Une nouvelle excuse pour ne pas faire de vélo

bikers_lung

Une étude britannique vient de conclure que les personnes allant travailler à vélo inhalent 2,3 fois plus de noir de carbone que les piétons. Et dire que je pensais que faire du vélo était bon pour ma santé. Heureusement que je ne faisais qu’y penser…

 

Ces particules de noir de carbone, qui viennent principalement de la suie des moteurs diesel, pénètrent dans vos poumons et restent là longtemps. Ces particules sont responsables d’une tonne de problèmes de santé qui vont de la petite toux au cancer (présumé). La différence comparée aux piétons proviendrait de l’effort plus soutenu que ferait les cyclistes. Ils respirent plus fort et plus en profondeur.

 

Mais attention quand même. L’étude réalisée pat le professeur Jonathan Grigg de Barts et de l’école de médecine de Londres repose sur les résultats obtenus auprès de 5 piétons et de 5 cyclistes. Oui, cette « étude » repose sur un échantillon de 10 personnes. J’ai déjà essayé plus d’échantillons de parfums pour essayer de trouver quelle glace je voulais. Donc, avant d’oublier le vélo, il vaut mieux attendre que l’étude s’étoffe un peu. Et prendre une route avec le moins de circulation automobile possible n’est certainement pas plus mal. [The Atlantic]

Photo : Shutterstock/Diego Cervo

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. ceci étant dit, la déduction faite de l’étude par cet article est aussi légère que l’étude elle-même, car rien ne dit que l’inconvénient (respirer 2,3 fois plus de.. noir de carbone ? traduction approximative…) n’est pas très largement compensé par tous les bienfaits d’une activité physique quotidienne…

    1. Il ne s’agit pas d’une traduction approximative. Le noir de carbone existe bien. (Black Carbon)
      Et je ne déduis rien de cette étude si ce n’est qu’il vaut mieux éviter les rues encombrées de voitures quand on fait du vélo. Ou alors, il vaut mieux rouler sur les trottoirs 😉

  2. Alors ça c’est vraiment le bouquet. Même si l’auteur de l’article précise que cette étude est à prendre avec des pincettes, c’est idiot d’en parler !
    Comment convaincre les gens qui se sont habituer à un confort certain en voiture à prendre un transport alternatif ? En faisant une com’ de masse et en évitant de colporter des rumeurs de ce genre qui ne servent qu’à donner des excuses au premier glandeur qui hésite à se convertir !

    Demain ce sera au tour des fruits et légumes ? « Attention aux fruits et légumes, OGM, pesticides ! on vous ment et vous aurez tous le cancer en mangeant des fibres alimentaires! »
    avec un petit commentaire à la fin : « maintenant je ne culpabiliserais plus en mangeant mon Kinder Bueno en pensant JW. T. »

    Bon appétit à tous :)

  3. Pour ma part, je ne roule qu’en vélo (depuis 4000 km), et je respire bien mieux qu’en étant piéton. cette étude est bidon et ne reflète pas la réalité. Elle est bien trop vague. En velo, on bouge tout le temps, on reste rarement dans les bouchons, et si un endroit est plus pollué qu’un autre, on a vite fait de s’en éloigner. les conducteurs sont en réalité bien plus exposés, notamment à cause de ces mêmes bouchons, pour peu qu’ils aient la fenêtre ouverte ou la ventilation, ils s’en prennent bien plus. Idem pour les piétons, ils sont plus lents et restent plus longtemps dans la zone concernée, mais compensent par une respiration plus lente comparé au vélo.

    On en reparlera quand l’étude aura couvert tous les usagers de la route, à différents endroits, dans differentes situations, et avec un panel bien plus intéressant et objectif.

  4. Je viens de lire « faire du vélo n’est pas bon pour la santé »….
    Il faudrait corriger par : « faire de la voiture n’est pas bon pour la santé des cyclistes »….

    1. Tout à fait d’accord. Mais je connais un autre truc qui pollue. Les articles du pauvre Norédine. Stupides, incohérent, moqueurs… La crétinnerie pollue tout aussi sûrement les intenautes qui viennet sur ce site.

  5. Cette étude dit vrai….enfin oui et non…. Tout est lié à l’effort fourni en fait. Le captage de black carbon (BC) dans les tissus augmente avec l’effort. En effet en plein effort le rythme cardiaque et respiratoire augmente, la respiration se fait plus profonde et surtout les alvéoles pulmonaires se dilatent facilitant ainsi la captage du BC. Mais bon les conséquences seront exactement les mêmes pour quelqu’un faisant son footing par exemple. Mais il est vrai que généralement on force plus en vélo qu’à pied (d’où les résultats de cette étude). Concrètement, non le vélo n’est pas plus mauvais pour la santé (en ville) que la marche, du moment que vous roulez pépère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité