Une tablette tactile de l’amour made in China

Tablette maison

Amour et technologie vous semblent incompatibles ? C’est une erreur. C’est un certain Wei Xinlong qui nous le prouve. Cet étudiant Chinois s’est furieusement amouraché d’une jeune fille, voulant la gâter il souhaitait lui offrir une tablette tactile. Hélas ses maigres économies ne pouvaient satisfaire à cette onéreuse dépense. Mais le jeune homme a trouvé une solution.

La moins que l’on puisse dire c’est que Wei Xinlong est du genre débrouillard … Lui et sa fiancée Sun Shasha sont issus d’un milieu modeste, sont très amoureux et fréquentent la même université. Rien de très original pour un jeune couple.

La jeune femme rêvait de posséder une tablette et précisément un iPad. Très motivé à l’idée de lui faire ce plaisir Wei a vite déchanté en apercevant les prix. Il a donc entrepris de construire lui-même une tablette pour sa douce moitié. « Entreprendre » est un mot bien faible puisqu’il a réussi sa mission avec brio et succès.

Après avoir étudié des vidéos sur Internet, il s’est équipé de pièces d’un ordinateur portable et de quelques composants. Au menu, une carte mère, un processeur et une carte graphique de PC et à l’achat,  un écran tactile et une batterie.

Dix jours et 125$ plus tard la demoiselle était dotée d’une tablette fonctionnelle. Pis, il l’a ornée de Strass et du logo d’Apple (sera-t-elle considérée comme une contrefaçon chez Cupertino ?). Enfin, humour ou praticité, sa tablette d’amour tourne sous Windows 7. Pour ce qui est des dimensions, le joujou est de la taille d’un livre de poche et les finitions sont faites main. Polissage compris, s’il vous plait.

En tout cas sa douce est conquise et déclare, « C’est le plus beau cadeau que j’ai jamais eu, et je vais le garder pour toujours. »

On a jamais vu du made in China si romantique. Finalement, un bouquet de fleurs est devenu si commun, désuet alors qu’une tablette faite main, ça en jette.

[ChinaDaily]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Peut-être pouvons-nous apprendre et imiter leurs qualités : du travail, du soin, de la réflexion intelligente, c’est à la portée de la plupart des humains en bonne santé. Mais il faut valoriser l’effort : une autre des qualités supposées des asiatiques.

      Et puis tout ça c’est des images d’Epinal, l’asiatique travailleur, le français, le bêret, la baguette et le litron de rouge qui tache, l’espagnol ou l’argentin danseur de tango, l’italien cuisinant des pizzas, l’allemand discipliné, le suisse maniaque de la propreté, le couleur-chocolat-d-afrique champion olympique toutes disciplines sauf la nage, le canadien en chemise à gros carreau conducteur de poids lourds ou bûcheron… J’arrête avant de sortir des clichés négatifs et vexants.

      Et puis il y a aussi des francophones qui font des trucs sympas dans la série bricolages intelligents : exemple http://www.equinoxefr.org/categorie/hack-it/, on trouve tout ce qu’on veut sur le net.

      Si on est jaloux, il suffit d’étudier, d’imiter et d’apprendre de ses échecs. Ce n’est pas un hasard si un étudiant à l’université trouve les ressources intellectuelles pour se fabriquer sa propre tablette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité