Les prisons sud-coréennes pourraient se voir surveillées par des robots d’ici un an

Les robots vont surveiller les prisons en Corée du Sud


Les robots vont surveiller les prisons en Corée du Sud
Nous savons tous que les robots font tout mieux que nous. Cependant, je ne suis pas sûr que les détenus des prisons en Corée du Sud seront d'accord lorsque des robots gardiens commenceront à apparaître l'année prochaine.

Ces nouveaux gardiens robotisés, qui mesurent 1,50m de hauteur, seront introduits dans une prison de la ville de Pohang, courant Mars prochain. La prison placera définitivement les robots à exécution si la période d’essai d’un mois se passe avec succès.

Les scientifiques qui ont créé le robot ont dépensé 850 000 $  (640 000 Euros) sur leur création afin de permettre aux gardiens humains de passer plus de temps à essayer de réadapter les délinquants plutôt que de travailler sur des tâches plus ingrates, comme les patrouilles de nuit. Une multitude de capteurs placés sur les robots leur apporte un visuel sur le comportement des personnes incarcérées, jusqu’aux conditions dans les cellules.

S’adressant au Wall Street Journal, le professeur Lee Baik-chul de l’université Kyonggi a déclaré:

« Les robots ne sont pas des terminators. Leur travail n’est pas de sévir les détenus violents. Ce sont des assistants. Si un détenu est souffrant, il ou elle peut demander de l’aide rapidement. »

Finalement, il semblerait que les détenus aient moins à craindre que ce qu’ils pensaient de leurs nouveaux gardiens.

[Digital Trends via Ubergizmo; Image : Yonhap]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Quand on dit « un détenu » on ne peut pas dire « il ou elle » puisque c’est forcément « il », sinon il faudrait mettre « un(e) détenu(e) » la on peut dire « il ou elle ».

    Dans les deux sens, il faut dire « il » si ça désigne un robot ou bien il faut changer la phrase.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité