Pour Apple, la Kindle Fire ne fera pas d’eux une pomme véreuse

Si par maintes fois, nous avons pu entendre que la Kindle Fire d’Amazon serait susceptible de concurrencer férocement l’iPad d’Apple. La firme de Cupertino n’a pas du tout le même avis.

Des analystes ont planché sur cet épineux sujet, y a-t-il une tablette tactile capable de détrôner le si démocratisé iPad ? Ben Reitzes, un analyste de Barclays a rencontré les dirigeants de la firme à la pomme, ceux-ci affirment que la rivalité induite par la Kindle Fire d’Amazon serait en fait tout à leur avantage.

Ces propos surprenants de prime abord proviennent pourtant de têtes hautement placées dans l’entreprise, à savoir le PDG Tim Cook et le Directeur Financier Peter Oppenheimer. Ce ne sont certainement pas des paroles en l’air, se serait alors trop périlleux et bien présomptueux d’annoncer une telle information sans argument viable.

Actuellement, on peut affirmer – conservons une réserve cependant – que la Kindle Fire d’Amazon se vendra à des millions d’exemplaires. Celle-ci est particulièrement attendue par les usagers et notamment grâce à un prix qui s’annonce extrêmement compétitif.

Apple voit ce succès d’un bon œil, non pas par altruisme on s’en doute, en revanche la Kindle Fire devrait réussir à morceler la domination d’Android. Pour la firme de Cupertino, plusieurs éléments devraient conduire à ce constat. Annoncée à 199$, la Kindle Fire est considérée comme une véritable rupture sur le marché des tablettes. De plus la crédibilité de la boutique en ligne d’Amazon et les innovations dont elle dispose devrait contribuer à évincer peu à peu Android de sa place de leader.

Pourtant à la base, la Kindle Fire est bien fondée sur le système d’exploitation de Google, Android. Mais l’OS a subi de telles modifications que les deux produits sont devenus de véritables étrangers. Par exemple l’Android Market officiel ne sera pas accessible via la Kindle. Le raisonnement d’Apple est simple, de si grands bouleversements vont troubler et perturber les utilisateurs qui au final vont naturellement se diriger vers l’iPad puisqu’il a déjà fait ses preuves.

La suite découle logiquement, cela fera plus de place pour Apple et son iPad. Apple a une totale confiance en la stabilité de sa plateforme et en son expérience, ce qui à leur sens devrait pousser les clients vers leurs produits.

Evidemment, il ne s’agit-là que de spéculations, aussi puissantes que soient ces marques, elles seront sous la coupe des consommateurs. La fragmentation de l’écosystème Android n’est pas encore d’actualité et vu le nombre croissant de tablettes sur le marché, les consommateurs ne choisiront peut être aucune des trois. Quant à la Kindle, son prix si bas ne s’est pas fait sans sacrifice, le bébé d’Amazon n’a pas de capteur photo, pas de microphone, pas même de puce 3G …

[BusinessInsider]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bienvenue à la Kindle Fire et à tous les autres, le problème n’est pas, pour le consommateur de choisir un prix ou les fonctionnalités qui l’intéressent,,,il y a le choix et c’est tant mieux.
    Ce qui compte, c’est l’offre en contenus,,,et la, ils devront tous être assez intelligents pour ne pas verrouiller à une source unique…je suis content que ma tablette aie telle résolution et un apn et la vidéo, etc. mais avant tout, je veux qu’elle me permette d’accéder à un choix de contenus le plus large possible,,, je ne l’ai pas achetée pour l’admirer ou en parler,,,
    Mais pour m’en servir !

    1. L’iPad 3 avec Siri. Mais l’iPad écrase déjà la concurence, la quasitotalitée de tablettes vendues sont des iPad, les autres marques vendent mal leur tablettes pour la plupart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité