L’eau sur Terre proviendrait des comètes.

Galaxy 004

L’eau présente sur la planète Terre est encore aujourd’hui une énigme pour les scientifiques. Son origine est sujette à de nombreux débats au sein de la communauté.  Une nouvelle théorie est apparue, l'eau viendrait des comètes.

A la création de notre univers, la Terre avait une température extrêmement chaude, de ce fait les éléments volatiles (dont l’eau) se sont évaporés. La grande question est donc de savoir par quel moyen l’eau est réapparue.

Pour remonter la piste de l’eau, pas de baguette de sourcier, les scientifiques utilisent un isotope, le deutérium. On compare ensuite les proportions présentes dans les différents corps célestes. S’ils sont similaires aux normes terrestres, ils sont susceptibles d’avoir véhiculé de l’eau. Quelque soit le vecteur, l’eau aurait été transportée à bord de ces vaisseaux sous forme de glace.

Plusieurs hypothèses ont vu le jour. L’une suggère que l’eau a été amenée par les météorites et dans une moindre mesure une autre approche considère que ce sont les comètes qui sont les responsables. La théorie prenant en compte les météorites est donc la plus communément admise, proportionnellement, seule 10% de l’eau terrestre proviendrait des comètes.

Sauf que des astrophysiciens du télescope spatial Herschel de l’ESA (Agence spatiale européenne) ont développé une étude qui tend à revoir ce propos. Les comètes auraient finalement un rôle nettement plus important.

Jusqu’à présent seuls des astéroïdes (corps composés de roches de métaux et de glace) provenant de la ceinture située entre Mars et Jupiter possédaient des normes correspondantes à celle de la Terre.

Or pour la première fois, de l’eau d’une composition chimique identique à celle notre petite planète bleue à été découverte sur une comète. Des études sont régulièrement lancées et le cas ne s’était jamais présenté.

Ainsi l’élue n’est autre que la comète Hartley 2 qui revient aujourd’hui tous les six ans près du Soleil et qui proviendrait de la ceinture de Kuiper, bien au delà de Neptune. Cette région située aux confins de l’univers est bien plus éloignée que tout ce qui avait été établi jusqu’alors.

Il sera nécessaire d’analyser de nombreux autres échantillons pour mieux évaluer l’apport en eau des comètes sur Terre. En tout cas elles doivent clairement être prises en compte.

[AFP]

© virtua73 – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. De la même manière qu’il n’existe pas la moindre preuve de l’existence avérée d’un ou plusieurs dieux, il n’existe pas la moindre preuve de ton intelligence à toi ….

      1. Je ne sais pas si cette théorie a été étudiée, mais il me semble que le moyen le plus simple pour obtenir une quantité importante d’eau salée consiste à réunir en proportions stoechiométriques de l’acide chlorhydrique et de la soude.

      2. Mais non, mais non, nous sommes tellement petits que l’espace tient…dans une eprouvette de laboratoire, cultivés, et appartenant a un chercheur (. Le dieu). Voila une facon de voir les choses ordonnée !

  1. C’est pas ce qu’on apprend en biologie ?
    Fin perso, c’est ce qu’on m’a enseigner… Ou bien cetait sur ARTE, je sais plus x)

  2. N’importe quoi cet article ….. Ça fait des années que cette théorie existe . Le Nuage de Oort situé à la limite extérieure du système solaire (presque 1 année lumière) , pourrait contenir des millions de milliards de comètes et ce nuage pourrait avoir alimenté en eau notre planète. pourrait . C’est une théorie.

  3. @ Toto, l’humour tu connais ? apparemment non ! 😉
    Croyance ou pas, respect au moins ceux qui croient en dieu avant de dire quoi que ce soit.

  4. Tout s’explique avec « Expanding Earth Theory » (http://eearthk.com/index.html)

    Atmosphere and Ocean Creation

    Molecular hydrogen (H2), water (H2O), methane (CH4), and ammonia (NH3) are gases that escape into the atmosphere from the crust. In the upper atmosphere they are vulnerable to dissociation by the solar wind, whence the hydrogen fraction escapes the Earth’s gravitational field. Residual oxygen and nitrogen are left to dominate the atmosphere. The carbon and some of the oxygen sooner or later are precipitated and end up as igneous or sedimentary rock on the seafloor or within the lithosphere. The copious water that escapes the crust, if not dissociated in the upper atmosphere, descends to accumulate in oceans.
    (http://eearthk.com/Articles03.html)

    http://en.wikipedia.org/wiki/Expanding_earth_theory

  5. You’re in point of fact a just right webmaster. The website loading velocity is amazing. It sort of feels that you are doing any distinctive trick. Moreover, The contents are masterwork. you have performed a excellent process in this topic!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité