HTC en quête d’un OS mobile

HTC_Quietly_Brilliant

Partenaire à la fois de Google et de Microsoft, HTC envisagerait d'acquérir son propre OS. Il est vrai qu'entre les procès avec Apple à cause d'Android, l'acquisition de Motorola par Mountain View et les difficultés rencontrées par Windows Phone 7 sur le marché des OS mobiles, la firme taïwanaise a des raisons d'y penser. 

Dans une interview accordée à Economic Observer of China, Cher Wang, présidente du conseil de direction de HTC n’a pas caché qu’en interne la question d’acquérir un OS a été posée, affirmant dans le même temps que rien ne se ferait sur un coup de tête. Mais la firme taïwanaise a bien raison d’évoquer cette possibilité.

En effet, en utilisant Android comme principal système d’exploitation, HTC se retrouve en plein coeur de la bataille juridique qui oppose les fabricants de « Androphone » à Apple. Si pour l’instant la firme taïwanaise s’en est mieux sortie que Samsung – dont les Galaxy Tab sont interdites en Allemagne – tout ça doit peser lourd économique.

De même, Microsoft a réussi à conclure avec HTC un accord de licence. Du coup pour chaque smartphone sous Android vendu le groupe asiatique doit reverser 5 dollars à Redmond. Une somme conséquente une fois de plus à la fin de l’année.

Autre argument qui pourrait pousser HTC à s’offrir sa propre plateforme, le rachat de Motorola par Google. Si l’entreprise de Peter Chou (CEO) a tenu à réaffirmer son soutien à Mountain View à la suite de cette acquisition, personne ne sait encore comment la situation évoluera et si le géant américain ne décidera pas un jour de privilégier Motorola.

Une éventualité à laquelle Samsung est paré, puisque l’entreprise coréenne dispose de son OS Bada.

Enfin, si Mango (Windows Phone 7.5), attendu dans les prochains jours, ne parvient pas à séduire le public, HTC aurait tout intérêt à quitter Microsoft et à se consacrer sur une nouvelle plateforme.

Cher Wang précise toutefois que la volonté de HTC n’est pas de produire son propre OS mais plutôt d’en acquérir éventuellement un et de développer une surcouche à l’image de Sense sur Android. La firme taïwanaise pourrait donc s’offrir les restes de WebOS ou de MeeGo et tenter d’en faire un meilleur usage que Nokia et HP.

[Business Insider]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité