L’oiseau de Twitter migre vers les douces contrées irlandaises

Les mots impôt et fiscalité vous font frémir ? Eh bien, nous ne sommes pas les seuls à avoir ce type de souci. La plateforme Twitter déménage son siège européen vers un territoire fiscal plus accueillant : l’Irlande.

Le groupe américain possède déjà des bureaux à Londres et à Tokyo. Il cherche à se développer et à affirmer une présence pérenne en dehors des États-Unis. La ville de Dublin parait idéale pour conquérir l’Europe. C’était sans compter sur quelques avantages fiscaux supplémentaires.

Twitter n’a donc pas choisi Dublin pour sa popularité, ses paysages ou ses sites historiques. Le taux d’imposition des sociétés y est de 12.5 %… Si vous supposez que c’est un chiffre conséquent, sachez que chez nous il s’élève à 34 %.

Preuve du côté attrayant du pays, des noms comme Google, Facebook, Microsoft ou encore Intel ont déjà fait cette démarche. En revanche, cela ne s’est pas fait dans la douceur, les critiques ont fusé de toutes parts. Le petit oiseau de Twitter pourrait bien y perdre quelques plumes.

Pour le moment, l’Irlande a un goût de paradis fiscal pour Twitter, sans compter que la présence du site de microblogging devrait électriser l’emploi du pays d’accueil.

[theinquirer]

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pour moi les critiques devraient être contre l’état, pas contre twitter. Si vous aviez le choix vous feriez pareil, à choisir d’être taxé à 34 ou à 12%, le choix est vite fait. Tout benef pour l’irlande.

  2. J’adore les irlandais..
    Ils commence par appâter toutes les jeunes multinationales qui veulent s’implanter en Europe avec une fiscalisation irréaliste, résultat ils pompent tous les emploi qui aurait du se créer dans chaque pays européen…
    Puis, 15 ans plus tard qd la bulle éclate et qu’ils découvrent que tout leur système était bancale et qu’aucun pays ne pourrait tourner avec une tel fiscalisation ils appellent tout simplement leurs voisins européens au secours et leur demande de payer pour la casse…..
    Tout ça sans modifier la fiscalisation….
    J’adoreeee l’irlande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité