Un scénariste pour l’adaptation cinématographique de Fondation d’Isaac Asimov

Isaac_Asimov_Prélude_à_Fondation

Fondation d'Isaac Asimov va être adapté au cinéma et Sony Pictures a choisi Dante Harper pour écrire le scénario.

Voir l’oeuvre d’un écrivain adaptée au cinéma n’est pas forcément réjouissant même si des oeuvres cinématographiques majeures basées sur des romans existent bel et bien. On pense bien entendu à 2001, l’Odyssée de l’espace basée sur la nouvelle La Sentinelle d’Arthur C. Clarke.
Mais dans le cas de Fondation, c’est… Roland Emmerich qui va s’y coller et on peut donc s’inquiéter.
Fondation est sorti initialement sous forme de nouvelles et on ne sait quelle partie de cette oeuvre sera adaptée.
S’il est impossible de prédire l’avenir contrairement à Hari Seldon, le personnage principal de Fondation, on peut émettre de sérieux doutes sur cette adaption. Espérons que Dante Harper apportera un scénario consistant à Emmerich.
En attendant, il est toujours possible de lire ou de relire les huit tomes.

[4ugeek]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. En même temps seul Hollywood a les moyens de faire de telles adaptations. Mais Roland Emmerich, ça fait peur, j’aurai plus vu James Cameron ou Ridley Scott.

  1. faudrait que je me motive, j’ai tenté mais pas hyper accroché.

    Roland Emmerich ça fait pas trop rêver… symboles US dans tous les sens en perspective. Pourquoi pas Michael Bay pendant qu’on y est

  2. « Mais dans le cas de Fondation, c’est… Roland Emmerich qui va s’y coller et on peut donc s’inquiéter. »

    Ou comment dénigrer de manière abject et gratuitement le travail d’un homme : ( …

    1. Faut arreter de monter sur ses grands chevaux comme ca hein ! Il a pas ete menacé de mort ou un truc du genre !

      Roland Emmerich, c’est quand meme le type qui a commis independance day, godzilla, the patriot, le jour d’apres, 2012, etc On peut pas dire que ce soient de grands chefs d’oeuvres du cinéma. Des produits tres rentables, oui. Des oeuvres, surement pas.
      Les films de ce realisateur sont de veritables caricatures de blockbusters US tellement il va loin dans les clichés. Et le pire, ce realisateur allemand est plus americanisé de le pire des rednecks texans.

  3. 8 nouvelles ?
    c’est des romans. a ma connaissance Asimov n’a pas écrit de nouvelles dans ce cycle (contrairement au cycle des robots dont la part la plus intéressante est constitué de nouvelles)

  4. novel => roman. Mauvaise traduction j’imagine.

    Sinon, c’est clair, vue le pedigree de Roland Emmerich, on peut raisonnablement émettre de sérieux doutes sur la qualité de cette future adaptation. Dommage, Asimov mérite mieux.

    1. n’essaie pas de te raccrocher aux branches : FONDATION EST SORTI INITIALEMENT SOUS FORMES DE 5 NOUVELLES !!! 😉
      et pas sous forme de romans (« novels » en anglais).

      Et c’est ni plus, ni moins que ce qui est dit dans cet article :
      « Fondation est sorti initialement sous forme de nouvelles et on ne sait quelle partie de cette oeuvre sera adaptée. »

      😉

      1. oh, effectivement j’aurais appris ce détail pour le coup !
        bref, on parle des 5 nouvelles publiés dans les années 40, regroupés par la suite en premier TOME dans les années 50, nommé « FONDATION », débutant le « Cycle Fondation ». tout s’explique ^^

  5. Personne n’a compris que Roland EMMERICH a été débauché par la famille d’Isaac ASIMOV pour faire le final de son oeuvre sous forme cinématographique et qui se nommera « DESTRUCTION » . :p

  6. Tout d’abord, Roland Emmerich est un bon réalisateur de block buster (c’est lui Stargate, film d’anthologie pour moi)
    Ensuite, les 5 nouvelles correspondent seulement au premier tome. Les autres ont été publié de façon épisodique comme c’était la mode à l’époque mais sont des romans.
    Il faut dissocier le premier cycle de 3 tomes des 2 autres qui ont été rajoutés ensuite.
    Pour les 3 autres livres, il s’agit de rajout ou de livres écrits en collaboration.
    On peut enfin rajouté « le second cycle de la fondation » écrit par 3 autres écrivains avec la bénédiction de Janet Asimov.

    Et qu’en est il du projet d’adaptation du roman « Les cavernes d’acier » ?

  7. Je sais que je vais me faire déchirer par la e-police du bon gout littéraire, mais j’ai trouvé Fondation plutôt indigeste… Et j’ai tout lu de A à Z !

    Essayer de faire tenir une histoire de plusieurs millions d’années, c’est compliqué. (de ce que je me rappelle, j’ai lu ça quand je sortais de l’adolescence, ça mérite peut-être une nouvelle lecture… Mais difficile de se plonger à nouveau dans des milliers de pages d’une oeuvre qu’on a trouvé… chiante !)

  8. Bah, Fondation, c’est rien d’autre que l’ancien testament présenté en SF.
    C’est peut-être le bouquin de SF le plus « marqué » par l’humatité de son écrivain.
    Avec Hari Seldom dans le rôle de Dieu (ou d’une succession de prophètes) et le peuple élu dans le rôle de la « seconde fondation » (celle qui continue le travail de Seldom en orientant subtilement la société technologique dans laquelle elle se cache).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité