran lisse.
    Cette offre me parait tout à fait honnête et intéressante.

  3. Moyennant 2€/an, j’ai des tas de bouquins à la biblio, mais je suis obligé de me trimballer des bouquins énormes, pas pratiques, rapidement dégradables, et que je ne peux lire qu’avec une source de lumière externe.
    Faut évoluer, l’ebook c’est l’avenir de la littérature.
    Cette offre me parait tout à fait honnête et intéressante.

  4. J’achète mes bouquins en occasion (entre 0,20 et 5 euros grand max le livre), je n’ai donc jamais donné un centime à une maison d’édition.

    Ce genre d’offre m’intéresse complètement. Et là je donnerais pas mal d’argent aux professionnels du secteur.

    Combien de personnes dans mon cas ? Combien de personnes allant à la bibliothèque depuis des décennies et prêtes également à donner de l’argent aux maisons d’édition pour ce genre d’offre ?

    Les maisons d’édition, comme les majors de la musique, essayent de nager à contre-courant au lieu de surfer sur la vague. Ça marche un temps seulement avant la noyade…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité