[Test] Sony personal 3D viewer

P1020960

A l'occasion de sa conférence de rentrée à Paris, Sony a présenté son HMZ-T1, un casque vidéo 3D, dévoilé à l'état de prototype en début d'année au CES. Nous avons eu l'occasion de prendre en main l'objet pendant une vingtaine de minutes sur deux jeux de PlayStation 3. Et ce fut un vrai plaisir et une réelle surprise. 

Avec son casque « Personal 3D viewer » Sony s’apprête à révolutionner le monde du divertissement. Aussi bien utilisable pour les jeux vidéo que pour les films ce produit apporte une nouvelle expérience bien plus intéressante que ce que peut offrir le simple écran 3D.

Caractéristiques techniques

Pour ce faire, le casque est équipé de deux écrans OLED de 0,7 pouces chacun pouvant afficher une qualité d’image en 720p, ainsi que de deux lentilles permettant d’avoir un champ de vision de 45°. Sony annonce un rendu similaire à celui que l’on aurait avec un écran 16:9 de 750 pouces (environ 19m) à une distance de 20m.

En revanche n’imaginez pas vous balader chez vous avec le casque sur les yeux. Il est en effet relié à une base de traitement. Elle permet de reproduire un son Dolby Digital 5.1 surround. Et possède une entrée HDMI qui permet au casque de Sony d’être compatible aussi bien avec un lecteur Blu-ray, une télévision, mais surtout avec la PlayStation 3 et même avec une Xbox 360.

A noter pour finir que le casque de Sony affiche 420 grammes sur la balance.

Réglages

La première chose à faire avant de commencer à jouer est évidemment de régler le casque sur sa tête de manière à ce que le poids soit bien réparti, que les deux écrans soient bien en face de nos orbites et que les écouteurs soient correctement positionnés sur les oreilles. Une étape évidemment essentielle pour profiter pleinement du produit.

Deux jeux PS3 étaient disponibles sur le stand (Gran Turismo 5 et Resistance 3), j’ai bien évidemment essayé les deux donc j’ai dû régler deux casques différents. Et heureusement car avec le premier, impossible de centrer mes yeux sur les écrans, l’image était donc trop haute, m’obligeant à lever constamment la tête (vu de l’extérieur ça devait valoir le détour) sans parvenir à obtenir une image nette.

Mais avec le second j’y suis finalement parvenu sans problème. Et bonne nouvelle pour ceux qui portent des lunettes, il est possible de les garder sans éprouver de gêne. Pour les autres, vous trouverez sous chacun des écrans un bouton permettant de modifier en fonction de votre vue l’affichage sur les écrans.

Au niveau des oreillettes, le réglage est rapide et simple, lorsqu’elles sont correctement placées le rendu est incroyable, mais nous y reviendront plus tard.

On pourrait néanmoins reprocher deux choses à ce casque. La première, c’est son poids de 420 grammes et surtout sa répartition. Le nez supporte une charge plus importante que l’arrière de la tête. L’autre point noir concerne les matériaux utilisés pour les arceaux, puisqu’il s’agit de plastique. Difficile de ne pas envisager qu’il se déforme à force de l’utiliser ou pire qu’il se casse.

Jouabilité

Une fois le casque ajusté, c’est parti pour Gran Turismo 5, avec en prime un volant et des pédales. Bien que le jeu soit en 2D, le rendu est très bon. Un peu troublé au début, l’immersion devient rapidement totale. En revanche l’impression de vitesse reste relativement similaire à ce que l’on peut éprouver sans le casque. Néanmoins le Personal 3D Viewer apporte réellement quelque chose en plus aux jeux vidéo.

Pour en être définitivement convaincu il faut aller un peu plus loin. En l’occurrence dans le fauteuil d’à côté avec cette fois, la manette PS3 en main et Resistance 3 dans la console. Sorti début septembre, ce FPS nous propulse dans la peau de Joseph Capelli, résistant en 1957 face aux chimères ayant pris le contrôle de notre planète. Autant vous le dire tout de suite, l’hémoglobine coule à flot.

Avec le casque sur la tête on est directement plongé dans l’univers de notre héros à travers un labyrinthe de tunnels sous la ville de New York. Le rendu 3D de l’écran est bluffant sans être dévastateur ni pour les yeux ni pour la tête. De même le rendu sonore est incroyable. L’ensemble des bruits sont perçus tels qu’ils le seraient sans le casque. Lorsqu’une grenade explose par exemple, on sait tout de suite si c’était derrière, à droite ou à gauche de nous.

Seul regret, pour l’instant inutile de tourner la tête, puisque l’écran reste fixe. Espérons que d’ici quelques années, on puisse se déplacer tout en jouant.

Conclusion

Le Sony Personal 3D Viewer apporte une nouvelle expérience vidéoludique malgré quelques défauts de jeunesse. L’impossibilité de lancer le mode multijoueur avec un casque chacun, le manque de robustesse de l’objet et surtout l’écran qui reste fixe peu importe les mouvements de la tête.

Toujours est-il qu’avec un jeu en 3D, le casque offre une expérience inédite, avec une totale immersion ainsi que des reproductions sonores et visuelles bluffantes. Même en 2D ce produit parvient à nous plonger dans un univers loin de notre salon ou de la salle pleine de journalistes faisant la queue pour l’essayer.

Disponibilité

Le Personal 3D Viewer sera commercialisé au mois de novembre en France à environ 800 euros. Et oui, l’innovation à un prix !

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ils devraient en faire l’atout principal de la prochaine PS4 Une console capable de proposer une réalité virtuelle enterra a coup sur la concurrence

  2. Bonsoir Benoit,

    Avant tout je vous remercie pour ce test et votre compte rendu.

    Ce genre de périphérique est l’un de mes rêves depuis de trop nombreuses années (comme l’Hoverboard :-). Aussi, pouvez vous être plus explicite sur le point suivant :
    – « Sony annonce un rendu similaire à celui que l’on aurait avec un écran 16:9 de 750 pouces (environ 19m) à une distance de 20m. »

    Petite question subsidiaire, pensez vous que la définition permette d’utiliser ce périphérique pour taper du texte ?

    Vous remerciant par avance pour vos réponses.

    1. Bonjour Bob,
      Je vais d’abord répondre à la deuxième question (elle est plus simple ;)) Ce caque offre une résolution de 1280 x 720 pixels, ce n’est pas du Full HD, mais c’est largement suffisant pour taper du texte. Pour avoir une idée plus claire de ce à quoi cela correspond, je vous conseille de regarder sur un site de e-commerce la résolution de l’écran de votre ordinateur, ça sera plus parlant. Le mien, en l’occurrence un MacBook Pro, affiche 1280×800, soit un tout petit peu plus que le casque.

      Concernant l’autre question ça va être plus compliqué mais je vais essayer d’y répondre.
      Le rendu visuel lorsque l’on a le casque sur les yeux est le même que celui que l’on pourrait avoir si l’on se situait à 20 m d’un écran avec une diagonale d’environ 19 mètres (750 pouces)
      Pour faire encore plus simple cela signifie que lorsque vous portez le casque, vous voyez une image aussi grande que ce que vous verriez assis au milieu d’une salle de cinéma.

      J’espère que j’ai été clair, dans le cas contraire je persisterai jusqu’à ce que mon explication soit limpide 😀

  3. Il y a 20 ans W.Industries basée à Leiceister (200km de Londres) proposait des jeux de realité virtuelle. L’immersion était totale. Le rendu 3D était parfait grâce à un système de « tracking » en 3 dimensions : une carte de motion capture « Fastrak », dont la précision était déja de l’ordre du millimetre, sur les 3 axes ( a condition d’être correctement étalonnée…). Le système basé sur Amiga 3000 était d’une incroyable efficacité. Deux grosses cartes video « Texas I. » généraient 2 images stéréoscopiques.
    Pas de texture mapping certes, mais c’était bluffant à l’époque.
    Je trouve donc dommage que Sony se donne la peine de faire un si bel outil sans l’équiper d’un système de motion capture… Mais c’est un bon début !
    On y reviendra ! Quand la realité virtuelle arrivera sur les consoles, ça va être incroyable ! Il y aura sans doute aussi de gros problemes d’addictions, j’en suis sûr !

  4. On pourrait étalonner un TrackIR au casque, cela compenserait facilement le motion capture…
    En avant pour les jeux de simu de toutes sortes… L’addiction ne sera certainement pas une vue de l’esprit… 😉

  5. Bien, je trouve que ce casque ci :
    http://www.vuzix.com/consumer/products_wrap_1200vr.html
    Est bien mieux, il gère aussi le relief avec la résolution 720p mais en plus il a le head tracking (quand on bouge la tête le mouvement est repercuté dans le jeu).
    Et puis le poid à l’air moindre et on à moins l’aire « bete » en portant ce casque puisqu’il ressemble à des lunette de soleil.

    En plus c’est sur gizmodo que j’avais découvert ce casque, cet été il me semble.

  6. @veryDaft

    nop, ils ont marqués ca sur la page descriptif du produit :
    « With support for the latest side-by-side 3D video format, display resolution support of up to 1280 x 720 »
    donc c’est pas du 852 x 480 mais bien du 1280 x 720 sur le Wrap 1200VR, c’est la même résolution que ce que propose Sony.

  7. après lecture des spec du VR1200 ils marquent ca :
    Twin high-resolution 852 x 480 LCD displays
    Supports display resolutions of:
    640 x 480 (VGA)
    800 x 600 (SVGA)
    1024 x 768 (XGA)
    1280 x 720 (720p)

    Donc c’est vrai que c’est bizarre, ils annoncent supporter la resolution de 720p mais leur écran ne supportent que le 852 x 480, où est l’arnaque ?

    1. Je pense que cela veux dire qu’il accepte comme entrée video une source avec une résolution 720p mais n’affiche en sortie qu’une résolution de 852×480 maximum.

      (un peu comme beaucoup de rétroprojecteur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité