Kepler-21b, 352 années-lumière plus loin

580x386xkepler1-580x386.jpg.pagespeed.ic.XiXfTQ-qH1

Le National Optical Astronomy Observatory nous fait la primeur d’une découverte conséquente puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une planète. Et surprise, celle-ci est proche de la taille de notre petite planète bleue. Par ailleurs elle est située à 352 années-lumière. A l’échelle de l’espace, c’est un peu la porte à côté. Une broutille.

La mission « Kepler » de la NASA est conçue pour enquêter sur une partie de la Voie Lactée et tenter de découvrir de nouvelles planètes habitables. Histoire que notre espèce puisse survivre un peu plus longtemps.

La découverte d’une planète n’est en soi un fait impactant. Ce serait même des trouvailles fréquentes, il faut dire qu’elles sont relativement difficiles à rater… En revanche, Kepler-21b  – charmant prénom au passage – possède une caractéristique surprenante.  Une équipe de recherche dirigée par Steve Howell a découvert que sa taille est la même que celle de la Terre a peu de chose près. Seulement, si son rayon n’est que  1.6 fois plus grand que celui de la terre, sa masse est en revanche 10 fois plus conséquente.

Cette planète ou plutôt sa découverte est assez révolutionnaire. Il y a quelques années, les plus petites planètes trouvées par les scientifiques étaient de la taille de Jupiter ou Saturne, soit dix fois plus grosses que la terre. Les nouvelles technologies permettent donc de trouver des corps de tailles plus raisonnables et surtout similaires à la Terre.

Kepler-21b est même dépendante d’une étoile. Si celle-ci est beaucoup plus jeune que notre soleil, elle est aussi beaucoup plus chaude. Il est donc impossible de trouver de l’eau sur Kepler-21b et in extenso de la vie. En effet les scientifiques estiment qu’il fait plutôt « bon » sur la planète, 2960 degrés Fahrenheit … Ce qui nous donne environ 1626 degrés Celsius ou environ « beaucoup trop chaud ».

[hufftingtonpost]

 

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Il est donc impossible de trouver de l’eau sur Kepler-21b et in extenso de la vie. »
    Un jour vous comprendrez que ni la température, ni le manque d’eau, ni le manque d’oxygène ne peuvent empêcher une forme de vie que nous ne connaissons pas.

    1. Certes, mais nous parlons ici de la vie telle que nous la connaissons. C’est-à-dire telle nous avons été créés : eau + carbone + telle température + telle pression + tels evenements climatiques.

      Comment peut-on deviner (voire inventer pour le coup) des choses que l’on n’a jamais pu constater ? On rentre alors dans le domaine de la science-fiction ou tout simplement de la fiction. Oui, on peut rêver mais scientifiquement parlant, on ne peut pas l’imaginer d’une autre manière. Pour l’instant tout du moins.

  2. hydrogene oxygene et carbone sont les atomes les plus nombreux dans l’univers car ils sont les premiers a etre synthétisés au coeurs des etoiles. l’eau et la vie sont partout, partout sur les 200 milliards d’etoiles de notre galaxie et dans les 100 milliards de galaxies identique a la notre

    1. encore faut-il 1)les détecter 2) les atteindre. on a déjà du mal a atteindre pluton ou a sortir du système solaire (seul les sondes voyager sont sortis mais elles ne sont pas si loin que ça).

      pour atteindre une autre étoile (ne serais-ce que Proxima) il faudrait une révolution dans les moyens de propulsions.

  3. @Louis : j’allais le dire !
    Comment font les plantes qui poussent dans le désert ? Et les poissons tout zarbi à 5000m de fond ? Il y a plein d’adaptations possibles, pas seulement des êtres humains à 2 jambes/2 bras avec une température de 20° au printemps et un steack frites à midi.

      1. Et la Creuse ?!!? Il y a pas mal d’être vivants là bas ! Des « trucs » avec des cornes qui font du lait et le steak de nos « steak-frites »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité