Apple aimerait faire taire la voix anglaise de Siri

Jon_Briggs

L'assistant vocale d'Apple, Siri, reproduit la voix humaine. Faux, il s'agit de voix humaines qui sont utilisées pour chaque langue. Celle de Jon Briggs se retrouve dans la version anglaise de l'assistant vocal. Et le personnage énerve beaucoup Apple.

Jon Briggs a enregistré pas moins de 5000 phrases durant trois semaines il y a 5 ou 6 ans. A l’époque, il travaillait pour la société Scansoft. Cette dernière a ensuite été rachetée par Nuance qui travaille avec Apple.
Et à la grande surprise de Briggs, c’est sa voix qui est utilisée dans Siri. Il a d’autant plus été étonné qu’Apple l’a contacté en lui précisant qu’il était tenu au secret sur sa participation à l’assistant vocal. Sauf que Briggs ne travaille pas pour Apple, n’est lié à aucun contrat avec elle et qu’il n’a signé aucune NDA (Non Disclosure Agreement) avec la firme de Cupertino.
Il a d’ailleurs accordé une interview au Telegraph où il explique tout cela.
Petit détail amusant : certaines des phrases qu’il a enregistrées sont utilisées dans la station de métro King’s Cross de Londres et par l’association British Computer Association for the Blind. Sa voix est aussi celle de nombreux GPS (Garmin, TomTom…).
Pour la petite histoire : Briggs a découvert que sa voix était utilisée dans Siri en voyant une publicité de l’iPhone 4S à la télévision. De son côté, il précise qu’il aime beaucoup les produits Apple. So British…

[telegraph]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ça doit rendre fou d’entendre sa voix partout, mais ça doit être cool de poser une question à Siri pour qu’il réponde avec sa voix

  2. Ce qui est fou c’est qu’une société comme Apple se permette d’intimider quelqu’un qui n’a rien à voir avec eux.
    On n’ose à peine imaginer avec un salarié : Apple doit avoir droit de vie et de mort même 50 ans après sa sortie de l’entreprise.

    Une raison de plus pour les envoyer péter dans les grandes largeurs au-delà du cercle arctique.

    db

  3. En fait je vois pas trop où est le problème…. si Mr. Briggs était payé a l’époque pour donner sa voix à son entreprise (un peu comme si j’etais payé pour développer du code dans une société d’edition de logiciels), les phrases qu’il a enregistrées appartiennent à la boite pour laquelle il travaillait (de meme que mon code, dans mon exemple).
    Cette société peut faire ce qu’elle veut avec, y comprit vendre les phrases enregistrées (pour lesquelle Briggs à été payé, rapellons le) à qui elle veut, sans que Briggs réclame quoi que ce soit après.
    Un peu trop facile sinon….

    1. Tout dépend du contrat et du délai d’utilisation inscrit .
      De plus il s’agit de NUANCE pas d’apple donc il a le droit d’interdire si dans le contrat il est indiqué qu’il ne donne pas l’autorisation d’utiliser sa voix pour une société tiers ou que sa voix reste une exclusivité de nuance .

  4. Aucune animosité de sa part envers Apple, au contraire…et vice versa.
    L’historique y est bien détaillé
    [modérateur : c’est bien précisé à la fin de l’article]

  5. Quand j’étais comédien, sur les contrats était bien précisé que j’étais payé pour la journée de travail et que n’avais aucun droit sur les différents usages qui pouvaient en être fait après coup.
    C’est certain que ce Monsieur a du dire à peu près toutes les phrases types que l’on pouvait imaginer, d’où exploitation multi support…

  6. Si c’est l’entreprise qui a fournit à Briggs les moyens de production que ce soit en temps, en argents ect… il n’a aucun droit dessus. Le droit de production surpasse le droit d’auteur. C’est pareil dans tout les secteurs.

    1. @snow, en droit français, c’est pas si évident. Il dispose d’un droit moral inaliénable et perpétuel sur son oeuvre. En particulier, il dispose d’un droit de paternité qui lui permet d’affirmer clairement qu’il en est l’auteur (des clauses contraires doivent être réputées non écrites). Il pourrait donc tout a fait clamer haut et fort qu’il est l’auteur de ces enregistrements sans qu’Apple puisse lui opposer un quelconque NDA ou autre.

      Mais bon, en l’espèce, ce n’est pas applicable en common law..

  7. Hey va falloir apprendre à lire, ou est il question de droit d’auteur??? C’est simplement que apple avec sa culture du secret ne voulait pas qu’il divulgue l’info aux médias. Pourquoi? Parce que c’est Apple, c’est leur façon de faire, peut être pour éviter que la concurrence le recrute pour faire la voix d’un Sirilike et avoir donc sa voix et pas une qu’on retrouvera sur tous les smartphones

    1. « apple avec sa culture du secret  »
      Pouhaha apple et la culture du secret…
      ils ne vivent que de communication de marketing et d’image leur culture n’est que communication, rien à voir avec le secret….
      et comme la seul chose qu’ils possèdent c’est une image on peu pas leur en vouloir de chercher à la controler à tous les niveau….

      1. ….. Ok pas de culture du secret chez apple, uniquement de la communication et du marketing… Donc explique nous les avantages a tirer de lui demander de ne pas en parler, d’un point de vue communication et marketing bien sur! J’attend ta réponse avec impatience!

  8. A savoir que certains dev de chez Apple peuvent être autorisés à répondre à une interview, seulement si seul leur prénom est divulgué. Je pense que le but est de ne pas pouvoir retrouver le dev en question et lui faire une offre qu’il ne pourra refuser…

  9. ça me fait marrer les commentaires à l’emporte-pièce sans connaitre quoique ce soit aux conditions dans lesquels cet homme a prêté sa voix…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité