Le Kindle n’aime pas les scanners à rayons X

Kindle_Amazon

Les e-readers permettent d'alléger les bagages et d'emmener ainsi votre bibliothèque partout avec vous pour seulement quelques centaines de grammes. Et le Kindle, désormais disponible en Europe, se propose de vous rendre ce service. Sauf qu'en lisant la suite, vous risquez de vous faire un sang d'encre en prenant l'avion avec la liseuse d'Amazon.

Et c’est précisément l’écran à encre électronique (eInk) qui n’apprécierait pas les rayons X. En témoignent des écrans brisés suite au passage des scanners à rayons X.
Toutefois, selon un expert le taux de radiation émis par un tel scanner est faible ; selon lui, ce ne peut donc être la cause d’une telle casse.
Mais si les rayons X ne sont pas responsables, les scanners restent les principaux suspects. Selon, Daping Chu, le président du centre de recherche Advanced Photonics de l’Université de Cambridge, c’est l’accumulation d’électricité statique due à la friction des courroies en caoutchouc qui serait à l’origine de tout cela.
Les charges accumulées se déchargeraient dans le Kindle à son passage et l’écran serait alors grillé. Reste une question en suspens : pourquoi plus le Kindle qu’un autre e-reader ou bien une tablette ?

[eweekeurope]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Il y a des mousses de protections antistatique sur les sites de ventes de composants électroniques il suffit juste de l’emballer à l’intérieur .
    Cela voudrait donc dire que les plastiques qui composent le kindle sont électriquement statique , ce qui est une absurdité sur un appareil de ce type .
    Une personne ayant un pull en laine ou lisant sous une couverture en laine serait susceptible d’abimer sa tablette .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité