[Prise en main] Sony Tablet S

P1020931

La rentrée de Sony a également été l'occasion pour nous de prendre en main la Tablet S, nouvelle venue sur le marché. Si au niveau du hardware, elle se distingue peu de ses concurrentes, la surcouche logicielle apporte, elle, des fonctionnalités intéressantes. La firme japonaise travaille de plus en plus à la création d'un écosystème complet. 

Plutôt qu’un énième rappel des caractéristiques techniques (que vous trouverez ici), voici une prise en main rapide de la tablette en attendant de pouvoir la tester plus longuement (la phase de harcèlement des responsables des prêts chez Sony a commencé donc ça ne devrait pas trop tarder).

Actuellement, les tablettes sous Android se démarquent plus par leur surcouche logicielle que par leurs caractéristiques techniques, plus ou moins similaires d’un modèle à l’autre. Mais Sony a également misé sur le design. Le dos de la Tablet S possède en effet une partie plus épaisse que l’autre.

Avec 600 grammes sur la balance, cette ardoise ne fait pas partie des poids lourds mais ce choix de rajouter de l’épaisseur est intéressant, en mode portrait, l’ardoise de Sony semble plus légère et cela améliore surtout la prise en main par rapport aux autres modèles.

Au niveau de l’OS, on retrouve évidemment Android Honeycomb 3,1, mais dès janvier 2012, Sony prévoit une mise à jour vers Ice Cream Sandwich.

Parmi les fonctionnalités intéressantes, la Tablet S possède un capteur infrarouge transformant la tablette en télécommande universelle compatible avec les produits de l’ensemble des constructeurs selon Sony. La réactivité est instantanée et intuitive. La gestion des appareils peut se faire soit via la réplique d’une télécommande sur votre écran soit via une interface qui occupe l’intégralité de l’écran.

La Tablet S possède également un système de streaming qui permet de lire du contenu stocké sur un autre appareil directement sur sa tablette. Les démonstrations ont été concluantes mais nous n’avions que du matériel Sony à disposition, reste à savoir comment l’ardoise réagira avec les produits des concurrents.

Enfin, comme sur son Xperia Play, Sony propose un accès à du contenu PlayStation. 20 jeux seront disponibles à partir d’octobre. Seul regret il s’agit de titres datant de la première PlayStation, autant dire qu’en termes de graphiques, on a vu mieux…

Après cette première prise en main, l’impression générale est bonne, Sony a mis longtemps avant de débarquer sur le marché des tablettes, mais au moins le produit proposé est correctement fini. Il faudra évidemment la tester en profondeur pour vérifier si l’autonomie est bien de 8 heures et se rendre compte de ses points faibles.

Nous n’avons en revanche pas pu tester la Tablet P. Elle était pourtant bien présente mais n’étant pas finalisée, Sony n’a pas voulu la mettre sous tension, il faudra donc se contenter de quelques photos pour l’instant.

[Sony]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité