[Copwatch]: la justice ordonne le blocage complet du site

judge hand with gavel

Hier, vendredi 14 octobre, le tribunal de Grande Instance de Paris a ordonné le blocage complet du site Copwatch, suite à un référé déposé par le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.

Crée pour dénoncer les violences policières, ce site a généré de vives critiques depuis sa mise en place. 

Le Gouvernement a obtenu gain de cause dans l’affaire qui l’oppose au site Internet Copwatch. En effet, hier, le tribunal de Paris a ordonné aux FAI de bloquer l’accès depuis la France à l’adresse copwatchnord-idf, mettant fin à la polémique grandissante.

Crée le 28 septembre dernier, le site CopWatchnord-idf était géré par « un collectif de citoyens souhaitant lutter par la transparence et l’information contre les violences policières ». Une initiative très décriée.

Et pour cause, l’objectif de Copwatch était d’inciter chaque personne à dénoncer les comportements déplacés et les bavures des forces de l’ordre avec photo(s) ou vidéo(s) à l’appui.

Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, et le syndicat de gardiens de la paix Alliance ont donc rapidement réagi, jugeant les propos de Copwatch diffamatoires et injurieux. Par ailleurs ils ont reproché au site Internet de collecter illégalement des données personnelles.

Par voie de référé, le ministre a finalement demandé la suppression de quelques pages mais les FAI ont affirmé que cela était techniquement impossible. Alors la Justice a ordonné le blocage pur et simple du site en raison notamment de la présence de propos injurieux.

Cette mesure est applicable jusqu’à ce qu’une décision définitive soit prise, puisque le tribunal doit statuer sur les deux plaintes contre X déposées le 4 octobre dernier par le ministre de l’Intérieur pour « injures et diffamation envers des fonctionnaires de police et de l’administration« 

Pourtant aujourd’hui encore, le site Copwatch reste accessible.

[AFP, crédit photo: © nicolasjoseschirado – Fotolia.com ]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Mouais… j’ai visité le site perso, et les insultes ne venaient pas des citoyens mais bel et biens des policiers sur les videos que j’ai pus voir.
    D’accord pour dire que le site n’était pas très « sympa et démocratique » mais tout de même, les quelques videos qu’on pouvait voir laisser apparaitre des policiers plutot vulgaires… Ce monde part en couille car les policiers là qu’on voyait sur Copwatch, n’était pas des enfants de coeurs, et il est evident qu’il n’auront même pas un seul rappel à l’ordre… pfff

  2. @sumo….j’avais dans un premier temps écris un truc beaucoup plus intelligible, ou je tentais d’expliquer en quoi la surveillance par des civils des forces de polices d’un état constituait la première étape de la création de milices et in fine la dégénérescence d’une démocratie en dictature…..mais en faite, « neuneu » m’a parut plus simple et moins long à écrire…on en est là… :(

  3. @leo soit tu sors jamais de chez toi soit t’es un vieux con la police française est une honte si on ne les aime pas c’est que y’a une raison. En hollande par ex la police est très appréciée et respectée. En France ça laisse croire qu’il recrute sur le critère de « qui a le moins de neurone? » ainsi c’est plus facile à diriger.
    On a tous des anecdotes très peu flatteuses envers la police, de toute manière on leur donnera toujours raison.

  4. @Totoche : statistiquement dans tous les corps de métier ils y a des brebis galeuses, c’est la nature humaine, c’est juste plus facile/vendeur de taper sur la police car c’est un corps de métier qui doit montrer l’exemple, à l’instar des hommes politiques (ha ha ), magistrats, pompiers, militaires etc…
    Les actions de certains individus entachent toute une profession … et l’on ne retient que ça (les médias aident bien) malgrés le travail accompli tous les jours par les autres policiers…
    Copwatch est subversif et inutile

  5. Y a t il pas un problème en France?
    on a le droit de dénoncer son voisin qui fume un pétard ou qui grille un feux rouge ou qui va tapé sur sa ou son conjoint
    par contre un policier qui vous insulte, vous violente….
    sa non pas le droit!
    ce qui prouve bien qu’il y a 2 justices celle du peuple et celle des puissants, nous ne sommes plus en démocratie mes plutôt sous un régime dictatoriale

  6. @3mil3 ce ne serait pas plutôt lorsque l’on commence à masquer des Faits soit disant pour la sécurité de tous que l’on s’engage joyeusement vers la dictature?

    Aujourd’hui c’est facile de faire taire les gens en fait. Vous critiquez les agissements d’une personne qui s’avère être d’une certaine religion ou origine? facile, faites-le taire c’est un raciste et hop c’est réglé on n’en parle plus. Vous critiquez des actes hors-loi commis par l’autorité publique? Vous êtes un dangereux subversif, hop embarquez…
    et avec le développement effréné de la « protection » vidéo, il faudra craindre de plus en plus certaines autorités qui étrangement s’apparentent progressivement à la vieille inquisition, détentrice de la vérité et morale suprêmes.

    Je ne parle pas des policiers en tant que personnes évidemment, certains de mes proches en sont et ce sont des personnes complètement respectables. Je parle de l’évolution d’un certain modèle de société, qui s’y on n’y prend pas garde, nous est vendu sous les meilleurs hospices, ceux de la démocratie elle-même.
    En tout cas moi je veux savoir ce qui se passe réellement, pas une version pseudo paternaliste des faits, mais la version la plus objective, d’un côte comme de l’autre. Et ce genre de contre-pouvoirs médiatiques améliore cette objectivité, même si elle déplait fortement aux autorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité