Films : les coûteuses versions 3D rapportent moins que les versions 2D

0916_3dreturns_640

L'industrie du film semblait fonder de grands espoirs sur les films en 3D.

Mais leur nouvelle poule aux oeufs d’or n’a manifestement pas le rendement escompté:

Slate explique que si les films 3D étaient de véritables machines à cash en 2009 et début 2010, le filon a commencé à se tarir avec la sortie de Toy Story 3. Le film a tout de même généré 110,3 millions de dollars au box office, ce qui est tout à fait correct, mais dans les salles la version 3D rapportait 5% de moins que la version 2D. Et cette tendance n’a fait que se renforcer avec le temps: les versions 3D des blockbusters ne génèrent pas les rentrées d’argent que parviennent à générer les versions 2D.

Bien sur on compte quelques exceptions qui ont cartonné en 3D: TRON et Resident Evil: Afterlife notamment. James Cameron, pourtant évangéliste de la 3D avec Avatar, a déclaré avec raison que le public « ne voulait pas payer de supplément pour quelque chose qui n’est pas une expérience formidable ».

Les déconvenues financières des films 3D vont peut-être ramener Hollywood a une approche plus nuancée du sujet. A moins que Le Roi Lion 3D ne fasse un carton dans les salles? [Slate]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Cela ne me surprend pas, la qualité d’un film 3D reste, je trouves, en dessous d’un film 2D, l’effet 3D vibre trop et c’est trés désagréable à l’oeil, je trouves aussi que ça manque de netteté.

    Et puis le cinémas 3D n’en est pas à son premier essais et ne reste jamais trés longtemps en place…

  2. Dans 90% des films qui sont sortis cette année, la 3D n’apporte rien à part quelques effets visuels pendant 5 minutes. Le jour où les réalisateurs arrêterons de l’utiliser comme un gadget, ça commencera à devenir intéressant.

  3. Pour ma part, je trouve que cette 3D n’est pas correctement utilisée, on en met à toutes les sauces. Les films estampillés 3D pour « faire bien » sont trop nombreux, et je n’ai vu de très rares film où en sortant je me suis dit « Je n’aurai pas pu le voir en 2D ».
    On aurait pu se dire que finalement ce n’était que commercial et uniquement pour faire du bénef, mais si finalement ces films là ne rapportent pas plus alors peut être qu’ils prendront conscience que ce n’est pas la meilleure des façons de vendre les nouveaux films.

    « Bien sur on compte quelques exceptions qui ont cartonné en 3D: TRON et Resident Evil: Afterlife notamment.  »

    Et bien évidemment ces films là font partit de ceux auxquels en sortant on se dit « Je n’aurai pas pu les voir en 2D », car ça apporte vraiment quelque chose en plus, ce n’est pas juste pour « faire du fric » c’est vraiment pour apporter une dimension supplémentaire au film qu’il n’aurai pas eu en 2D.

    1. Afterlife un produit non commercial avec un vraie valeur ajoutée de la 3D? Ce n’est pas parce qu’il a cartonné (le mot est fort quand même) que c’est un bon film. Les scène 3D sont minables (comme le reste du film d’ailleurs) et on les voit venir à 3km.

      Je te rejoins sur le point de l’utilisation qui en est faite. Aucun film à ce jour n’a vraiment réussi à se servir de « l’outil 3D » et celui-ci est sortit beaucoup trop tôt, n’étant pas arrivé à maturité. Je suis content de voir que le retour de bâton est bien réel.

      1. A vrai dire, je ne parlait pas tellement de Afterlife (ne l’ayant pas vu), je parlais plutôt de Tron qui n’est pas forcément un grand film non plus (j’ai très largement préféré le premier), mais la 3D y est plutôt « bonne ».
        Mais après qu’importe si le film est bon ou pas, on se rejoins de toute façon sur la façon d’utiliser cette 3D qui n’est pas correcte à l’heure actuelle.

  4. Et dans tous les cas, aller payer plus de 10€, dans le meilleur des cas, et sans compter le supplément lunettes, c’est vraiment du grand délire…
    Déja que la plupart des gens traînent les pieds pour aller dans une salle obscure en raison du coup complètement démesuré du moment de détente, alors aller payer parfois jusqu’à plus de 3€ en plus pour une qualité franchement discutable, à crois que l’industrie du cinéma n’a toujours rien compris après son effondrement face au téléchargement massif des utilisateurs… :/

    Perso j’ai investi une fois pour aller voir un film en 3D, c’était ma première, et sera ma dernière, expérience dans ce domaine!

  5. « les versions 3D des blockbusters ne génèrent pas les rentrées d’argent que parviennent à générer les versions 2D. », on parle donc de blockbusters exploités à la fois en 3D et en 2D. Mais s’il n’y avait que la version 2D, qui dit que le film aurait gagné autant d’argent que la version 2D PLUS la version 3D ?
    Autrement dit, la version 3D pourrait attirer des spectateurs qui ne seraient pas sortis de chez eux pour aller voir la 3D…

    @thetruepunisher « Et puis le cinémas 3D n’en est pas à son premier essais et ne reste jamais trés longtemps en place… » Ca ne veut rien dire, ça marchera peut-être un jour. Avant que vole le premier avion, par exemple, combien se sont cassés la gueule ?

    (D’accord avec Flapy, sinon)

  6. Je ne suis pas un Troll. Mais j’adore la 3D à toutes les sauces.
    Même si on ne joue pas avec les nerfs du spectateurs la 3D apporte un plus formidable.
    Elle ne me fatigue pas le yeux.
    Seul dommage et explication pour cette perte de rentabilité : le prix des places 3D par rapport à la 2D.
    Ils ne devraient pas reporter aussi lourdement les surcoûts de production sur les prix des entrées.
    RIDLEY SCOTT dit ne plus vouloir se passer de la 3D quel que soit le type de film.

  7. Pour l’instant les meilleurs effets 3D que l’on voit, sont ceux du film publicitaire Haribo !
    Si on va voir un film 3D c’est pour voir de tels effets et pas autres choses. Et on se fout des considérations de fatigue visuel qui seraient sois disant engendré par de tel films. Un film 3D devrait être pensé, écrit, tourné, réalisé, monté, distribué que pour la 3D et rien que pour la 3D. Pour l’instant ce n’est pas du tout le cas. Que du vent. Et aucun réalisateur actuel ne semble être capable de penser film 3D. Que des ringards.

    1. Je te rejoins complètement sur les publicités d’avant-film. Ce sont les seuls moment de la séance « 3D » où l’on peut avoir de réels effets en 3D, on voit que les publicitaires eux feraient n’importe quoi pour impressionner le spectateur et lui faire envi de consommer à l’inverse de l’industrie du cinéma.

  8. Moi je ne vais plus au ciné que pour voir la 3D, le reste je l’ai chez moi avec le home cinema. Sans la 3D, je n’irais plus au ciné. Trop cher.

  9. la 3D c’est le futur
    il est vrai qu’il y a les amateurs et les pros dans la 3D
    de nouveaux systèmes de vision sortiront plus convaincant
    c’est le tournage du film 3D et son traitement qui demande des pros

    après les tablettes pc,les casques communiquant
    l’enterprise continue sa route vers l’infini
    sarah connor la tempête arrive

  10. Soyez pas pessimistes !!! Déjà en ce qui concerne les blu Ray 3D j en au vu beaucoup de bons : Samy , raiponce, Alice au pays des merveilles, Street Dance et d autres
    De plus l année prochaine sort the hobbit de Peter Jackson qui est tourné a 48 images par seconde pour chaque oeil ( actuellement les blu Ray 3D par exemple diffusent a 24 images/s pour Chaque oeil) et cela devrait diminuer les flous et rendrent l image meilleure. Cameron tournera avatar 2 en 48 ou 60 images. J ‘ai lu qu on parlait de deuxième étape pour la 3D. Patience donc soyez optimistes!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité