Le savoir-faire de Tesla au service de la Berline S

may2011_1

0 à 100 km/h en 5,6 secondes, 209 km/h en vitesse de pointe, au moins 257 kilomètres d'autonomie et un ordinateur de bord tactile de 17 pouces.

Voici un aperçu de ce qu’offrira à ses heureux propriétaires la nouvelle voiture électrique conçue par Tesla Motors. Nommée tout simplement Model S, cette berline n’a pas fini de faire parler d’elle. 

Fondée à Palo Alto en 2003, Tesla Motors est une entreprise florissante. La marque américaine pourrait rapidement devenir une référence dans le secteur des véhicules électriques, si ce n’est pas déjà le cas. Fidèle à sa réputation, le constructeur s’apprête d’ailleurs à commercialiser en 2012, le Model S, une berline haut de gamme.

Avec un design à la fois sportif et épuré – relativement similaire à celui de la Jaguar XF – cette voiture semble être un parfait compromis pour les pères de famille en manque de sensations fortes.

Mais pas uniquement, puisqu’elle affiche des performances qui séduiront un large public. Et quand bien même un 0 à 100 km/h en 5,6 secondes vous paraîtrait trop long, il suffira de signer un plus gros chèque pour que cette barre soit franchie en seulement 4,5 secondes.

Même topo pour l’autonomie. Si le modèle standard ne permet de parcourir que 257 kilomètres sans recharge, les futurs acquéreurs auront la possibilité de choisir en option entre deux autres batteries plus efficaces. L’une capable de tenir pendant 370 km, l’autre inépuisable sur 482 kilomètres. Ce qui soit dit en passant commence à être relativement correct.

D’autant plus que des efforts ont également été réalisés pour diminuer le temps de rechargement. Ainsi une heure de branchement suffit pour parcourir 100 kilomètres.

Par ailleurs Tesla a également pensé aux amateurs de nouvelles technologies. En guise d’ordinateur de bord, se trouve donc un écran tactile de 17 pouces. Il permet non seulement de se diriger, via la fonction GPS, mais aussi de naviguer sur Internet, d’écouter de la musique et de contrôler le volume, la température intérieure, ou encore le verrouillage des portes.

Enfin le petit plus pour la frime: la voiture démarre sans clef. Il suffit de l’avoir dans sa poche et de boucler sa ceinture pour partir en virée.

Bref vous l’aurez compris, la Tesla S est une voiture étonnante et puissante qui participera sans aucun doute à la démocratisation des véhicules électriques. Malheureusement, selon Leblogauto, la production 2012 a déjà été vendue. Il faudra donc patienter jusqu’à l’année prochaine. Le temps de récolter suffisamment d’argent pour vous l’offrir. C’est à dire environ 50.000 dollars.

 

[Tesla, Leblogauto]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. 50 000 dollars sans les taxes, donc 57 000 avec, donc environ 41 000 euros (avec le taux actuel) plus les frais d’importation (sur le site de tesla ils en parlent mais ils disent pas le prix pour la france).
      Compte bien au moins 48 000 euros (30 000 pour la C zero après déduction du bonus écologique – qui s’applique peut être à la Tesla? -) pour le modèle de base…

      20 000 euros de plus quoi.

  1. @Iron: je savais que quelque chose clochait, mais j’ai eu du mal à trouver ^^ Merci
    @Jérome: Plutôt étonnant en effet. Il faut croire que l’électrique coûte moins cher …

    1. Batteries en loc le prix du  » pack  » batterie tesla coute plus 30 000€…il vaut mieux dons payer une loc qui comprends en plud l entretien et un remplacement éventuel gratuit rn cas de soucis…

  2. Le prix français sera bien au dessus des 90000€ voir même 100000€ pour le modèle basique. De plus les packs batteries coûtent extrement chère. Enfin l’autonomie est illusoire si vous accélérer comme une brute ou allez vite, elle fond d’un tier voir de moitier. Cordialement

  3. Il y a une (micro) concession Tesla avenue Klieber.
    Pour le moment il n’y a que la Tesla coupé 1ère du nom, au doux prix de 90K€…
    Je doute vraiment d’un tarif sous les 60K€.
    D’un part le véhicule est plus performant, d’autre part, il est beaucoup plus grand.
    Tesla ne vend pas suffisament de véhicules pour réaliser des économies d’echelle significatives.

    D’un point de vue design, elle est réussie. Je trouve que c’est un mix entre la XF et (pas taper svp) la nouvelle 508 au niveau de la calandre.

  4. De plus, Tesla travaille sur la fourniture de matériel de chargement de batteries à grande vitesse. http://inhabitat.com/tesla-defies-industry-standard-and-unveils-their-own-rapid-ev-charger/
    Au lieu de critiquer à tout coup, regardons ce qui se projette à court, moyen ou long terme. De plus, ces infos sont celles que l’on veut bien montrer sans trop en dévoiler pour des raisons d’espionnage industriel.
    De plus, contrairement à ce que l’on croit, les USA travaillent fort sur le développement des green techs pour que ces voitures soient alimentées par des sources vertes d’énergie, alors que nous étouffons ces mêmes filières dans notre pays…

  5. L’innovation dans l’histoire, c’est que pour une voiture électrique, elle a vraiment de la gueule. C’est extraordinaire.
    Je croyais que c’était physiquement impossible, qu’une voiture électrique devait par « essence » être moche et avoir l’air anémique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité