Donnez un nom à ce nouveau matériau révolutionnaire

materiau_18_11-f57fd

Incroyable, un labo français vient de découvrir un nouveau matériau aux propriétés si incroyables que les industriels vont se piétiner et ramper pour avoir le droit de l’utiliser. Ce matériau n’a pour l’instant pas de nom… Et si on lui en donnait un ? Avant de lui trouver un nom, ce serait bien de voir ce dont il est capable…

La vidéo ci-dessus vous donne toutes les explications que vous voulez savoir sur ce nouveau matériau ainsi que sur ses capacités. Pour résumer, l’équipe de Ludwik Leibler, chercheur CNRS au Laboratoire « Matière molle et chimie » (CNRS/ESPCI ParisTech) et Professeur associé à l’ESPCI, ont trouvé la bonne formule pour fabriquer une sorte de résine qui peut être façonnée autant de fois qu’on le souhaite (comme le verre).

Ce nouveau matériau est selon sa composition soit élastique et mou, soit solide et dur. Il est léger, résistant, insoluble, façonnable de manière réversible et à volonté, réparable et recyclable sous l’action de la chaleur. « Ces propriétés permettent notamment d’obtenir des formes d’objets qui sont difficiles ou impossibles à obtenir par moulage ou pour lesquels la réalisation d’un moule s’avère trop coûteuse pour la fabrication envisagée ».

Ce matériau permettrait de modifier le profil d’une planche de surf, d’effacer les rayures sur le capot d’une voiture en chauffant, et de réparer et de souder des objets en plastique ou en caoutchouc. Mais il y a plein d’autres domaines d’application : « Utilisé comme base de composites, ce nouveau matériau pourrait ainsi favorablement concurrencer les métaux et trouver de larges applications dans des secteurs aussi divers que l’électronique, l’automobile, la construction, l’aéronautique ou l’imprimerie. »

Ce nouveau matériau n’a pas de nom, je proposerai bien la Norédinoloïde, mais je suis certain que vous pouvez trouver mieux… [ESPCI via leFigaro]

© CNRS Photothèque / ESPCI / Cyril FRÉSILLON

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. sinon j’aime le squash. Rien à voir ? comme la vidéo.
    Allez changez-nous vite ça qu’on puisse voir cette vidéo sur cette nouvelle matière le « gizmodo »

  2. le MODUPLAST ça sonne bien non? (pour plastique modulable) ou FLEXPLAST ( faut qd même penser que le nom doit pas être trop tirer par les cheveux, ni trop compliquer,… du moins si il veut être utilisé :)

  3. Je propose un nom plutôt long : « La France vous a bien enc*le les ptit ‘Tinois avec ce nouveau matériau, on arrive en force pour vous éclater, et c’est pareil pour les ‘ricains. Retournez vous engraisser ! »
    Une objection ?

  4. Proposition de nom pour le nouveau matériau découvert:

    CATVER !

    =caoutchouc et verre

    Très sympa de demander notre avis! Mais je suppose qu’il a déjà son nom…
    Enfin on peut toujours rêver d’être créateur à la place du créateur!…

  5. Vimem (vitre et mémoire)
    Elastomem (élastique et mémoire, et facile à retenir car associé à élastomère)
    Méverre (mémoire et verre)

  6. MODULINE

    enfin, ça ira en français, mais « line » en anglais…

    Faut chercher autre chose….voyons……

    MODUFLON, voilà, vendu :-) Il y a une recompense ??? :p

  7. Je propose le verroplast c’est un nom à consonance française (à cause de verro) mais que des anglophones ne renieraient pas (pas d’accent et le mot plast abréviation à la fois de plastique (fr) et de plastic (ang).

  8. ça me rend chauvine: vive nos ingénieurs! vraiment il y a des cerveaux chez nous, ne les laissons pas fuir à l’étranger!

    Pour rigoler je l’appelerai bien d’un nom au féminin= tout le monde a mis « le » , alors vu que c’eszt une résine je propose / lLa Résipacon

  9. Si on peut effacer des rayures en chauffant la pièce, j’ose espère qu’il faille la chauffer fort car sinon notre cher capot de voiture risque de couler un peu sur le moteur par grosse chaleur, ou au pire de se souder et d’empêcher d’ouvrir ledit capot ^^

    Sinon, pour le nom, il est vrai que le plastec sonnait super bien dans ravage de Barjavel

  10. « Norédinoloïde » ! ?

    Information importante : Norédine est élastique, molle, solide et dure ! Elle est aussi légère, résistante, insoluble, façonnable de manière réversible et à volonté ! ! !

    Autrement je propose le « RubbeX » – dérivé du mot « rubber » qui veut dire caoutchouc en anglais plus le « x » pour désigner le coté mutation et propriétés en plus.

  11. Le sarkosium élément dont la caractéristique principal est de  » pouvoir » changer de forme face aux éléments qu’il entourent , et de reprendre sa forme initial des qu il subit des pressions particulières
    Grande découverte…

  12. et le « SarkoZix » ? ce sont de petites molécules teigneuses qui n’en font qu’à leur tête même si on les étire (maxi 1m50 sans talonettes) ou qu’on les chauffe ……

  13. Je propose  » Bigproot ». C’est international et adapté aux applications proposées : réparer un pneu crevé, mettre dans une serrure ( bonne farce!), remplir ce petit trou dans mon iPhone ( ah-nonhon, tropacool-hon, quand mon iph’ est rayé-hon, j’le garbage direct-hon), ou façonner un jeton de caddy. Pfff, des gros ringards vont encore proposer des trucs genre stuff cardio vaxusclaire ou de chirurgie. Quoique, chirurgie plastique, trop cool!
    ouais, bigproot , salfé. ( ouais, salfé, déjà trop ringard, comme ce plastoc, d’ailleurs, vite autre chose!)

  14. c’est super utile de chercher des noms je suis sur que ça les intéresse au CNRS des noms trouvés par des nobodies sur des commentaires sur un site d’info technophyle lambda. à part ça Ludwik Leibler porte des noms assez peu courant pour servir à ce nouveau produit.

  15. ça ressemble au PLASTEC.

    Une matière inventée par Barjavel dans un roman de science fiction.

    Mais pour mériter vraiment ce nom, il faudrait qu’il soit aussi conducteur et luminescent…

  16. j’avais rien à foutre et je tombe sur cette article. Vu que c’est une invention française au même titre que le d2 mac, le minitel, le bebop, bref que des trucs qui se sont bien vendus, je propose : le merdunium. Au moins, on sera pas déçus. :p

  17. Bon quand est-ce qu’il nous sorte une voiture dont la carrosserie utiliserait ce matériau?

    Plus léger, moins cher à construire, recyclable, etc..

    On pari que comme les disque durs à base de nanotubes de carbone et particule de fer (durée de vie 1 milliard d’année,les constructeurs pourraient les fabriquer…)

    il n’y aura pas d’application industriels grands publique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité