[Conférence] Microsoft en 2012

campus

Hier matin se tenait la conférence de presse de rentrée de Microsoft. Autant vous dire que l’actualité de l’année prochaine sera riche et à destination de tous les publics. Évidemment le résumé qui suit sera assez long, nous vous conseillons donc de vous référer aux titres pour cibler vos intérêts, cela dit, rien ne vous empêche une lecture complète.

Le campus de Microsoft accueillait donc le 20 septembre un large panel de journalistes de toutes horizons. Microsoft rentre directement dans son sujet, en effet le premier présentateur de cette représentation n’est autre que l’avatar Xbox du Président de Microsoft France, Monsieur Éric Boustouller.

BACK UP 2011

Microsoft monde :

Suite à ce clin d’œil sympathique, la firme propose un back up sur l’année passée en commençant par un film mettant en image les temps forts. Pour résumer, du point de vue de la firme, l’année 2011 a été riche et dense. Elle cumule 12 % de croissance malgré un contexte économique délicat. La firme assure également une profitabilité des plus florissantes. Forte de sa présence mondiale, la firme a développé des activités variées et dynamiques.

Microsoft France :

Microsoft France est particulièrement prospère, elle jouit d’une croissance avérée et d’un écosystème fiable et sain. La firme a de beaux jours devant elle, de ce fait elle a capitalisé sur de nombreux investissements éclectiques durant l’année. On notera l’augmentation du capital humain, des efforts tangibles en R&D et un soutien au développement de Start up prometteuses. Enfin, bien qu’il ait été difficile de passer à côté en 2011, la firme capitalise sur les Smartphones en développant plus de 2000 applications et en travaillant avec 3000 développeurs.

Éric Boustouller  précise que Microsoft jouit par ailleurs d’une image positive de la part de tous ses acteurs. Son image et sa notoriété se sont donc renforcées au travers de publics divers, citons les clients, partenaires, employés, étudiants et télécoms.

LES OBJECTIFS DE 2012 :

À la limite du pléonasme, la firme reconnait être conditionnée par les tendances fortes du marché, effectivement,  il serait bien risqué de faire autrement.  Ainsi l’année 2012 a pour objectif de s’adapter aux révolutions. La stratégie et les investissements de Microsoft se feront donc sur des thèmes peu surprenants mais inévitables :

  • Le Cloud : 80 % des données seront intégrées au Cloud dans les années à venir
  • Le multi écrans : il est démocratisé aujourd’hui de posséder plusieurs supports (tablette, Smartphones, TV…). La firme souhaite gagner en centralisation, en expérience et en mobilité en intégrant le Voice, plus de Tactile et de reconnaissance gestuelle.
  • Les interactions. Microsoft révise ses classiques et annonce des améliorations en terme de connectivité et mobilité et bien sûr – comment passer outre – d’environnements social et communautaire.
  • Les solutions face à l’explosion des données. La protection des données est une variable impossible à oublier d’où la création d’interfaces simplifiées offrant un maximum de sécurité. De nouvelles architectures devraient donc voir le jour, celles-ci devraient maximiser l’alliance entre matériel et logiciel. Encore une fois les mots intelligence et interaction sont de mises.

L’année à venir s’annonce chargée puisqu’évidemment cette liste n’est pas exhaustive. Sous couvert d’une innovation mineure ou majeure, la firme offrira de nouveaux scénarios et de nouvelles opportunités aux acteurs et utilisateurs.

INVESTISSEMENTS, PRODUITS ET SERVICES.

Microsoft annonce des évolutions sur les sept applications que nous lui connaissons, il faudra compter en 2012 sur Windows, Windows Phone, Office, Xbox Windows Azure, Bing, Microsoft Dynamics. Rien de surprenant, Cloud, devices, infrastructures, applications et recherche seront donc des pôles incontournables.

Les produits et services seront développés pour être intégrés plus facilement et surtout adaptables à tous les environnements. La firme souhaite jongler entre divertissement et applications professionnelles en passant par les développeurs et les annonceurs. On devrait également voir apparaître encore plus d’interaction sociale, oui oui, ça à l’air possible.

PRESENTATION DU CLOUD POUR LES ENTREPRISES


Cloud Privé

Nicolas Petit responsable du marketing et innovation de Microsoft propose une présentation du Cloud.

Dans le Cloud privé, les entreprises transforment leur datacenter en Cloud grâce à des technologies comme la virtualisation et l’automatisation et elles peuvent également recourir à des Clouds publics externes.

Pour comprendre l’intérêt du Cloud, il faut prendre en compte deux tendances. D’une part, les usages du grand public ont considérablement influencé le monde de l’entreprise. D’autre part il reste indispensable d’adapter les usages communs aux besoins des professionnels, sans quoi l’incompatibilité est évidente.

Pour répondre à ces problématiques, la firme annonce œuvrer sur deux solutions majeures :

  • Une solution via les terminaux : L’explosion du nombre de périphériques est évidente ainsi que les systèmes d’exploitation disparates utilisés. Microsoft souhaite créer des terminaux totalement compatibles avec n’importe quel OS ou périphériques pour pérenniser Windows en entreprise. Ainsi chaque support bien que différent aura une base commune pour faciliter le partage, l’échange et le travail collaboratif.

 

  • Une solution basée sur la sécurité : À l’heure des réseaux et de l’accès illimité aux données, la notion de sécurité pour les entreprises est déterminante. Microsoft souhaite s’attarder sur cet aspect et surtout le simplifier via ses applications et logiciels. La thématique principale est l’exploitation du Cloud privé.

Cloud public

Le Cloud public est conçu comme une extension du modèle d’hébergement Web, dans laquelle les entreprises peuvent externaliser des applications. L’utilisateur lambda peut quant à lui stocker et échanger des données en temps réel.

Le Cloud public s’appuie principalement sur Windows Azure (serveur) et Office 365. Isabelle Scemla propose une démonstration d’Office 365, démonstration qui ne « plantera pas ». Le produit de Microsoft a déjà séduit de grandes entreprises, on notera Picard, Marie-Claire, Macdonald… c’est un client toutes les 25 secondes qui adhère à la suite.

Gilles Raymond, président de Mobiles Republic explique utiliser Azure pour « sa pertinence et son efficacité, et notamment pour le déploiement à l’International des applications comme News Republic ». On le remerciera au passage d’avoir cité Gizmodo (Cocorico).

LES ANNONCES À VENIR

Microsoft annonce deux projets dans les mois à venir. On ne fera pas durer le suspens, il n’y a pas de scoop. On aura donc un Windows Server 8, qui offrira plus de capacité et de virtualisation. Il permettra par ailleurs de gérer un ensemble de systèmes via un seul, la centralisation et la simplification se feront la part belle. Autre capacité sympathique en revanche, Windows Server 8 sera en mesure de migrer en live des données d’un serveur physique à un autre serveur physique.

Dans un deuxième temps, la firme annonce son SQL serveur. Il a pour but de gérer les applications métiers critiques et ainsi de trier et organiser les données via une interface simplifiée.

On apprend également que les Data center français d’Atos dupliqueront l’architecture d’office 365 et offriront leurs services au secteur public. Le but étant de sécurité les entreprises en conservant les données sur le territoire national et de passer outre les contraintes du Cloud public grâce au Cloud privé.

Microsoft annonce clairement son intention de développer un Cloud hybride (public et privé) et à la demande. Sa promesse est de s’adapter aux besoins de chaque entreprise, peu importe leur secteur et domaine d’application. Mobilité et flexibilité seront donc les mots d’ordre du Cloud de Microsoft. Dans cette optique la firme insiste sur ses services de solutions (Microsoft Consulting Service) pour aider à la migration vers le Cloud.

INTENTIONS : ADVERTISING ET ONLINE

Gregory Salinger annonce les intentions de Microsoft de développer les partenariats avec les annonceurs. Le but du jeu est bien sûr de se différencier et proposer de nouveaux services et applications. En effet, l’année 2011 a été marquée par l’apparition d’une multiplication des écrans par individu et également d’une croissance significative de la publicité sur le marché digital (12 %).

Il devient capital de s’adapter à chaque support et surtout de proposer des solutions innovantes et nouvelles. Microsoft garantit aux annonceurs l’intégration de publicité sur tous ses supports. Utilisateurs et consommateurs ne devraient cependant pas être submergés de publicités invasives grâce à des annonces plus interactives où il sera possible d’interagir via les nouvelles technologies.

On apprend donc l’arrivée d’une multitude de partenariats garantissant la visibilité des protagonistes. Les intentions de Microsoft sont de devenir le premier média numérique via des partenariats (M6, RTL, l’équipe…) et l’actualité (présidentielle, évènement sportif…). Elle tient tout particulièrement à devenir une régie leader. Dans ce domaine, la firme cite le partenariat entre Windows Phone et Nokia et les nouveautés Xbox (intégration de la reconnaissance vocale pour Kinect).

Elle souhaite évidemment renforcer sa position de leader webmail et confirme sa volonté de devenir un moteur de décision à la fois social (accord avec Facebook), local (partenariat avec les pages jaunes) et visuel.

SKYPE

Pour ce qui est Skype, dont l’acquisition est en cours et attend la validation des autorités compétentes, Microsoft n’apporte aucune précision. Tout ce que nous apprenons, c’est que ce partenariat offrira « de belles opportunités ». Rien de concret donc, il faudra patienter.

Logiquement , les autres sujets sensibles ont été passés sous silence, à noter durant la conférence et les à-côtés, les données financières, les éventuelles nouveautés proposées par Nokia et la fameuse intégration de Skype.

EXPÉRIENCE GRAND PUBLIC

Marc Jallabert s’exprime sur la politique de la marque envers les devices. L’année arrivant sera consacrée à l’uniformisation. Cet aspect est clairement dû à la pluralité des écrans. Le but sera de faciliter le développement d’applications et bien sûr d’augmenter les capacités publicitaires. Dans un monde un tantinet utopique, on peut supposer que les futurs investissements publicitaires permettront le développement d’une multitude de nouvelles applications.

Mango

Microsoft s’est peu exprimée sur Mango, cela étant les HTC Radar et Titan étaient de la partie. Leur interface prône la personnalisation, l’interactivité, la connectivité et la réactivité. Comme nous l’avons dit, Mango, à l’instar de Windows 8 semble très prometteur. Les téléphones et autres devices seront bientôt disponibles pour des tests plus approfondis, nous espérons donc pouvoir vous en faire profiter, en attendant un petit aperçu est disponible :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=mTqdpnMtUnc[/youtube]

XBox

Le marché de la Xbox se porte extrêmement bien, ce qui est principalement dû à Kinect. Le nouveau gadget a été vendu à 11millions d’exemplaires. En France, un utilisateur sur deux de Kinect et un nouvel adhérent à la Xbox, pari gagné pour la firme.

La stratégie de Microsoft reste donc sensiblement la même avec beaucoup de sorties de jeux pour les gamers (Halo, Call of Duty, Fifa), et un élargissement de la cible vers la famille (Lapins Crétins, Dance Central …).

La firme se targue de vouloir révolutionner le divertissement. Pour cela elle intégrera la reconnaissance vocale à Kinect avec de nombreuses possibilités d’usages (jeux, navigation, dialogue…). Microsoft croit en Bing et souhaite donc jumeler ce dernier à la Xbox.

Canal +


La firme compte maximiser son partenariat avec Canal + en ajoutant plus de contenu, une qualité visuelle qui s’adapte à votre bande passante et également une meilleure ergonomie. Vous pouvez donc vous diriger dans l’univers de Canal + via Xbox et ce, sans télécommande grâce à Kinect.  La reconnaissance vocale devrait s’avérer pratique pour ce type d’usage comme l’a expliqué Frédéric Vincent.

Forza


Microsoft dévoile quelques images du jeu Forza sur Kinect grâce à un américain particulièrement énergique. Une petite vidéo pour les passionnés :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=G6GK6Su3NYk[/youtube]

Voilà donc pour les nouvelles de Microsoft, comme précédemment dit l’année sera dense pour la firme. Les partenariats entre les constructeurs de Smartphones et Mango sont à suivre de près, on attend patiemment de voir l’offre de Nokia. Pour le grand public, Windows 8 et Xbox ne devraient pas non plus décevoir, les mois qui suivent nous en apprendrons beaucoup plus.

[Microsoft]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est très bien tout ça mais j’avoue que je viens d’apprendre quelque chose qui m’a fait frémir… Le site Internet de Canal +, qui est une véritable honte tant il est plantogène et mal-foutu, verrouillé et pénible de navigation, est réalisé par Microsoft, si j’ai bien compris.
    Pour le coup, je ne le savais pas. Ce n’est donc aucunement un à-prioris contre Microsoft, mais réellement contre les concepteurs de ce site. Il y a un an, j’écrivais pour m’en plaindre et me désabonnai de la chaine tant la partie Replay était nulle.

    Il est vraiment dommage de constater que toute la rédaction est sur Mac alors que le site n’est pas intégralement compatible Mac. Un problème de cohérence pour grappiller quelques centimes. C’est lamentable !

  2. Pour un article complet c’est un article complet ! Chapeau bas !

    Grâce à cet article, je viens de me réconcilier avec Microsoft pour tous les efforts mis en place ! Merci pour eux ! 😉

  3. qui seront tous deux aider dans la bataille et augmenter les attaques disponibles pour chacune des autres personnages, un ex-employé de Sony tente de poursuivre en justice Nintendo pour l’utilisation de l’affichage 3D de la console portable Nintendo 3DS, aujourd’hui nous avons testé le nouveau patch ! Il suffit de placer vos fichiers à la fois sur une carte SD ou une carte mémoire micro SDHC vendue séparément , Il inclut également une version mise à jour de Moonshell media player afin de maximiser les capacités multimédias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité