Un nouveau contrat pour le PSN pour éviter les plaintes collectives

PSN

Sony a modifié le contrat du PSN afin d'empêcher toute plainte de type "class action" (plaintes collectives). Il reste toutefois possible de déroger à cette nouvelle clause.

Aux Etats-Unis, les « class action » consistent à regrouper des personnes pour porter plainte en groupe contre une société ou bien une institution. Ils permettent de partager les frais de justice et désengorgent les tribunaux.
Suite à l’arrêt du PSN cette année, Sony a été attaqué en justice par des utilisateurs aux Etats-Unis ; 55 plaintes en « class action » auraient été déposées pour différentes raisons. L’assureur Zurich American avait d’ailleurs fait comprendre qu’il ne comptait pas prendre en charge les frais occasionnés par ces poursuites.
La société japonaise a donc décidé de se « protéger » contre d’éventuelles poursuites judiciaires de ce genre. Un client qui désirerait porter plainte contre Sony pour un problème relatif au PSN ne peut donc plus le faire qu’à titre individuel.
Il est toutefois possible de déroger à cette nouvelle clause. Pour ce faire, l’utilisateur doit écrire un courrier pour notifier Sony.

[examiner]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Hallucinant comme les entreprises voudraient substituer leur règles personnels (souvent à la limite d’une dictature) aux lois voté par les représentant du peuple.
    Ces « contrats » bidons ne valent rien. En guise d’accord vous avez cliqué une case, rien signé, et devant aucun témoin.
    Ces enfoirés profitent de la passivités des gens et surtout de l’abrutissement presque total de tous les politiciens.
    Sony montre une fois de plus son vrai visage, loin de l’entertainment. Pathétique.

    1. Le PSN est un service gratuit proposé par Sony, il leur revient de droit d’ériger leur propre contrat de service tant que ceci restreint à la gratuité, s’ils veulent te bannir du PSN car tu hack ta console c’est leur droit, même si ces contrats ne sont pas « signés » ils sont tout à fait valable aux yeux de la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité