Ultime rebondissement dans l’affaire « Juif ou pas Juif » ?

mzl.knckkyul.320x480-751

Une véritable polémique avait enflammé les médias il y a deux mois de cela. L’application « Juif ou pas juif » avait défrayé la chronique et surtout fait entrer les associations antiracistes et antisémites dans une colère noire. Cette mauvaise pub’ n’était assurément pas du goût d’Apple, la firme a pris la décision de supprimer l’application du Store. Mais quid de celles déjà téléchargées ?

Une petite piqûre de rappel :

Le 14 septembre, Apple avait annoncé le retrait de cette application en France. Le 18 octobre, le phénomène s’était étendu à toute l’Europe. Seulement l’application, qui offrait une liste de 3.500 personnalités d’origine ou de religion juive, restait disponible ailleurs dans le monde. Le sang des associations n’a fait qu’un tour et une décision s’est naturellement imposée : justice, procès, tribunal.

L’histoire de l’application « Juif ou pas juif » est digne d’une épopée. Pour en finir une bonne fois pour toute, Apple a cessé la commercialisation du susdit problème au niveau mondial. De quoi calmer les associations qui comptaient assigner le géant en justice. Loin de vouloir se lancer dans une bataille juridique de cette envergure, elles se sont désengagées de toute action judiciaire.

L’Union des étudiants juifs de France (UEJF), J’accuse, SOS Racisme et le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) s’étaient naturellement offusquées lors de la publication de l’application incriminée. Leur but était de faire plier Apple via le tribunal de grande instance de Paris. Sauf que l’aboutissement idéal était de supprimer purement et simplement l’application, comme Apple a pris cette initiative de son plein grès, la question des poursuites n’est plus d’actualité.

Outre ces tribulations, il semble que ce soit le concepteur même de l’application qui ait renoncé à son projet. L’homme était submergé par le scandale et décontenancé par les multiples recours en justice. L’opiniâtreté associative a fini par avoir raison de son dessein. Si les leaders considèrent ce repenti comme tardif, ils se satisfont de la décision prise conjointement entre Johann Levy et Apple.

La pomme risquait gros cela dit. Si la loi stipule que l’hébergeur ne peut pas être tenu civilement ou pénalement responsable des agissements d’un tiers, elle précise que la donne s’inverse s’il a connaissance d’activités illicites. Dans le cas présent, Apple contrôle a priori les applications de son Store, ce qui le rend en partie responsable. D’autant plus qu’ils n’ont pas agi diligemment pour retirer l’application.

Seulement le débat ne semble pas clos. Fin septembre, la Lycra avait assigné Apple en référé pour ces mêmes raisons. Outre la suppression de l’application, elle demandait que toutes celles qui étaient encore existantes sur iDevices soient supprimées. Apple ne semble pas totalement tiré d’affaire.

[AFP]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je vois pas où est le problème de cette application. En quoi c’est raciste ou antisémite de dire qui est juif de qui ne l’est pas ? ce n’est pas une honte d’être juif ou d’une autre religion alors pourquoi ils s’indignent ?
    Je peux comprendre que certains vivent dans des contextes difficiles de ce point de vue mais de là à en faire une généralité.

      1. Oh mon Dieu comme cette réponse n’a aucun intérêt !
        On parle de savoir qui est juif et qui l’est pas, faut pas exagéré.
        Point Godwin en 4 commentaires, c’est incroyable. On a pas le droit de dire le mot « juif » sans être insulté d’antisémite. Je n’ai franchement rien contre eux, j’ai 2 amis qui le sont dont un qui est vraiment dans la religion mais bon faut arrêter quoi sérieux…

    1. Surtout que cette information est déjà partout sur le net, alors une app ou pas ça ne change rien! Qu’en est il des groupes facebook ou des portails wikipedia?

      1. Oui et pfff franchement. Les Juifs comme les Musulmans aiment bien mettre en avant les personnalités publiques de leur appartenance religieuse. Suffit d’aller sur certains sites affiliés à ces religions, ou de chercher un peu sur Youtube.

        On a d’ailleurs moins fait de scandale quand il est apparu dans la presse que Diam’s s’était convertie à l’Islam et portait le voile. Personne n’a porté plainte contre les journaux incriminés à l’époque.

        D’ailleurs, je crois avoir lu quelque part que l’auteur de l’application est juif lui-même.

        C’est juste très maladroit.

  2. Accuser un Juif d’Antisémitisme ?
    Balaise ces associations ! (même si au vu de l’histoire du siècle passé, cette réaction est compréhensible…)

  3. ….mouais c’est vrai que toutes ces associations nous les brisent menues en générale…et ne parlons même pas des associations anti-violence dans les jeux vidéos, pour la protection des poissons nains de Guinée Bissao, etc..
    mais il faut bien reconnaître que le listage de population, par critères ethnique, religieux, social, etc.. est particulièrement désagréable…
    Si on laissait faire tous ces abrutis, nous aurions inexorablement le droit a une appli: « qui touche le RSA dans votre immeuble? »….le flicage, par les flics c’est déjà pénible….mais le flicage par une société privée qui fait des appli…c’est le début de la fin….faisons gaffe à nos miches. Vive l’Internet libre, et vive la France.

    1. Merci, enfin quelqu’un qui remarque!
      Je demande aux rédacteurs de corriger leur faute… une association antisémite… merde quoi, faites gaffe un minimum!

  4. Raciste ou très raciste sera la prochaine application spécifique au Français.

    L’application pourra également détecter les anciens fachos et collabos en plus de calculer le nombre de personnes dénoncées.

  5. Salut moi je suis juif et j’en ai mare de la liste de mon c** mare de voir mes frère en pijamas à la télé et au ciné qui mandits pour un bout de pain (( maintenan je veux voir le juif Rambo , Ta flottille dans ton c** ou le juif Polanski j’en**** Ta gosse et je t’em**** ou encore le juif Maddoff

  6. C’est vrai que le coup des associations antisémites ça me fait bien rire! En tout cas c’est clair que ces associations c’est de la merde! Leur seule but, diviser le peuple! Et ça marche! À force de taper sur les musulmans ont va finir avec une guerre civile!

  7. C’est bien de denancer, mais il faut aller jusqu’au bout, et personne n’a placer le mot « sioniste » et pourtant ses association sont avant tout sioniste, informer vous sur le patron de la LICRA.

  8. De toutes facons, toutes ces assoc ne gueulent que quand quelque chose fait polémique … et la lycra commence sérieusement à nous les briser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité