La ruche urbaine des citadins écolos

4b128b0f7be8d63398bf246b8c10e4f8

Voici le concept Urban Beehive, un design signé Philips. Le but de ce design étant d’encourager ceux qui vivent en ville pour qu’ils installent une ruche dans leur maison. Je ne sais pas si c’est le design cubique des ruches qui empêche les gens d’avoir une ruche chez eux. Je pense plutôt que c’est la peur irraisonnée des abeilles et de leur piqûre. Peu importe, ce design est splendide…

 

En plus d’avoir du miel frais pour vos tartines le matin, le concept aide à développer le nombre d’abeilles pour polliniser les plantes et les arbres dans les zones urbaines. Cette ruche est constitué de cadres où les abeilles viennent déposer leur miel, à l’extérieur se trouve un pot de fleur juste en dessous de l’entrée de la ruche, la lumière est filtrée par le verre, sauf l’orange qui est nécessaire pour la vision des abeilles. Il y a un trou en-dessous, pour enfumer les abeilles et récupérer leur miel à l’ancienne. Alors, ce concept pourrait-il vous convaincre d’installer une ruche chez vous ? [Philips via Fast Company]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
      1. Je confirme! Les abeilles se plaisent de plus en plus en ville, elles retrouvent des especes qui ont disparu en campagne (cause pesticide notamment) le miel new yorkais ou celui des ruches posées sur le toit de l’opéra de Paris est très prisé!

  1. « Je pense plutôt que c’est la peur irraisonnée des abeilles et de leur piqûre. »
    Nous attendons donc les photos de l’auteur de cet article s’occupant de ruches et récoltant le miel.
    Que les abeilles se plaisent mieux en ville, est plutôt inquiétant non ? Cela voudrai dire que les campagnes, grâce au stupides agriculteurs, seraient entièrement polluées et empoisonnées par les pesticides.
    Vraiment inquiétant pour le futur.

    1. « grâce au stupides agriculteurs ». C’est assez agréable de ce faire insulter comme cela. Sache qu’en France nous utilisons le moins de produits phytopharmaceutique qu’ailleurs. Merci les médias de nous gaver de « conneries ».

      1. On utilise peut être moins de produits phyto qu’aux USA ou en Inde, mais la France est sur la 3eme marche du podium mondial. Loin devant le Brésil, la Chine, etc. C’est sûr que cela ne doit pas être agréable de faire traiter d’empoisonneur et de pompe à subvention, mais votre part de (ir)responsabilité est grande.

  2. Mais t’es pas un peu couillon toi? Si les campagnes étaient si polluées, tu crois que tu arriverais encore à bouffer des légumes? Même si tu manges Mc Do tous les jours, ils ne font pas pousser de la salade en labo!
    Des abeilles en ville, rien d’anormal si le site est fleuri. On est sur Terre, c’est normal, youhou!

    1. Mon pauvre’ jacko tu es condescendant (et agressif en plus), je te plains …
      Tiens, essaie « hydroponique » sur google images pour voir :
      http://www.google.fr/m/search?site=images&gl=fr&client=safari&source=mog&hl=fr&q=hydroponic&spell=1&ei=8Uu3TqjDAZrgM8Eq&ved=0CBMQvwUoAA
      Et ouvre les yeux un peu, les abeilles sont comme nous, elles mangent ce qu’on leur donne, même si c’est de la merde. Et on retrouve tout ça dans… leur miel, bien sur !!

  3. Joli concept mais parfaitement irréaliste.
    Extraire du miel est un peu plus compliqué qu’ouvrir un robinet : Le miel ne tombe pas tout seul au fond de la ruche et il est nécessaire de passer par une étape de désoperculage ( Les opercules contenant du miel sont hermétiquement fermés, il est donc necessaire de les ouvrir, de façon manuelle avec une lame par exemple ) et avec des rayons de forme plus ou moins naturelle ( ici ce ne sont pas des cadres de cire rectangulaires démontables ) cette opération st impossible. D’autre part, les rayons présentés ici sont mignons et bien espacés, mais les abeilles se foutent pas mal du design et d’ici un mois, la ruche devrait être remplie de stalactites de cire collées à toutes les parois. Concept amusant donc, mais dommage que les designers ne prennent même pas la peine de se pencher sur la base du sujet…

  4. un beau design peut-être ! Des abeilles qui se plaisent en ville c’est sur !
    Mais plus qu’un problème d’extraction et de récolte du miel, c’est de s’occuper des abeilles au quotidien qui n’est pas pris en compte dans leur ruche de verre.
    Si il n’y a pas plus (ou plus tôt de moins en moins) de ruche sur les balcons ou même dans les jardins c’est qu’il faut de plus en plus de soins et que cela prend du temps. Celui qui installera cette ruche design chez lui s’en amusera pendant les premiers mois, puis s’en lassera très vite et la laissera mourir. Car une ruche est comme un être vivant et il faut s’en occuper, comme de son chien ou de son chat, la nourrir en hiver, la soigner (traitement contre le varroa incontournable), etc…
    Je m’arrête là mais je tiens quand même à ajouter que nous avons ici une fausse bonne idée.

  5. Eh bien que « d’animosité » dans tout ça… L’être « Humain » – au sens le plus noble du terme, celui qui a encore la conscience, la volonté, l’espoir de pouvoir vivre en harmonie avec ses semblables et son environnement – semble lui aussi en voie de disparition. Ou dépressif face à l’ampleur du désastre, et il y a de quoi si la moindre initiative est accueillie ainsi. Trève de blabla, de jugement réciproque ou de chiffre d’affaire. Demain si l’on veut, sauver les abeilles est faisable. Il suffit d’en faire une priorité. Législative de la part du gouvernement, en tant que consom’acteur de la part des particuliers et agriculteurs, et médiatique. Vous êtes probablement de l’une de ces parties, vous y pouvez donc quelque chose, dés maintenant. Et si acheter une ruche design ne vous branche pas ce ne sont pas les alternatives qui manquent, il en faut pour tous les goûts. Consommons et jardinons bio, votons vert, décidons ensembles pour le bien du plus grand nombre au plus long terme – bref coordonnons-nous un tant soit peu en laissant de côté tout individualisme et élitisme – et dans 20 ans, faute d’une villa secondaire ou d’une voiture de luxe nous aurons au moins quelques vraies plantes dans nos assiettes, par là-même une meilleure santé, voire une chance d’être vraiment heureux car nous pourrons être fiers si nous avons réussit à changer le cours apocalyptique des choses. Et fi de dire qu’il y a trop de priorités pour en choisir une plutôt qu’une autre : la considération accordée à tout être vivant est la seule à envisager puisqu’il n’y a quasiment que ça, de ses défauts découlent tout les malheurs du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité