Les cabines d’essayage hightech dans notre quotidien ?

Blue jeans

Il n’y a rien de plus difficile que de trouver un jean qui nous aille vraiment. Soit, il doit y avoir des choses plus complexes mais c’est souvent une vraie contrainte. Heureusement la technologie est là pour nous aider. Les cabines d'essayage traditionnelles peuvent désormais aller se rhabiller.

De deux choses l’une, il est souvent difficile de trouver des personnes compatibles avec le shopping et encore plus délicat d’en trouver des honnêtes. Rares sont les individus qui vous oseront vous préciser ouvertement « ne l’achète pas, tu es horrible dedans ! »

Le Royaume-Uni a résolu ce problème. Dorénavant vous essayerez vos trouvailles grâce à un scanner 3D. Le concept se démocratise officiellement et en Europe. C’est précisément au magasin New Look de Londres que s’est installé le stand de numérisation Bodymetrics. Cette boîte ressemblant étrangement à une cabine d’essayage ne sera en revanche pas dotée des classiques miroirs.

Au lieu de cela, vous trouverez huit capteurs lasers 3D PrimeSense. Les impondérables seront cependant présents. Ainsi une fois en sous-vêtements (disons que dans quelques années la question ne se posera plus) les lasers balayeront votre corps. Après une centaine de mesures différentes, les données seront traitées, analysées et enfin, la boîte magique vous révélera le sésame tant attendu : quel est le jean parfait pour vous. Style, taille, tous les détails seront à votre disposition.

La machine est encore coûteuse certes, mais elle est dorénavant bien plus abordable que les premiers scanners corporels. De plus, elle se monte et se démonte en à peine quelques heures. Et puis, franchement ça donne envie de la tester, vous savez, le fameux « juste pour voir ».

Même si ce scanner ne propose que des produits du magasin, à long terme on ne farfouillera plus dans les rayons, ces cabines le feront pour nous en quelque sorte. Toutefois, c’est un peu perdre de l’aspect ludique du shopping et de la joie de trouver le vêtement idéal. Ceci dit rien n’oblige à entrer dans ces cabines, si ce n’est la curiosité.

Reste que nous avons parfois des idées paradoxales, on crie au scandale dès qu’on nous parle de scanner corporel pour passer dans les aéroports en revanche pour trouver le jean parfait, le système est idéal. C’est une question de liberté de choix, mais tout de même.

Ce genre de système devra être réglementé très rapidement avant d’être totalement démocratisé. Imaginons que les magasins conservent les données par exemple, on peut même songer qu’ils seront interdits aux enfants pour des raisons éthiques.

Nous n’en sommes pas là mais il faut bien se le dire, il va bientôt falloir affronter la vérité en face, ces scanners seront moins conciliants que nos proches amis.

[Gizmodo]

© Hallgerd – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Lol c’est pas croyable un ramassis de bêtise pareil :D. Pas besoin « d’une centaines de mesures différentes », ni d’être en sous-vêtement dans la froideur d’une cabine, avec un bon vieux mètre on peut rester tout habillé pendant qu’une jolie vendeuse bien chaleureuse vous prend juste deux mesures, tour de taille et longueur de jambe, puis vous propose de choisir parmis les jean’s qui correspondent.
    Je suis curieux de savoir à quoi servent toutes ces mesures, alors que la pluspart du temps les pantalon ne possède qu’une mesure, voir deux pour les Levi’s et compagnie.

    1. +1

      Voila comment tuer un métier, ainsi que l’échange humain la plupart du temps chaleureux qui en découle .. Rien ne remplacera un vendeur compétent évidemment !

      Et les Levi’s possèdent jusqu’à 4 longueurs pour compléter ton exemple :)

  2. Je pense que le scanner d’aeroport ne fonctionne pas sur le meme princpe que celui de la cabine d’essayage. Il y en a un pour voir de manière fortement intrusive au travers des vêtements (rayons X nocifs) et un pour prendre des côtes (avec des lasers qui ne font pas piou piou, innofensif) et seulement si on le souhaite. Alors laissez moi avec mes idées paradoxales et ma liberté de choix et n’ecrivez pas n’importe quoi, ce sont deux problématiques bien différentes…

  3. Je prefere l’avis de ma nana, elle me dira ce qu’elle en pense vraiment, elle.
    Et puis entre nous, mentir sur ses impressions, c’est pas franchement rendre service.

  4. Thank you, I’ve recently been looking for info approximately this topic for a while and yours is the best I’ve discovered so far. However, what in regards to the conclusion? Are you positive in regards to the supply?|What i don’t understood is actually how you’re now not actually a lot more neatly-favored than you might be right now. You’re very intelligent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité