Le dopage génétique réalisé sur des souris

des souris et des hommes

Les super héros existent désormais dans le monde des souris. Des scientifiques suisses et américains viennent en effet de créer des souris Hulk. Entendez, elles sont plus fortes et plus rapides que leurs congénères.

Des chercheurs de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) en Suisse et du Salk Institute de La Jolla à proximité de San Diego en Californie ont procédé à des manipulations génétiques. Ils ont identifié et agi sur le récepteur nommé NCoR1. Ils ont pu ainsi jouer sur la transcription de l’information contenue dans des gènes spécifiques à la création de cellules musculaires. Le résultat ne s’est pas fait attendre puisque les souris qui ont fait l’objet de ces manipulations ont vu leur masse musculaire augmenter et la qualité des fibres musculaires améliorées.
NCoR1 joue le rôle naturel d’inhibiteur dans la constitution des tissus musculaires.
Désactivez le et vous obtenez des souris aux capacités spectaculaires capables de courir plus vite et plus longtemps que les autres souris.
Ce type de recherche va rapidement poser des problèmes éthiques et des abus sont à craindre si un jour de telles manipulations sont transposées à l’être humain. Le dopage génétique ne sera alors plus très loin. On se souviendra alors moins de Des Souris et des Hommes mais du chapitre Des Souris aux Hommes.

[Cell]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. La découvert étant faite, il est évident que les applications sur l’homme vont être immédiatement appliqués. Et pourquoi ne pas le faire d’ailleurs ?
    La bioéthique est une transcription religieuse et idiote des lois de la nature.
    La nature n’a pas d’éthique, sinon nous ne serions jamais malade ni handicapé.

    PS: Les militaires sont surement déjà sur le coup.

  2. Evidemment la bioéthique est essentiel et elle n’a rien à voir avec ne transcription religieuse et idiote des lois de la nature. Il s’agit juste de fixer des règles au sein de notre société afin d’éviter les dérives dangereuses et néfaste à la majorité…

     » Et pourquoi ne pas le faire d’ailleurs ? » tu pose cette question sérieusement ?
    Tu connais Josef Mengele ?

    1. Je crois que cette référence point-Godwin’esque est à côté de la plaque. Cette ordure de Mengele traitait les juifs et les tziganes qui lui étaient livrés d’une façon pire que les traitements appliqués à la plupart des animaux de laboratoire. C’était juste une manière de les faire souffrir encore et encore plus avant de les tuer. Le tout dans un milieu et une époque qui favorisait en tout ce genre de psychopathes, avec la collaboration active, parfois forcée, de nombre de « citoyens ». Cela n’avait rien à voir avec de la science… « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »… Ce n’est que de la technique sans sentiments.

      Là on nous parle d’une technologie s’appuyant sur la génétique pour modifier l’humain, une technologie qu’on ne pourra probablement pas arrêter et dont l’objectif n’est ni l’expérimentation cruelle, ni le meurtre de masse.

      Je crois que ce genre de technologies profitera d’abord aux friqués et aux dictateurs pour prolonger leur règne. Je crois que ce genre de technologie n’est pas tout, plus de force veut aussi dire des chutes plus lourdes et des blessures plus graves. Je crois que beaucoup de soldats préféreront un exosquelette à des modifications hasardeuses sur leur génétique… S’ils ont un minimum d’éducation scolaire et scientifique, ce qui n’est pas gagné d’avance non plus !

      Il reste que j’espère qu’on pourra trouver des soins pour les myopathes et autres malades d’un problème génétique. Lequel problème génétique peut venir d’un effet des pollutions et des médicaments ratés sur nos parents (voir thalidomide et autres du même genre, à effet sur plusieurs générations !).

      Les ratages possibles de ce genre de manipulations pourraient rendre malheureux beaucoup de sportifs, quand on voit les sales effets à moyen terme des dopants… Trop de compétition, où est le plaisir ?

    2. Je préfère infiniment réserver les solutions médicales, technologie génétique ou pas, aux gens vraiment malades et non aux bien-portants.

      Le problème que personne ne sait résoudre, c’est que la technologie est incontrôlable. Quand une technique est au point, elle se répand forcément. C’est là qu’il faut une éthique, des principes, une réflexion de tous. – C’est là que je suis plus d’accord avec « glop » qu’avec « Garfield », malgré son excès « point Godwin ».

      Aujourd’hui tout le monde est touché par le dopage. Même dans les compétitions amateur, même des gens au travail prennent des substances pour « être plus performants ». C’est trop, trop de compétition, ça tue ou ça gâche la vie !

      Je connaissais un gars qui a pris des dopants pour passer un cap professionnel extraordinaire. Il a gagné beaucoup, beaucoup de fric. Il est mort quelques années après d’une dégénérescence cardiaque… C’est souvent lié à la prise d’amphétamines et de stimulants. Dommage pour lui, pour sa veuve, pour ses enfants.

      Si les sportifs commencent à jouer avec leur génétique, les effets indésirables risquent d’être horribles, sur eux… Ou leur descendance, qui n’aura rien demandé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité