Les chaussures GPS à destination des malades d’Alzheimer sont prêtes

ed06e7d2-ff2e-11e0-a605-6482f263e7a1

Il y a des inventions qui semblent tellement pratiques mais évidentes qu’elles nous font tous avoir  la même réaction : « Pourquoi n’y avons-nous pas pensé plus tôt ? ». C’est notamment le cas de ces chaussures équipées d'un GPS pour les personnes atteintes d'Alzheimer.

Alzheimer est une maladie dont les symptômes principaux sont connus de tous. Effectivement, une personne atteinte de cette maladie a besoin d’une attention toute particulière. Cette pathologie neuro-dégénérative affecte la mémoire à court terme, ce qui provoque la confusion et la paranoïa. Les effets négatifs sont donc nombreux et influent sur de nombreux domaines : les capacités d’orientation dans le temps et dans l’espace, l’utilisation du langage, le raisonnement ou encore la reconnaissance d’objets ou de personnes

De ce fait, un malade peut tout simplement oublier où il est, ce qu’il fait … il est donc capital de pouvoir retrouver rapidement ces personnes. De nombreuses méthodes ont d’ailleurs été mises au point. Des montres ou bracelets en tout genre ont ponctué le quotidien des malades et de leurs proches. Seulement ces objets ne sont pas familiers du tout, la plupart des patients ont donc une fâcheuse tendance à s’en débarrasser.

Comme le souligne justement Andrew Carle, un professeur de la George Mason University,  la paranoïa accentue le phénomène. D’où la création d’un objet banal et familier, des chaussures GPS.

« Si vous habillez une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer avec quelque chose qu’elle ne connaît pas, elle s’en débarrassera. Par exemple, si c’est une montre, mais pas leur montre, les malades l’enlèveront. La seule solution est de dissimuler »

Ce projet est en phase de création depuis longue date (2009), il a en revanche demandé beaucoup de temps et d’investissement pour arriver à cet aboutissement. Développée par Aetrex Worldwide et GTX Corp, la chaussure GPS dispose d’un service de géolocalisation alimenté par Omnilink et la Fondation MedicAlert. Les soignants sont donc prévenus via une application si tel ou tel patient s’est aventuré où il ne devrait pas. Il est également possible de surveiller les malades de loin, pour leur laisser un maximum de liberté et d’espace. La maladie n’entraîne pas nécessairement l’impotence ou un assistanat perpétuel.

Les chaussures GPS seront en vente aux Etat-Unis ce mois-ci pour 299 $, ce qui est sensiblement le même prix que d’autres dispositifs à destination des malades d’Alzheimer

Il y a actuellement 5,2 millions d’Américains souffrant d’Alzheimer et cette maladie est incurable. En attendant de trouver la solution ultime pour éradiquer la maladie, ce système permet un maximum de discrétion et de liberté pour les patients. De plus les proches et soignants sont également rassurés. Petit bémol cependant, aucune commercialisation en Europe n’est pour l’heure prévue, pourtant d’après l’association France Alzheimer, il y a 860 000 personnes atteintes d’Alzheimer en France.

Il faudra donc patienter pour une réelle démocratisation, mais ces chaussures représentent un bel usage de la technologie pour améliorer le quotidien des malades et de leurs proches.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tiens cheri, je sais que tu aimes beaucoup le jogging (et je suspecte d’être cocu avec tes sorties quotidiennes au même temps que le voisin),
    quoi GPS Inside ? Ahh c’est de l’anglais c’est Grand Pas Speed je crois GTXC ca doit être la référence…..

  2. En dehors de l’aspect technique très intéressant pour les familles qui ont un des leurs atteint de cette maladie, tout au moins en phase précoce, je pense que le produit n’est pas commercialisé en Europe parce qu’il repose sur le GPS (Américain) et que l’Europe a fait le choix de Galileo (Européen) qui sera opérationnel dans très peu de temps maintenant. Protectionnisme ?

  3. Bien sûr la maladie est toujours là mais ce sont de petits « Design Services » comme celui-ci qui, mis bout à bout, améliorent l’intégration sociale et la sécurité du patient. C’est une initiative anglo-saxonne car c’est la culture du « Care »… A suivre ailleurs, à suivre avec d’autres idées simples et efficaces, le marché est là grandissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité