Un polymère pour un chewing-gum biodégradable

Colorful vector explode

On a sensiblement tous une histoire à raconter avec un chewing-gum. Souvent peu ragoutantes, le cœur de l’action traite principalement d’un « j’ai marché dessus » ou « il était collé sous ma table ».  On ne parle même pas des trottoirs totalement maculés d’un patchwork en gommes à mâcher. A Singapour les chewing-gums sont carrément interdits…

Certes, de nombreuses machines ont été conçues pour les éradiquer. Le mieux restant de ne pas avoir à les retirer. Le Rev7 fait avancer encore un peu plus ce domaine. Il s’agit d’un chewing-gum biodégradable, capable de disparaître au bout de six mois au lieu de cinq ans pour une gomme classique.

Le chewing-gum a de nombreux avantages, outre le coté plaisir, on peut y trouver un coté santé ou encore faire le sempiternel concours de la plus grosse bulle. Bref pas question de s’en passer. Le problème reste que nos pâtes à mastiquer perdurent sur l’asphalte à cause de leur composition. Elle inclut plus de 100 éléments chimiques autour d’une structure carbonée, résultat une fois incrusté, difficile de décoller le tout. Les procédés employés sont plus que gourmands en énergie et particulièrement couteux. La vapeur haute pression ou encore la cryogénisation ne sont pas accessibles à toutes les bourses.

La solution est donc le chewing-gum biodégradable, il existait déjà des pionniers dans le domaine, mais la saveur et le prix n’était pas au gout du consommateur…

Rev7 a été conçu par des chimistes et il ne contient pas de latex. Contrairement aux gommes classiques Rev7 est capable d’absorber un peu de votre salive grâce à un polymère. Ceci permet sa décomposition en 6 mois et bien sur, un minimum d’adhérence. De l’eau et du savon suffisent à le décoller.

Pour satisfaire le plus grand monde Rev7 est disponible parfums Menthe poivrée et Menthe verte. Le principe fonctionne déjà aux Etats-Unis, aucun doute sur l’arrivée de nouveaux parfums.

[Rev7]

© pilarts – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @domaci : « j’aimerais travailler CHEZ gizmodo juste pour le plaisir de ME faire reprendre sur mon orthographe par des mecs croyant avoir hérité de la science infuse »

    re@domaci : J’aimerai travailler chez Gizmodo, juste pour le plaisir d’écrire des articles correctement.

  2. Petit message à la rédactrice:
    Pour la plupart de vos posts, il semble que vous les postez et faites ensuite des modifications ou des corrections.
    Le souci c’est que si on lit les flux RSS, on reçoit à chaque fois une nouvelle version de l’article.
    Pourquoi ne pas vérifier l’article AVANT la publication?
    Merci

  3. Qd j’étais ado, les roll’up étaient fait avec du gluten de blé 100% biodégradable
    C’était comme du chewing gum classique, sauf qu’au bout d’une bonne heure de masticage ils perdaient leur texture et devenait une pate bizarre

    C’est pas mieux qu’un espèce de polymère chimique chelou ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité