Facebook bientôt sous la coupe de la Commission Européenne

justice is served

Les affaires juridiques ayant pour fil conducteur les vices des réseaux sociaux se multiplient en Europe. En conséquence la Commission Européenne pointe inévitablement les réseaux du doigt. La conservation des données personnelles et surtout leur utilisation à des fins publicitaires vont entraîner une modification de la Directive européenne traitant de ces sensibles renseignements.

La Vice-présidente de la Commission européenne est littéralement inquiète. Les réseaux sociaux font partie intégrante de ses préoccupations et particulièrement Facebook, le réseau des réseaux. Si de nombreux aspects sont finalement en ligne de mire, c’est bien l’utilisation douteuse des données personnelles qui sera le fer de lance du combat de Viviane Reding.

En effet pour apporter finance à Facebook, Zuckerberg a mis en place un système de publicités hyper-ciblées. Un classique. Les informations des usagers sont mises à disposition des annonceurs qui mettent inévitablement dans le mille. Seulement l’impact sur le respect de la vie privée n’est pas négligeable. D’autant plus que de nombreux utilisateurs n’ont pas pleinement conscience des imputations qu’entraîne cette démarche hasardeuse.

Il subsiste un autre problème majeur. Si on pensait que Facebook se contentait de collecter les données que nous lui donnions dans les champs prévus à cet effet, il n’en est cure. Le réseau farfouille et se sert généreusement des informations de nos « amis », de notre parcours professionnel et scolaire, ou même de nos conversations privées.

Grâce à des logiciels sophistiqués, le réseau sait quasiment tout de nous, de nos opinions politiques à nos allées et venues. En résumé il lit en nous comme dans un livre ouvert, sans qu’il ne lui arrive quoi que ce soit. Seul votre nom est conservé secret, reste néanmoins que les liens publicitaires apparaissent sur votre profil. On imagine l’ampleur de la récolte avec les nouvelles actions de Facebook : « je suis ici », « j’écoute ceci » … Une véritable manne.

Pour la commission, on ne peut pas impunément distribuer des renseignements privés à tout un chacun sous couvert de pérenniser un réseau. Nos informations sont littéralement données en pâture aux annonceurs et cela ne peut plus durer. C’en est trop et la Commission considère qu’il est grand temps que la moisson se termine.

Comme l’indique Madame Reding, « Les utilisateurs doivent savoir quelles données sont collectées et utilisées ultérieurement, et à quelles fins » […] «Les consommateurs européens devraient voir leurs données fortement protégées, quel que soit le pays dans lequel ils vivent et peu importe le pays dans lequel les entreprises qui exploitent les données personnelles sont établis ».

L’instance européenne avait déjà dévoilé ses intentions en novembre, aussi la modification de la Directive Européenne 95/46/CE sur la protection des données personnelles devrait être effective en janvier. Entre d’autres choses plus mineures, celle-ci interdira la publicité ciblée automatique. Elle ne sera viable uniquement que si l’usager l’autorise. Un point important sera mis en exergue pour éviter que le réseau ne déjoue la loi. En effet, même si la plupart des informations sont archivées aux Etats-Unis donc hors de l’Union, la loi restera efficiente.

Si ces modifications concernent en premier lieu Facebook, elles seront valables dans toute l’Union Européenne et à fortiori s’abattront sur les autres réseaux. Si le bébé de Zuckerberg est régulièrement pointé du doigt, ces pratiques hasardeuses ne sont pas uniquement inhérentes à lui. Le groupe de travail œuvrant sur la protection des données compte se réunir cette semaine pour faire un point précis sur le susdit réseau. Au final, un non-respect de cette future Directive entraînerait une amende plus que conséquente pour le fraudeur. La Commission semble très remontée et Facebook pourrait subir pour l’exemple.

Le financement des réseaux sociaux devient de plus en plus complexe. Facebook escompte bientôt effectuer son entrée en Bourse, seulement une telle décision pourrait facilement bouleverser ses plans et surtout affecter la confiance des investisseurs.

[TheTelegraph]

© James Steidl – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Voilà encore une fois un comportement parfaitement européen. Au lieu de féliciter une entreprise voisine qui réussit et lui souligner ses erreurs on va tout faire pour l’empecher de réussir voire la couler ou lui faire payer juste comme ça parce que nous en avons envie.

  2. Les Réseaux sociaux abusent de plus en plus… Facebook revend le profil de ses utilisateurs à des sociétés publicitaires ! Mais il y a du nouveau avec le Web.3.0 en Peer2Peer dénué de Censure, ni Modération, ni Espion Big Brother, car les @Internautes communiquent entres eux SANS Site Web (hormis les anciens toujours compatibles) ! Y a même le « Web tribal » d’un Domicile à l’autre sur Liste blanche d’invitations exclusives (Friend2Friend) ! Et le contrôle totale de ses propres données peersonnelles stockées en toute sécurité sur son PROPRE ordinateur qui interdit toute intrusion ou espionnage ou inquisition de quiconque ! Essayez par exemple cet Héritier.3.0 de Firefox: http://3Webee.net/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité