Premiers combat : le Serious game façon série TV

_1316100309294

Le jeu vidéo ce n'est pas simplement pour se divertir. C'est aussi parfois pour faire passer des messages divers, apprendre ou bien informer. Dans ce fait, on dit du jeu qu'il fait partie de la catégorie des Serious Game. C'est le cas de "Premiers combat" qui a la particularité d'avoir été conçu comme une série TV.

Dans ce jeu vidéo, la Fondation du BTP a choisi de sensibiliser ses apprentis aux risques encourus par la prise de drogues et alcool. Le projet a été réalisé comme une série télé : scénariste télé (Catherine Cuenca), équipe de tournage (Pixelcommando), casting d’acteurs (présence de Frank Pitiot, alias Perceval dans Kamelot)… et pensé comme un jeu vidéo.

Pour mettre en œuvre ce Serious Game la fondation a fait appel aux équipes d’Akitsu pour l’ingénierie pédagogique, et de Tanukis pour la réalisation et le développement.

Ce jeu est accessible gratuitement depuis votre navigateur internet. L’objectif est d’immerger le joueur dans un univers pour favoriser l’apprentissage.
Dans ce jeu en ligne, le joueur incarne Nicolas, un apprenti qui arrive en cours d’année
en CFA. Passionné de boxe, il semble avoir un secret à cacher… Les tentations seront
nombreuses au cours du jeu (alcool, drogues) et toutes les réactions, bonnes ou moins
bonnes, auront des conséquences sur le comportement de Nicolas. La plus radicale
des conséquences est un « game over ».

Alternant vidéo et scènes interactives, Premiers Combats parle donc des addictions
« sans en parler ». C’est certes un paradoxe, mais « la mécanique » du jeu allié avec un scénario sans failles fait de ce serious game une indéniable réussite.

Accéder au site du jeu : www.premierscombats.com

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Igw0jRrofq4[/youtube]

[la Rédaction]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Putain ça pique les yeux une rédaction d’article comme ça sérieux…

    « mais « la mécanique » du jeu allié avec un scénario sans failles fait de ce serious game une indéniable réussite. »

    sérieux y a pas 2 fautes qui te choquent ?

  2. Moi ce qui me choque Gil, c’est que tu critiques les fautes mais tu en fais une belle aussi … Sans faille »s », par définition ne peut être pluriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité