www.gizmodo.xxx

Fotolia_17882235_Subscription_XXL

Si vous souhaitez créer votre nom de domaine avec l’extension .xxx, c’est désormais officiellement possible. Entreprises comme particuliers peuvent donc apposer la marque dédiée au X. Cette nouvelle clos tout de même plus de dix de bataille.

Grande nouvelle donc, les sites Web à caractère pornographique peuvent acheter des noms de domaine finissant en ‘.xxx’. Une partie des gestionnaires de sites pornographique s’enorgueillissent d’avoir réussi une petite révolution, en effet cela fait plus de dix ans qu’ils bagarrent pour obtenir ce droit. Le but est de permettre d’identifier aisément et rapidement les sites à caractère pornographique, bien que l’extension ne soit pas une obligation.

Par ailleurs « .xxx » est mis en place pour maximiser la sécurité sur les sites porno. Tant au niveau des éventuels malwares qui pullulent sur ces sites, qu’en termes de protection de l’enfance. En effet il devient évident de bloquer tout site disposant de cette catégorisation.

L’idée d’une telle extension prend ses origines il y a 7 ans et part d’Outre-Atlantique. Seulement elle avait d’abord été bloquée par le gouvernement Bush et les conservateurs américains. L’Icann, l’organisme en charge de la gestion des noms de domaine a également rejeté le .xxx à deux reprises (2006, puis 2007).

Au final, la proposition a été validée en Mars dernier, comme à l’habitude une période de pré-réservation a été mise en place pour les organisations et entreprises. On pense notamment aux universités américaines qui ont préféré anticiper pour ne pas voir leurs noms associés à la pornographie. Depuis le 6 décembre, cette extension est accessible à tous, www.jeandupont.xxx est donc tout à fait plausible.

.xxx a été le théâtre de nombreux débats houleux au sein même de l’industrie de la pornographie. Des plaintes à l’encontre de l’Icann et d’ICM (ICM centralise toutes les demandes émanant des bureaux d’enregistrement) ont d’ailleurs vu le jour. Une coalition d’éditeurs de sites et de films pornographiques américains dont notamment l’éditeur de Youporn accusaient les deux instances de pratiques anti-concurrentielles et monopolistiques.

L’angoisse des éditeurs est justifiée, ils craignent une censure des pays conservateurs et donc un effondrement de leur commerce. Preuve en est l’Arabie Saoudite et l’Inde ont déclaré qu’ils bloqueraient l’ensemble du nom de domaine .xxx.

Au-delà de ça, les questions de gros sous apparaissent irrémédiablement. Les tarifs et charges appliqués par l’ICM sont jugés scandaleux, 70 dollars par an pour une extension .xxx, dont 60 pour l’indexation et le sponsoring de l’adresse. Stuart Lawley, le Président de l’ICM  justifie ces tarifs par l’investissement de 20 millions de dollars dans le projet et également par le coût des frais juridiques engrangés.

Bien évidemment, un organisme a but non lucratif est en charge de réguler tout ce qui attrait à cette nouvelle extension. En l’occurrence, ce rôle revient à l’IFFOR, composé d’un représentant de la protection de l’enfance, d’un expert informatique, des défenseurs de la liberté d’expression et des dirigeants de l’industrie du X. Egalement, McAfee, expert en solution de sécurité sera chargé de la surveillance quotidienne des adresses en .xxx.

Reste que la nouvelle fait sensation, puisque 600 000 noms de domaines avaient déjà été réservés … On vous rassure, pas de www. gizmodo.xxx à venir

© Beboy – Fotolia.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Et nous t’invitons a te renseigner sur le sort des gosses qui ont fabriqué tes Nike, sur celui des ouvriers d’amerique latine qui récoltent les bananes que tu manges, de ceux qui recoltent le tabac que tu fumes, de ceux qui s’imbibent de colorants chimiques en teintant les t-shirts qui tu as acheté pour pas cher en promo au supermarché….
      Ah, mais peut être l’as tu déjà fait, pardon.

  1. Arkane, dans ce milieu il y a de tout, beaucoup de filles sont très contente de ce qu’elles font. Pas toutes rêve de devenir chercheur ou avocat. Il y a des reportages sur ce sujet, et des actrices comme Clara Morgane ou une certaine Julia Bond, s’en accomode très bien.
    Concernant la prostitution, la plus part aiment ce qu’elle font, surtout quand elles se font 2000 euros par semaine.

    1. Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Après si ça vous arrange que les producteurs (ou parfois les maffias) vous prennent pour des cons… Seulement quand l’exploitation et la violence sont là il est encore légitime de le signaler.

  2. ça serait bien de verifier le sources avant de sortir n’importe quoi: les sites porn sont contre parce que ça devient super facile de les bloquer et les assoc familiales sont aussi contre parce que ça revient à admettre que le porn est aussi important sur internet

    source: flemme de les retrouver y’a qu’a tapper « nom de domaine xxx » dans google actualité…

    1. D’ailleurs je trouve la position des associations familiales tout aussi risible, parce que faire l’autruche et penser que le porno sur internet est un phénomène isolé, c’est un peu comme se dire que l Corée du Nord est finalement un bon pays.

  3. Ne devriez vous pas quand meme reserver gizmodo.xxx meme sans l’utiliser, mais pour le proteger? pour pas qu’un capatiliste furieux le fasse et utilise (et salisse) votre nom ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité