‘Rayman Origins’ est-il le meilleur jeu de plateforme de ces dernières années ?

Rayman_Origins

Le personnage de Rayman est revenu avec le jeu Rayman Origins et on reste bouche bée devant cette petite merveille signée Michel Ancel. S'agit-il pour autant du jeu de l'année 2011 ?

Difficile à dire car il s’agit de comparer des types de jeux entre eux et ce n’est pas trivial. Mais côté plate-forme, on peut le dire haut et fort (même si l’année 2011 n’est pas encore finie).
Rayman Orgins est beau graphiquement
Rayman Origins est d’abord beau. La direction artistique a mis les petits plats dans les grands. Et on a réellement l’impression de rentrer dans un film d’animation comme rarement ce fut le cas dans ce type de jeux. L’univers sonore est également source d’émerveillement avec tantôt des sons de didgeridoo ou autre ukulélé et parfois des cris dignes de ceux des Lapins Crétins.
On pensait d’ailleurs que ces derniers avaient définitivement écarté Rayman dans la gamme des jeux proposés par Ubisoft. Mais le personnage atypique de Rayman a plus d’un tour dans sa manche. Manche qu’il n’a d’ailleurs pas puisque le personnage reste identique à celui du premier jeu. Pas de bras, ni de jambes : nous sommes en 1995 quand le premier Rayman sort et il s’agit alors d’apporter de la fluidité aux animations. Et Ancel a l’idée de ce personnage à la fois simple et attachant.
Rayman Origins n’est pas bon mais excellent
Jeu de 2D à l’ancienne avec une profondeur de champ incroyable et des détails qui font tout le charme d’Origins, il bénéficie également de petites trouvailles vidéo-ludiques et d’un univers vaste.
Rayman ne se cantonne plus à une forêt luxuriante (elle est toujours présente) mais se baladera dans d’autres environnements (12 en tout : sous-marin, neigeux… pour 66 niveaux de plate-forme). Le gameplay est subtile et nécessite une certaine dextérité (à l’ancienne). Il faut sauter, se servir de tremplins ou encore chevaucher des moustiques… Il faudra user de patience pour passer les niveaux et c’est ce qui rend le jeu d’autant plus attrayant. Précisons également qu’il est possible d’y jouer à plusieurs (jusqu’à 4 en coop).
La french touch existe vraiment dans le domaine du jeu vidéo et c’est tant mieux. Merci à Michel Ancel et au studio montpelliérain d’Ubisoft qui a développé cette petite merveille.

[ubisoft]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Y’a que moi qui pense que ça commence à faire beaucoup dans les « Origins » ?
    Batman origins, x-men origins wolverine, Zelda SS (assimilé à un origins), rayman origins, et j’en passe des tas.

    Les gens savent plus quoi inventer?

  2. Jeu magnifique ,fluide, me voilà revenu 16ans en arrière, musique énorme et digne de Mario et de sonic le jeu et aussi magnifique que Castle of Illusion starring Mickey Mouse sur megadrive

    1. @Paco : Trine 2 ne boxe pas dans la catégorie palteforme oldschool 2D. Très bon jeu certes, mais stratégie nécessaire, énigmes à résoudre…
      Dans Rayman, à l’instar des Mario, Kirby, Castle of illusion, Quackshot etc, on a du bonheur en barre accessible directement, on saute on virevolte on frappe on et on sourit béatement devant l’humour de ces pépites trop rares, disparaissant au profit de la 3D sans âme (Jak and Daxter et consorts,je vous hais)

      1. Jak&Daxter, c’est pas un jeu où j’ai accroché, mais son concurrent principal, Ratchet&Clank ça j’ai adoré. Mais côté 2D, ce Rayman est plutôt pas mal

      2. Entièrement d’accord avec toi, mais comme j’étais en plein dedans, je voulais le signaler. Je trouve cela dommage qu’un jeu aussi bien fini que Trine 2 reste confidentiel…
        Maintenant Rayman reprends clairement les codes des jeu de plateforme qui ont fait la gloire du genre, et dans son style il a en effet l’air magnifique!
        Et pour souligner le ridicule de l’escalade « 3D », on a un exemple de jeu excellent (même 2 avec Trine) qui est génial, et en 2D; c’est comme avec les films 3D, ça fini par saouler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité