Une nouvel appui de poids pour les publicités hyper-ciblées

Fotolia_12611633_Subscription_XXL

On râle quotidiennement sur les publicités hyper-ciblées car elles se servent de nombreuses informations privées à notre encontre. Les annonceurs ne se sont pas lassés de nos données virtuelles, en revanche l’avenir des annonces personnalisées prend un nouvel axe et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est de poids.

On se rapproche chaque jour un peu plus du scénario du film « Minority report ». Dans le futur chaque publicité nous apostrophera par notre prénom et en fonction de nos besoins. Si pour le moment les grandes instances veillent au grain, il s’agit d’une réalité presque tangible.  Une nouvelle donnée entre en tout cas dans la ligne de mire des annonceurs … notre poids !

Les informaticiens travaillent à développer des panneaux publicitaires susceptibles de connaître notre poids et notre corpulence. C’est à Singapour que les chercheurs ont mis au point ce système capable d’estimer précisément ces variables. En effet les terminaux de reconnaissance faciale existent déjà sur les panneaux publicitaires, seulement ils ne sont pas démocratisés. L’équipe se voulant novatrice s’est donc penchée sur le poids qui s’avère être une donnée très lucrative.

La technologie en question utilise une caméra détectant la profondeur, le système de Kinect est assez similaire. L’appareil jauge donc le volume de ce qui passe devant sa lentille, et en l’occurrence c’est bien de nous dont il s’agit. A coup d’algorithmes, le logiciel se charge d’estimer un poids. On passe par la taille de l’individu, l’IMC standard ou encore son sexe. A terme les scientifiques gagent que leur projet pourra reconnaître les couches de vêtements et cumuler d’autres indices (âge, style de vêtements …)

Pour le moment les scientifiques comptent déployer ces caméras au sein de plusieurs annonces. Ce qui donnerait des informations sur la corpulence des individus qui s’attardent devant telle ou telle réclame. L’objectif est limpide, accumuler suffisamment de données pour personnaliser les publicités au maximum.

A titre d’exemple, si une femme sportive passe devant une des caméras, son allure svelte sera détectée et une publicité pour des vêtements ou même une boisson énergique remplacera la présente. Autre scénario, ce système serait utilisé pour sensibiliser les populations en surpoids. L’emplacement publicitaire montrerait alors une campagne de prévention ou … c’est aussi là que le bât blesse, des réclames pour des aliments sains,  des clubs de gym ou des produits connexes.

Ce qui est ironiquement merveilleux dans cette histoire, c’est la déclaration de Kai Yu, chef du département Media Analytics Labs NEC dans la Silicon Valley :

« Toutes les entreprises technologiques repoussent les limites de votre tolérance à la vie privée. Donc, nous allons voir ce qui arrive ». Reste que l’équipe est particulièrement pragmatique, ils expliquent que ce n’est pas leur technologie qui est à incriminer mais plutôt « l’utilisation généralisée des systèmes de surveillance dans notre société. »

Heureusement, les capacités promotionnelles du produit ne représentent qu’un élément mineur des futurs usages. Les médecins sont aussi intéressés par le système, par exemple il est possible de détecter une dépression en fonction de la démarche des individus.

[discovery]

© Albachiaraa – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Ca doit terrible pour certaines personnes, je n’ai pas de problème avec mon sur-poids, mais pour d’autres, en sachant qu’elle est adaptée à leur physique, voir une pub pour des régimes, club de sport et tout ce qui va avec doit leur mettre un coup en plus dans leur moral, et augmenter leur dépression pour ceux qui le sont.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité