Quel meilleur endroit que ses chaussettes pour cacher 30 000€ ?

strzamiz

A 25 ans, l’administrateur du site StreamiZ était franchement bien parti dans la vie. Son site de streaming proposant des films protégés par droit d'auteur faisait le bonheur de Kévin. Seulement dès lors que vous êtes arrêté avec 30 000 euros dans vos chaussettes, votre vie prend un autre tournant.

Le jeune homme a en effet été mis en garde à vue suite à son interpellation. Les enquêteurs qui l’avaient dans le collimateur n’ont pas été déçus, c’est le jackpot ! Outre les quelques liquidités rondelettes trouvées dans ses chaussettes, l‘administrateur de site disposait d’un compte au Luxembourg avec quelques zéros au compteur, 130 000 euros précisément.

On pourrait croire à de l’argent gagné en toute honnêteté mais trêve de naïveté, l’homme a mis en place une technique bien rodée. Même si les détails de l’affaire sont passés sous silence, on apprend au départ que le jeune homme avait installé un ordinateur-relais au domicile de ses parents. Faîtes confiance à votre progéniture et celle ci détourne de l’argent … en tout cas voilà la méthode qu’a employée le jeune Kevin. En réalité, à chaque fois qu’un internaute cliquait sur un film disponible sur StreamiZ une publicité s’affichait. Un procédé somme toute classique sur ce genre de site, en revanche, c’était le compte en banque de l’administrateur qui était automatiquement alimenté.

StreamiZ comptait au total 40 000 liens vers de films hébergés sur des plateformes du type de Megaupload. Kevin tente le tout pour le tout pour se dédouaner, dans les mentions légales, on peut lire que le site « n’héberge et n’hébergera aucune vidéo sur ses serveurs, il ne consiste qu’en un référencement de liens vidéos hébergées par des sites publics et légalement reconnus tels : Megaupload , MegaVideo, DailyMotion, Wat, Google Video, Veoh,…. ». Le site étant rémunéré grâce à l’achat d’espace publicitaire, le jeune homme espère s’en sortir sans trop de dommages.

Quelques jours après la condamnation du responsable du site Ledivx.com à deux mois de prison avec sursis, voilà une affaire qui entache encore ce genre de support. Entre un ordinateur relais, un compte à l’étranger et une défense bancale, Kévin quant à lui n’est pas sorti de l’auberge.

 

 

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. je suis pas juriste, mais en fournissant l’usage du bien ou du service à son profit, devient du une forme de recel…

    ça fait de jolies sommes quand même !!

  2. Ya des choses légales sur megaupload =)

    ( ah.. on me signale que non :/ )

    Un procédé somme toute classique sur ce genre de site, en revanche, c’était le compte en banque de l’administrateur qui était automatiquement alimenté.

    -> pourquoi « en revanche » ?

    Vous voulez que ça aille ou ? .,.

  3. J’ai un peu du mal a comprendre cette histoire…Les pratiques décrites existent depuis des années, et ont toujours rapportées beaucoup, alors pourquoi c’est-il fait arrêter alors que tellement de gens font comme lui ?
    Pour avoir autant de contenu, il à du y passer tout son temps, mais il doit y avoir autre chose, pour arriver a gagner plus de 130K €…

  4. Je comprend pas tres bien !
    Quel est le probleme d’avoir touché de l’argent pour des banieres publicitaires présente sur son site ?
    Alors d’accord la légalité du site est peut etre douteuse mais l’on a tout de meme le droit de se faire des revenus en placant des pubs sur son site non ? Et puis je ne comprend pas le role de l’ordinateur des parents la dedans ?

    On peut avoirs des explications svp ?

  5. je vois pas où est le problème, il se fait de l’agent avec son site et c’est normal que ca aille dans sa poche ! après question légalité des contenus etc c’est une autre histoire :)

  6. « En revanche » surement parce que l’argent généré par les pubs était censé payer des droits d’auteur, enfin c’est une supposition…

  7. ca existe depuis 10ans tout ca
    qui est naif?
    interet de l’avis de l’auteur?
    pourquoi l’argent n’irait pas su son compte?
    google and co?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité