Les FAI français et les géants des moteurs de recherche assignés en justice par l’industrie du cinéma

cinema_vs_FAI

L'industrie du cinéma vient, selon nos confrères de pcinpact, d'attenter une action en justice à l'encontre de tous les FAI français ainsi que des sociétés disposant de moteurs de recherche. Leurs sont reprochés une forme de complaisance à l'égard des sites de piratage.

L’industrie du cinéma regroupant l’APC (Association des Producteurs de Cinéma), FNDF (Federation Nationale des Distributeurs de Film) et le SEVN (Syndicat de l’Edition Video Numérique) représentés par le même avocat ont assigné en justice les FAI français ainsi que les sociétés proposant des moteurs de recherche (Google, Microsoft, Yahoo..).
Sont visés :

  • Auchan Telecom
  • Boygues Telecom
  • Darty Telecom
  • France Telecom
  • Free
  • Google France
  • Google Inc.
  • Microsoft Corp.
  • Microsoft France
  • NC Numéricable
  • Orange France
  • Orange Portails
  • SFR
  • Yahoo ! Inc
  • Yahoo! France

Ces société « devront se présenter le 15 décembre 2011 à 9h00 » devant le président du Tribunal de grande instance de Paris.
Leur est reproché un rôle dans la diffusion massive de « contenus contrefaisants ». Le Mégaupload est pointé du doigt et en particulier les sites agrégateurs d’autrezs sites de Mégaupload. La plainte cite précisément allostreaming et ses déclinaisons non filtrés par les FAI et les moteurs de recherche.

[pcinpact ]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ils sont bien gentil mais c’est pas en portant plainte contre les FAI et les moteurs de recherche que ça va changer grand chose. Ca revient à porter plainte contre la DDE parce que des dealers de drogue se trouvent sur les rues !

  2. Au lieu de jeter du pognon par les fenêtres -Pardon… aux avocats…- L’industrie du cinéma devrait plutôt les reverser aux artistes, qui EUX, bossent…

    N’importe quoi….
    De plus, les tribunaux ne sont pas surchargés de boulot eux aussi… Je me demande qui est celui qui a considéré la plainte comme valable…

    Votre temps est révolu messieurs les « industriels de l’art musical et cinématographique », car comme on le dit, plus la rivière se vide, plus le poisson sentant la mort, frétille…

  3. La, je dois avouer, ca frise le ridicule. Ca revient à filtrer le web en fonction de qui veut. C’est n’importe quoi…
    Je comprends le mal-être des artistes mais si cela passe, ca va bafouer les libertés d’internet. Ils peuvent donc se manger une court européenne en plein dans les dents en retour, non ?

    1. @tintin, tu comprend le mal-être des artistes ?? mais lol ! ah ben oui c’est sûr ils sont à plaindre les pôv chou ! l’industrie du cinéma (y compris francais) bat chaque année des records de benefices net, les films français sont tous déjà à 80% rentabilisé à leur sortie par les subventions (payées avec nos impôts, ces mêms impôts où les intermittents du spectacle ont 25% d’abattement d’office, mêmes les plus riches d’entre eux)….ah ben non , moi désolé, mais ce monde d’artistes, n’a vraiment pas quoi quoi souffir d’un mal-être à cause de quelues telechargeurs…..c’est juste un ramassi de feignants, et qui ose dans certaines interview soritr des phrases du genre ‘ah cet acteur, il travaillent comme un fou !) mais lol ! qu’ils viennent à l’usine ou dans les champs avant de sortir des énormité pareilles !

      1. je sais pas si ce sont vraiment des fainéants, mais ce qui est sur c’est que le cinéma bat chaque année des records d’entrées, et après ils viennent se plaindre. faut aussi penser au prix des places de cinéma, en constante augmentation, au non-choix de la 3D par rapport à la 2D sur la majorité des films (merci monopole CGR) … et puis filtrer le net, sans rire, c’est pas la chine ici !

  4. Un moteur de recherche scanne le web et ne fait que refléter son contenu ! Les Fai n’incitent en rien au piratage ! Par contre que des contenus pédophiles soient disponibles via un moteur de recherche ça choque personne ? ….. Ça n’est qu’un exemple.

  5. Faut pas s’étonner que l’industrie culturelle aie voulut interdire les Radios dans les années 1920… Ce sont des industries corporatistes incapable d’évolués, mais elles ont le bras long avec des alliées puissants dans les médias, la finance, la politique. Prochaine étape: taxé nos pauv’ salaires ?

  6. Le probleme c’est que tant que les gens ne comprennent pas q’un bien intelectuel a autant de valeur q’un bien materiel on aura tjrs du piratage, il faut sensibiliser bcp plus au faite que se soit du VOL.
    @Tintin: la liberté ce n’est pas de voler dans les magasins une television si ??? donc ce n’est pas non plus la liberté de voler un film un de la musique, on ne parle pas de liberté ou non, tu n’est pas livre de tuer ? ou de te faire tuer ? est-ce que tu t’en plaind ??
    Moi je suis pas content je voulais partir du resto l’autre jour sans payer et on me l’a interdit quelle honte nous ne vivons plus en liberté …. n’est-ce pas la meme chose ? tintin ?

    1. Vous ne pouvez pas comparer le fait de voler une télévision avec celui de « voler » un film. Quand on vole une télévision, la victime ne possède plus son bien, hors quand on télécharge un film, je ne crois pas que les sociétés de production en soient dépossedé…

    2. vrrobase, tu dis : « Le probleme c’est que tant que les gens ne comprennent pas qu’un bien intelectuel a autant de valeur q’un bien materiel ».
      C’est vrai, mais quand un bien matériel est défectueux, tu le ramènes, on te le change ou on te le rembourse. Quand un film au ciné est une daube, malgré les critiques positives et la pub énorme qu’on en fait, et malgré même des acteurs connus jouant dans le film, et bien c’est pour ta pomme, tu ne peux pas te faire rembourser. C’est de l’escroquerie, surtout quand on voit le train de vie des producteurs et de tous ceux qui tournent autour. J’ai pas vraiment l’impression qu’ils souffrent du streaming !

    3. j’ajouterai à ce qui à déjà été dit que certes le piratage et le téléchargement d’œuvres protégés est mal mais as tu penser un peu dans ton existence à ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter ces œuvres ?

      Malgré tout il faut penser aussi que c’est un devoir pour les institutions de tous les pays ayant reconnue une légitimité aux droits de l’homme de pouvoir offrir un accès à la culture équivalent pour tous.

      Le téléchargement permet même si c’est illégal de rétablir un peu une certaine justice dans ce monde d’inégalité ou les écarts se creusent entre ceux qui ont l’argent et ceux qui n’ont rien.

    4. 23€ à deux pour regarder un film au cinéma, c’est du vol. Le prix d’un DVD c’est du vol. Bref, cela suffit pour justifier le téléchargement. ((Pour la musique, c’est bien mieux avec 99 cents le titre là ce n’est pas excessif)).

      1. 99cents le titre ça va, ensuite faut voir au niveau des procédés anti-copie (si tu peux pas mettre la chanson sur un cd pour ton autoradio, super…) et ensuit esi tu prends un album de 15 chansons ça commence à faire ! (oui y’a quelques albums qui sont entièrement bons…mais rare :) )

  7. @Malko: ça c’ est déjà fait, les diverses aides à la production , a l » écriture et tutti quanti ; via l’ état en général et les régions , voir les département, font que bien des films français sont pratiquement déjà amorti avant même la sortie en salle.Bon ces aides, je te le cache pas elles viennent directement de nos impôts :).
    @vrrobase : Ton discours est , évidement, totalement légitime.Une remarque cependant : doit ont considéré que l’ oeuvre visionné sur un écran non étalonné avec une qualité webcam de 1992 et un mec qui fait un concours de rot dans le micro a la même valeur que le film vu au cinéma?
    Non si tu voulais parler de vol d’ une valeur équivalente , il faudrait parler d’u resquilleur en salle ou du voleur physique de blu-ray.
    En l’ état les deux  » biens , ne sont pas comparables.
    Dans une perspective plus large , toutes ces joyeuses industries procédurières n’ ont jamais autant gagné de flouze qu actuellement.Que ce soit en fréquentation des salles ou vente de support cette années bat des records.
    Dans ce cadre, on est plus dans une démarche de rapacité abjecte que dans une dernière marche pour faire valoir ses droits et survivre dans un monde injuste.
    Enfin ce n’ est que mon avis.

  8. @vrrobase: la question n’est pas la. La question est la politique menée par les industries.

    Pour petit rappel: a l’époque du CD et des premiers graveur:
    -1 euros le CD revendu entre 20 – 30 E
    -2 euros le DVD revendi entre 20 – 30 E
    Belle marge qd même.
    Ils ne veulent que du pognon.

    Et puis, faut arreter de parler de piratage, car c’est pas du piratage ca.

    Ce qui est choquant dans cette histoire, c’est que l’industrie est cul et chemise avec l’état. Et que sous couvert de nous protéger de ces fameux « pirates », le net devient totalement fliqué. Perso, j’ai une vie privé et je tiens a ce qu’elle reste privé.

  9. Les Fai et moteurs de recherches peuvent moralement être reprochés de permettre l’acces illégal mais le filtrage global serai illégal aussi. Donc absolument aucun intérêt direct de les trainer en justice, cependant ça peut permettre de rendre plus apparent leurs « problème » démontrant que les lois actuels ne sont pas en mesure de protéger leurs intérêts.

    Si donc les autorités compétentes ont à coeur de défendre ces personnes ils devront imposer du filtrage global partout et ainsi attaquer le droit de communication du « peuple ». Cela serai finalement une bonne excuse pour museler et contrôler plus aisément leurs « sujets » avant de rendre l’Etat plus profitable par des mesures inhumaines qui ne pourront être efficacement contestés grâce au lavage de cerveau passés à la Télé et à la censure total de l’internet.

  10. Ne seraient-ils pas influencés par la dernière volonté de notre gouvernement..? Je me demande même si on ne leur aurait pas soufflé cette plainte histoire de justifier le projet en cours par Hadopi, qui est de mettre en place un système de censure ? Ou de « filtrage » comme ils l’appellent..?

    [Mode de la théorie du complot = OFF]

    1. 1€ c’est déjà beaucoup, pour un égyptien ça fait environ 10 Kilos de riz soit de quoi nourrir ça famille pendant une bonne semaine. Ont est quand pas si mal en France! pour l’instant…

  11. Trop drôle. Ils attaquent des groupes tellement puissant qu’ils vont vite retourner dans leur trous à rats de nantis et de profiteurs.
    Qu’ils aillent vivre en Chine ou dans n’importe quelle dictatures ils y seront bien au chaud.

  12. A mon avis, les « pirates », ça fait déjà des lustres qu’ils n’utilisent plus les moteurs de recherche pour cela, et qu’ils ont mis les sites en favoris pour un accès direct …

    Oups, je crois que j’en ai trop dit, l’industrie du cinéma va assigner la fondation Mozilla, Opera et Google pour que le navigateur refuse d’enregistrer ces sites en favoris …

  13. Y’a un truc marrant, je sais pas si vous l’avez remarqué, mais comme avec Hadopi, aucun des plaignants n’est un créatif, il n’y a que des producteurs…

  14. Si le streaming rapporte tant, pourquoi les majors du cinéma ne s’y mettent ils pas ?

    Pourquoi vouloir absolument rester à l’aire du support physique hors de prix ?

    Adaptez vous bon sang ! Ça vous couteras bien moins cher de vous adapter aux usages plutôt que de continuer dans vos conneries !

    Et puis si les FAI ne peuvent plus fournir se genre de contenu, ils FAI vont perdent de la clientèle…Qui voudra être chez un FAI qui censure le web ? Déjà qu’officieusement il y a beaucoup de site inaccessible depuis la France, mais si en plus sa devient légal…
    Enfin bon…. C’est comme les voitures… Elles roulent toujours au pétrole alors que ca fait longtemps qu’on sait en faire avec des carburant pas cher qui ne polluent pas… Mais c’est pas rentable économiquement !

    Mauvaise politique économique….
    Indigné de France, dans l’espoir d’avoir un monde ou tout s’adapte à la réalité des choses et non au bon vouloir de quelques personnes…

    1. y’a bien la vod mais bon, 3 ou 4 €un épisode d’une série, et entre 5 et 10€un film (voir + pour certains???) ça vaut pas le coup du tout, mieux vaut attendre la baisse du dvd… si elle vient …

  15. En quoi le cinéma français est victime du streaming ? A mon avis c’est le cinéma américain qui le « subit » plus.
    Maintenant, si le streaming prend de l’essor, c’est aussi parce que les voleurs sont ceux qui nous font payer cher une place de cinéma pour un film français bidon. Pas étonnant que le consommateur se méfie.
    C’est nous qui devrions massivement porter plainte contre ces sociétés (et même ces « comédiens ») qui nous vendent n’importe quoi, en le faisant passer pour des « oeuvres ». Pour la plainte, je suis certain qu’elle ne va pas aboutir. Et puis, si on interdit le streaming (matériellement je ne vois pas comment), il y aura autre chose …
    Bon streaming à tous.

  16. Bah tiens… bloquez un site du style mégaupload ou affiliés et le jour même vous aurez gigaupload qui kui ne sera pas filtré et rebelote une nouvelle procédure qui va prendre du temps et là gigaupload sera lui aussi filtré et hop térraupload sortira de terre ^^’

    Perso je veux bien aller plus souvent au cinéma mais à 8€ la place (nous sommes 5 dans la famille) ben j’ai vite fait mal au portefeuille, zut j’ai rayé mon cd de musique que j’ai payé, ben je suis bon pour le racheter car je n’ai pas le droit de le copier (copie à titre personnelle et non pas à but de diffusion) car ce dernier dispose en plus d’une protection contre la copie que je n’ai pas le droit de faire sauter, de plus je dois payer sur mon cd vierge une taxe contre la copie et le plus marrant même la carte SD de mon appareil photo et aussi taxée pour la copie, de même que le disque dur de ma box sur laquelle j’y dépose les films loués sur le net le plus légalement du monde est taxé…sans compter celui de mon pc ou ma tablette… en France on vend de moins en moins de voiture française, c’est encore la faute des pirates qui téléchargent des voitures…

    Bref tout ça pour dire que vous ne pourrez jamais rien faire contre eux et pour info il est possible de se payer une connexion privée cryptée que même vos FAI ne peuvent pas « renifler » (ils ne savent pas c qui transite et sur quel site vous allez) et si jamais ils arrivent à briser le cryptage ben cela s’appelle « intrusion dans la vie privée » car seul un ordre de justice peux autoriser à le faire de manière individuelle ce qui n’est pas prêt d’arriver si vous n’êtes pas considéré comme terroriste ou autre individu dangereux.

  17. Si je vais dans le sens de l’industrie si cinéma et de la musique, si j’achète deux fois le même dvd ou cd, la deuxième fois ils doivent me rembourser les droits d’auteur puisque je les ai déjà payer pour le même bien culturel…
    Idem pour les gens qui ont une double collection vhs/dvd ou vinyl/cd.
    Il faut cesser de considérer les biens culturels comme de la marchandise, et cesser d parler de vol dans tous les sens… Le piratage n’est pas du vol (ça n’est pas pour cela qu’il devrait être légal), il faut trouver les bonnes réponses a un problème inédit et non pas calquer un vieux modèle ou l’analogie ne fonctionne pas

  18. Les copies illégales de DVD et CD passent par les routes, Ils ont oubliées de demander la destruction de tout les moyens de transports.
    Et si on réfléchi on peu écouter de la musique via le téléphone, vite il faut démonter toute les lignes.
    Je parle même pas des portables avec la visio.
    Et demain quand on sera retourné au moyen-age, ils porteront plainte contre la poste, on peu aussi envoyée des CD ou DVD en colis…
    En faite ces associations souhaitent retournée à l’age de pierre apparemment.
    J’espère que la justice leur demandera de réfléchir à la transformation du monde moderne car il semblent ne pas le faire d’eux même.

  19. Avis aux poujadistes de tout poil : il y a de l’électorat à récupérer en proposant autre chose que la restriction technologique. Si la copie est possible, voire facile, c’est que l’œuvre artistique commerciale doit se créer une valeur en dehors des artefacts copiables. Ca ne fait que 100 ans que les majors s’engraissent. Avant, il n’y avait pas de disques … pas de films. Pourtant le théâtre et concerts existaient déjà.
    Le cinéma a tué le théâtre et les autres formes de représentations en direct. Amen. Qu’il arrête de nous les briser parce qu’il ne veut pas changer aujourd’hui.
    Les technologies du vinyl (puis du CD) et de la K7 (puis du DVD/Blueray) ont créé un business. La technologie évolue, et ne pas lui reconnaitre la possibilité de casser un business, c’est aussi freiner l’émergence des business suivants (de nouvelles formes d’art monnayables émergeront quand on aura cessé de soutenir artificiellement les formes actuelles en gelant tout le progrès et la diffusion de la culture à cause de quelques uns).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité