Tout sur le projet fou pour ramener un astéroïde sur Terre

asteroidmoving

Ce que vous êtes sur le point de lire est un projet sérieux issu d’une réunion de travail entre des ingénieurs et des scientifiques du California Institute of Technology, le tout sous la supervision d’un ingénieur de la NASA.

Ce projet peut être résumé en 3 étapes :
1. On envoie un robot dans l’espace
2. Il attrape un astéroïde
3. Il rapporte l’astéroïde sur l’orbite terrestre

Pourquoi voudrait-on faire ça ?
Il y a plusieurs raisons : tout d’abord mieux connaître les astéroïdes. Ensuite se servir de l’astéroïde comme d’une base pour les futures missions spatiales habitées. C’est plus proche que la lune et les astéroïdes servent ainsi de relais avant un grand voyage.

Est-ce vraiment possible ?
Selon les scientifiques, c’est tout à fait réalisable avec la technologie que nous avons actuellement. Il faudrait juste mettre en place le programme, et un astéroïde tracté par un robot pourrait finir en orbite autour de la Terre d’ici 10 ans.

Mais c’est quoi déjà un astéroïde ?
C’est un objet céleste composé de roche, de métaux ou de glace dont la taille varie de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres.

Et comment on s’y prend pour l’attraper ?
Une sonde robotisée peut s’ancrer sur un astéroïde composé de nickel-fer avec des simples aimants ou pourrait attraper l’astéroïde avec un harpon ou une pince spéciale.

Et on le déplace comment ?
Pour le déplacer, il suffirait de pousser l’astéroïde en s’aidant de la propulsion solaire-électrique. Et pour les astéroïdes trop gros, un gros vaisseau spatial pourrait voler à proximité de l’astéroïde pour devenir une sorte de tracteur gravitationnel qui dévierait la trajectoire de l’astéroïde pour le diriger vers la Terre.

On le met où ?
Au point de Lagrange. C’est une zone neutre gravitationnellement qui se situe entre la Terre et le Soleil. C’est un endroit idéal pour établir une base, surtout que pour s’arracher à la gravité d’un astéroïde, c’est beaucoup plus facile que de la Lune, de Mars ou de la Terre.

Et c’est un projet qui peut être sérieux ?
Oui, l’administration Obama envisage déjà d’envoyer des humains vers des astéroïdes. Mais dans ce cas là, les humains devraient vivre de 3 à 6 mois dans une petite capsule. Il serait plus simple d’envoyer ce robot pour rapporter l’astéroïde et le mettre à proximité de la Terre pour que les astronautes puissent y aller en moins d’un mois.

Parlons peu, parlons bien : ça va coûter combien ?
Un bras… Non. Deux bras… Et les jambes. On parle d’un milliard de dollars au bas mot pour un petit astéroïde et plusieurs milliards de dollars pour un gros astéroïde.

C’est rentable ?
Oui ! Un astéroïde est super rentable. C’est même le jackpot. Un petit astéroïde peut contenir jusqu’à 30 fois la quantité de métal que nous avons extrait de la Terre depuis le début de l’histoire de l’humanité.

Un chiffre ?
70.000.000.000.000 $. Oui, 70 billion de dollars.C’est que peut rapporter en minerais un astéroïde.

On commence quand ?
Quand vous voulez.
[Wired, Illustration : NASA/Denise Watt]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Comme je l’ai toujours pensé, l’exploration spatiale se développera vraiment le jour ou elle rapportera de l’argent. C’est le seul moteur (malheureusement) capable de faire en sorte que nos nations se bougent enfin le c…. dans ce domaine, parce que pour le moment on stagne.
    Serait-ce le début du commencement ?

    1. Je suis pas très bon en français je vous l’accorde mai il me semble que « Serait-ce le début du commencement ? » sa ne veux rien dire… mai on s’en fout…

      Heureusement qu’il y a pas de pétrole dans les astéroïde sinon on serrai déjà bien entourée d’astéroïde XD.

    2. Ça vous turlupine pas un peu cette idée de ramener un objet qui vient de on ne sait ou et qui transporte on ne sait quoi tout près de chez nous ?
      Ça me rappelle le scénario d’un mauvais film de SF…

      1. Salut, sache ,que tu es en passe de devenir un « personnage » dont on ne pourrait se passer( un peu comme Homer Simpson qui est vraiment très attachant ). Continue a+ Nb: dsl pour la ref de Homer

      2. Salut, sache ,que tu es en passe de devenir un « personnage » dont on ne pourrait se passer( un peu comme Homer Simpson qui est vraiment très attachant ). Continue a+ Nb: désole pour la ref de Homer mais ce n’est pas méchant

  2. « Pourquoi voudrait-on faire ça ?:
    C’est plus proche que la lune et les astéroïdes servent ainsi de relais avant un grand voyage. »

    « On le met où ?
    Au point de Lagrange. C’est une zone neutre gravitationnellement qui se situe entre la Terre et le Soleil. »

    Il n’y aurai pas une contradiction ? la lune est bien plus pres de nous que ce point de lagrange

    1. Me suis fait la même remarque lors de la lecture.
      Et il va falloir faire gaffe ; des points de Lagrange, y en a pas 50 (en fait 5 : 2 stables et 3 instables). Y en a déjà un de réservé pour un satellite télescope ; d’autres avec des corps célestes déjà présents. Il semble que l’on puisse placer plusieurs objets au même point, mais bon….

    2. Si mes souvenirs sont exacts, l’énergie nécessaire pour atteindre ce point de Lagrange depuis l’orbite terrestre est inférieur à l’énergie nécessaire pour atteindre la Lune et ce malgré un éloignement plus important (à vérifier quand même), donc ce serait effectivement intéressant pour des voyages lointains.

  3. a voir les satellites qui nous tombe sur la gueules… Je suis pas sur que ce soute une très bonne idée de commencer la cueillette d’astéroïdes … Mais bon ci c’est rentable…

  4. Le Cern qui veut recrée un trou noir.
    Les ricain qui veulent ramener un astéroide.

    Hmm c’est tellement plus palpitant de jouer avec la vie de l’humanité ! –‘

    1. Si ma mémoire est bonne, concernant le trou noir (micro trou noir plus précisément) le risque est ridicule car il a été calculé que compte-tenu de l’age de la Terre et donc, à peu de chose près, de l’atmosphère, des micro trous noirs se sont déjà formés (très brièvement au passage) dans l’atmosphère. Or si nous sommes encore là pour en parler c’est donc qu’ils n’ont pas eu l’occasion de dévorer de plus en plus de matière ;), alors qu’ils en ont probablement plus eu l’occasion de le faire que ne l’aurons les éventuels futurs micro trous noirs du LHC qui eux seront en plus produits dans un tube où règne un ultra-vide (c’est vraiment le terme technique adéquat) ce qui rendra encore plus difficile la captation de matière nécessaire à une croissance destructrice, enfin j’imagine.

  5. Wahou l’astéroïde contiendrait jusqu’à 30X ce qu’on a déjà extrait sur terre Oo. C’est quoi les dimension de l’astéroïde la ? N’empêche que le projet à l’air autant fou que réalisable.
    Je vois bien dans 100ans avec 3-4 petite boule en plus au dessus de nos tête et des mineurs spatiaux… C’est ou qu’on signe ?

  6. Pour être exact, tout système comportant un objet et un objet orbitant autour du premier dispose de 5 points de lagrange. Il en va ainsi du système Soleil – Terre, mais aussi du système Terre – Lune. Au niveau distance, tous les points de lagrange sont à même distance que l’objet orbitant, excepté L1 (qui est plus près) et L2 (qui est plus loin).

    Je suppose qu’on parlait ici donc du point de lagrange L1 du système Terre – Lune. A noter que ce point est instable, contrairement à L4 / L5 qui sont stables. On a d’ailleurs même découvert un petit astéroide déjà au point L4 (astéroide troyen) il n’y a pas si longtemps, ce qui invalide encore ces points dans ce « protocole » de capture d’un astéroide (pourquoi aller chercher un astéroide si des astéroides sont déjà présents à ces points? :) ).

    L’avantage de capturer un astéroide c’est pas tellement les matières premières, mais surtout le fait que ces matières premières sont déjà dans l’espace; le gain estimé, tient compte, je pense, de l’équivalent de la mise en orbite de la même quantité de métal à partir du sol terrestre.

  7. Si ils placent l’asteroïde entre la Terre et le Soleil à un point plus proche du Soleil que n’est la Lune et que leur but est de faire ne base de lancement sur l’asteroïde. N’y a t-il pas un risque que la chaleur à cet endroit tue les humains qui iront là bas?

  8. Ca me fait fortement penser au livre « Eon » de G. Bear, excellent bouquin de SF « hard ». Incroyable que ce projet puisse être envisagé d’ici 10 ans !

  9. Tiens, bientôt on aura l’astéroïde Axis près de chez nous. A quand les colonies spatiales et les Zakus qu’on se fasse un petit Mobile Suit Gundam IRL (mode UC)

  10. Alors, on dit pas « au point de Lagrange », mais à « un des points de Lagrange », vu que sur le couple Terre/solleil, des points de Lagrange, il y en a 5…

  11. Non, les points de Lagrange ne sont pas si près que ça du Soleil. Le vrai problème pas résolu c’est les pics d’activité solaire, qui émettent beaucoup de particules nocives pour les humains. Seules solutions potentielles : rentrer dare-dare, se plaquer dans un trou (sur la Lune, dans un astéroïde…). Ce problème est encore moins résolu pour un voyage vers Mars…

    La Terre est protégée des crises du Soleil grâce aux ceintures de Van Allen situées bien au delà l’orbite de la Station Spatiale Internationale.

    Le mieux à mon avis, c’est d’envoyer des robots (encore à inventer)

  12. Quelle que soit la quantité de métal que l’on pourrait extraire d’un astéroïde, je vois mal comment le transformer et l’expédier sur terre. A moins d’y installer des hauts fourneaux, des fonderies d’alliages,des laminoirs et autres usines d’assemblage pour des missions spatiales???
    Vu que vous aurez déjà donné deux bras et deux jambes pour rapatrier le caillou, pour le coup, je crains le pire pour les bijoux de famille…

  13. Pour ce qui ne sont pas au courant, cette idée existait déja dans les série du manga « Gundam ». Où des colonies y sont installé et s’en servent comme source miniaire.

    D’ailleur d’autres chose, dans ce manga, sont réalisable (moyennant finance).

  14. Corrigez moi si j’ai l’air plus con que les mabouls de Seattle, j’aimerais bien savoir si j’ai bien compris le scénario:

    Déjà bémol, je ne crois pas que quelques km contiendraient 30 x le fer que les romains on utiliser pour guerroyer, la poudre que les nazis ont consommé, le pétrole que le golfe a surexploité et etc…
    Alors:

    1 – On repère un astéroïde de quelques kilomètres
    2 – On l’achemine vers un point de Lagrange
    3 – On construit une base déçu
    4 – On y achemine toute sortes de Caterpilars et de Poclains dessus ( au fait, un astéroïde c’est comme l’Himalaya ou c’est aussi plat que le désert d’Arabie? Bruce Willis aurait la réponse)
    – On extrait d’accord, mais on achemine vers la terre comment? quelques millions de $ pour lancer une fusée qui nous ramènera quelques milliers de $ de métaux a moins que ce soit du diamant je voit rien d’autre de rentable. Sauf si dans le futur nos bagnoles roulent des milliers de km avec quelques grammes de moi ça me tenterait.
    5 – Je conseille au ricains de garder les pieds sur terre et de ne pas s’éloigner de la Lune avant 300 ans, si d’ici là la crise ne les aura pas emporté, je sens que la Corée du nord atteindra Jupiter avant eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité