Voici l’aéroport nucléaire volant d’après après-demain

Airborne-Metro-3-537x392

Voici un projet dingue : l’Airborne Metro. Il s’agit d’une navette géante propulsée au nucléaire, capable d’accueillir 3.000 passagers et qui sert d’aéroport volant long courrier. De petits avions peuvent atterrir à l’arrière pour déposer leurs passagers. Le but ?

S’il voit le jour, l’Aiborne Metro permettra d’économiser 80% des émissions de gaz à effet de serre.Les passagers prennent un petit avion pour se poser sur l’Airborne Metro. Puis, l’Airborne Metro continue sur son trajet long courrier sans se poser. Puis, les passagers montent dans un petit avion qui les dépose à destination.

Bon évidemment, il y a quelques petits détails à régler avant que ce projet puisse voir le jour. Mais ce sont de tous petits problèmes. Par exemple, la technologie pour faire voler un appareil qui fonctionne au nucléaire sans risque et capable d’accueillir des passagers en toute sécurité n’existe pas encore. Trop facile.

De plus, toute l’aviation civile devrait se réorganiser pour que cette solution soit réellement profitable. Il faut que l’Airborne Metro puisse se recharger en nucléaire dans un lieu sûr. Puis, il faut que les passagers puissent facilement changer d’Airborne Metro. Ces avions doivent faire des boucles, et croiser  le chemin d’un autre Airborne qui aille dans une bonne direction. Cela implique aussi des décollages et des atterrissages en vol….

Bref, ce projet ne devrait pas voir le jour demain… ni après-demain. [Innopedia via Dvice via inhabitat]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca ressemble à une de ces « visions du futur idéal » (comme l’avion personnel pour aller au boulot le matin) imaginées dans les années 50… Du nucléaire qui vole ? Hahaha.

  2. Comment vaincre la pollution par la pollution..
    Qu’ils commencent déjà à faire du plastique de canne à sucre et du bio-carburant au chanvre, c’est simple, mais plus coûteux donc les industriels n’en veulent pas..

    1. Du plastique de canne à sucre?
      C’est vrai, comme il n’y a pas du tout une énorme partie de la planete qui souffre de famine, on devrait commencer à faire du plastique avec les produits comestibles pour les occidentaux bobos…

      1. D’autant plus que la production de plastique mondiale ne représente que quelques pour cent du pétrole pompé. L’essentielle fini dans des moteurs à explosion.

      2. Franchement rien à foutre de la famine endémique des pays au plus forts taux de fécondité.
        Qu’on commence par expliquer aux gens à ne mettre au mode que les enfants qu’ils peuvent nourrir et éduquer correctement.
        Il y a deux naissances pour un décès en ce moment dans le monde. Si c’est pas aller dans le mur (ou armer des cata humanitaires), c’est quoi ?

    1. Les néonazis n’auront plus qu’à kidnapper Merkel et commencer une nouvelle ère …
      Ca m’plairait bien moi de vivre comme Mad Max.

      1. vu, j’imagine que je lis tes articles souvent trop tot alors.
        juste un commentaire d’aigri: un article payé par une rédaction devrait être complet, relu et exceptionnellement corrigé par les lecteurs, et pas systématiquement.

  3. je me crois pas supérieur, et dans l’ensemble j’aime bien les articles de norédine. c’est peut etre d’ailleurs parce que ce sont ses articles qui m’intéressent le plus que je tombe plus couramment sur des choses qui me chiffonnent dans articles signés norédine… vu que je lis moins les autres.
    Enfin j’avais annoncé hein, « commentaire d’aigri », faut pas prendre la mouche dès que ton avis diverge.

  4. Bon aucun pilote dans la place, notamment pour ce demander comment on pose un avion sur un autre avion en vol ? Car il y une donnée important c’est la vitesse d’atterrissage… Je vois mal un pilote (si toutefois ils existent encore dans ce cas de figure) ce lancé dans un atterro à plus de 800 km/h pour être suffisamment rapide pour se poser sur l’Airborne Metro…

    1. Sauf si j’ai raté un truc mais tout est histoire de référentiel. L’avion qui se posera volera effectivement à 800 km/h par rapport au sol mais par rapport à l’airborne il n’y aura qu’une centaine de km/h de dif, soit un atterrissage classique… Qui plus est on voit clairement un déflecteur géant à l’avant de l’airborne permettant de supprimer toute turbulence. Donc pour moi projet « techniquement » réalisable mais « économiquement » et « réel intérêt du concept », …..c’est pas sur du tout….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité