[Bat’lib]: Des batteries électriques en libre service

image001

Après les vélos et les voitures en libre service, Matra propose de mettre à disposition des batteries électriques. D'abord un projet, cette initiative baptisée Bat'lib vient d'entrer en phase opérationnelle et sera en exploitation dès l'an prochain. A terme ce dispositif pourrait limiter les contraintes liées à l'usage des énergies propres sans nécessiter l'installation d'infrastructures couteuses. 

Parmi tous les deux roues que nous vous avons déjà présenté, de nombreux défauts ont été pointés du doigt : batterie non amovible, autonomie trop faible, temps de charge trop long et manque d’infrastructures adaptées.

Matra a visiblement trouvé la solution idéale: Bat’lib. Très simplement, il s’agit de stations raccordées sur une prise 16 A ou 32 A qui peuvent contenir jusqu’à 10 batteries de scooter. Entièrement indépendant, ce dispositif ne nécessite aucune installation particulière.

Pour l’utilisateur, c’est également un jeu d’enfant. Grâce à un badge personnel, il déverrouille l’accès aux différents « casiers ». Il pourra ensuite déposer sa batterie déchargée  – dont le rechargement démarrera alors immédiatement – et en prendre une pleine pour repartir instantanément.

Evidemment, ce système est uniquement compatible avec les deux roues de la gamme Matra. Mais espérons que la concurrence – sait-on jamais – s’adapte aux batteries nouvelles générations conçues par le groupe français. Ces dernières sont composées de Lithium HD (ou Haute densité), affiche un poids inférieur à 9 kg et une autonome de 50 km.

Fabriqué en partenariat avec la société française DBT, la station de charge sera déployée à partir de début 2012.

[Matra]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Système impossible en France, le Français moyen n’est pas assez discipliné / éduqué pour respecter le principe du libre service…

  2. le problème premier, c’est que cette technique est ultra capitalistique : il faut un nombre de batteries supérieur au nombre de véhicules et donc cela mobilise beaucoup de capitaux et de matière première (lithium surtout)

  3. « sans nécessiter l’installation d’infrastructures couteuses »
    Je ne savais qu’installer des prises électriques étaient une infrastructure couteuse ! N’importe quoi.
    Juste un moyen de nous faire payer 10 fois plus cher l’énergie électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité