Tel est pris qui croyait prendre

Compile

Ironie : "Raillerie qui consiste à dire le contraire de ce que l'on souhaite faire entendre". Prenons un exemple pour être plus concret et au hasard évidemment. Mark Zuckerberg est la victime d'un problème de sécurité sur son propre réseau social.

Voilà une situation qui ne manque donc pas d’ironie. Zuck’ trahit par Facebook. En effet plusieurs de ses photos privées se sont retrouvées en accès libre sur Facebook. Une nouvelle qui plaira à de nombreux usagers en colère contre le manque de protection des données personnelles.

D’où vient ce sarcastique retour de bâton ? Ce coup du sort est dû à la découverte d’une énième nouvelle faille de sécurité sur le réseau. La méthode permettant d’accéder aux photos pourtant privées a été dévoilée sur un forum de musculation (pourquoi pas) et la première victime n’a pas été des moindres, la créateur du réseau en personne : Mark Zuckerberg.

La méthode d’accès est d’ailleurs très simple. Il suffit de quelques clics pour signaler les photos d’une personne comme étant de la nudité ou de la pornographie, nul besoin d’être ami avec ledit individu. Facebook respecte sa politique et propose de signaler les photos calomnieuses, de prendre des « mesures supplémentaires ». Les mesures en question sont étonnantes, puisque le réseau en profite pour afficher les images incriminées.

Ni une ni deux, des petits malins se sont attaqués à Zuckerberg et depuis lors ses photos personnelles font joyeusement le tour de la Toile. Facebook a rapidement réagi et la manipulation est désormais impossible. Les porte-paroles précisent « Aujourd’hui, nous avons découvert un bug dans l’un de nos flux de rapports permettant aux gens de signaler les cas de contenus inappropriés. Le bug résultait d’une modification récente du code ».

Si la découverte de la manipulation est publique depuis l’incident qui sait depuis quand et qui a eu la possibilité de s’en servir. Décidemment Facebook et confidentialité de font pas bon ménage.

De plus, aux vues des photos les associations de défense pour les animaux comme la PETA pourraient bien venir lui voler dans les plumes.

[Gizmodo]

Tags :