TouchPad: les enseignements à retenir de cet échec

webOS_TouchPad

A peine 49 jours après sa commercialisation par HP, la TouchPad a connu une baisse de tarif impressionnante passant de 479 euros à 99 euros pour la version 16 Go.

Une décision que le cabinet d’études Canalys juge prématurée mais qui montre surtout que la demande en tablette est réelle et que le véritable frein reste le prix de vente.

Avant la sortie de la TouchPad, nombreux sont ceux à s’être réjouis de l’arrivée d’une tablette sous webOS, ce système d’exploitation racheté par HP à Palm pour 1,2 milliard de dollars.

En effet, cet OS mobile avait tout pour réussir: le meilleur multi-tâche du marché, une interface intuitive mais surtout le support de HP. Un acteur de poids dans le monde du high-tech qui grâce à ses moyens financiers et ses partenaires auraient pu (dû ?) réussir à concurrencer Google et Apple.

Malheureusement, la firme de Hewlett Packard en a décidé autrement après des débuts difficiles. La TouchPad et le Pré ont été bradés et webOS mis au placard. Une décision prématurée selon Canalys motivant son analyse par le fait « qu’aucune autre société high-tech, hormis Apple, n’est parvenue à susciter autant de battage médiatique pour un produit« .

En effet, les magasins en ligne ont été littéralement dévalisés par les internautes lorsque la baisse de prix a été annoncée, puis lors des ventes flash (10 minutes pour 1.000 tablettes sur Rue du Commerce). La TouchPad est ainsi devenu LE produit de l’année 2011, prouvant qu’il existe une réelle demande en tablette. HP devrait d’ailleurs atteindre les 4,7% de parts de marché à la fin du troisième trimestre selon IDC. Soit près d’un million d’ardoises en circulation.

La firme de Leo Apotheker a donc commis une erreur non pas au niveau du matériel mais bien du prix. Un problème récurrent chez les fabricants de tablettes (Motorola Xoom, Samsung Galaxy Tab, et sans doute Sony ? ). Au lieu de se différencier par le prix avec Apple, les constructeurs ont préféré jouer la carte du matériel plus performant et d’un meilleur OS. Résultat parmi les 13,6 millions de tablettes vendues au deuxième trimestre, il y avait 9,3 millions d’iPad 2 rapporte l’IDC. Le seul à pouvoir espérer battre Cupertino maintenant, c’est Amazon dont l’ardoise devrait être commercialisée avant la fin de l’année pour environ 250 dollars.

Toujours est-il que la firme américaine ne devait pas arrêter la production de sa TouchPad, car avec 10% de parts de marché, elle aurait pu doubler voire tripler la valeur de sa division PC qu’elle cherche à vendre. Avec un coût de production évaluée à 296 dollars par iSuppli (modèle 16 Go), HP avait largement les moyens de proposer un produit abordable au plus grand nombre.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je crois que la plupart des analyses sur cette histoire font fausse route. En effet la tablette HP n’a rencontré qu’un petit succès d’estime parce qu’elle était bradée et que pour une population essentiellement geek elle permettait de se faire un tablette de consultation web pour pas cher. Cela n’apporte rien à ses éventuelles qualités. Atari avait exactement la même chose avec la Jaguar il y a une dizaine d’année et alors que cette console était techniquement supérieure à ces contemporaines (PS 1 et autres…) elle ne s’est vendue qu’au moment ou Atari les a bradé dans les chaine de super marché. Il est donc totalement illusoire de croire que le prix serait un élément décisif dans le processus d’achat d’une tablette. Si il n’y a pas d’écosystème autour alors le produit est mort-né. Si l’idée, saugrenue, venait à HP de refabriquer la TouchPad pour surfer sur le « succès » de la liquidation cela prouverai qu’ils sont vraiment dirigés par des débiles profond. Il n’y a qu’a voir le bidet la Playbook de RIM… Pas de softs pas de succès. De plus il est impossible de produire une bonne tablette à bas prix. Rappelons que lorsque l’iPad est sorti tout le monde à été unanime à reconnaitre le niveau exceptionnellement bas de son tarif eu égard aux performances et aux possibilités.

    1. La Jaguar avait un hardware à la con bricoler à la va vite par une société à bout de souffle et le potentiel théorique de la bête est pour ainsi dire rester que théorique tant il était inaccessible à beaucoup de programmeur. La Jaguar s’est vendue au moment de la braderie parce qu’elle ne valait pas plus.

  2. Bien sur que ce n’est qu’une question de prix !
    La tablette est beaucoup moins puissante, beaucoup plus limitée qu’un portable pour n’apporter que la possibilité d’être utilisée plus facilement dans certains endroits qu’un pc.
    Donc elle doit coûter beaucoup moins cher.
    C’est ce que démontre la HP TouchPad.

  3. D’ailleurs si le prix étais réellement le soucis, on ne verrais pas actuellement un bon 50% du parc de tablettes touchpad vendues s’arracher sur ebay aux alentours de 200 euros la 16Go.
    Ceux qui voulais la tablette pour réellement en faire autre chose que prendre un benefice dessus sont finalement peut être pas si nombreux.

  4. Moi je l’ai juste acheter pour m’amuser à bidouiller avec la communauté de geek…. et pour faire plaisir à ma femme qui voulait internet ds la cuisine et ds le canapé sans avoir à allumé un pc (sauf qu’évidement le miens n’ai jamais éteint…)
    Par ce que pour ètre sérieux 2 seconde, une tablette sa ne sert strictement à rien dans la vie courante…. et 99% des tablettes en circulation ne sont par réellement utilisée sauf par ceux qui veulent la montré ou ceux qui veulent ce convaincre qu’ils ce sont pas fait enc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité