Comment survivre à une avalanche

bouée avalanche

Voilà, on s’est réuni avec les autres et on est tous d’accord. On aimerait bien vous retrouver l’an prochain sain et sauf. Du coup, si vous allez au ski pendant les vacances, soyez prudent, et revenez entier. Et si vous voulez quand même faire du hors-piste alors qu’il a plu la veille, vous êtes inconscient. Et si en plus vous n’utilisez pas cette bouée orange gonflable, nous ne pouvons plus rien pour vous.

 

Si vous passez beaucoup de temps sur les pistes les plus dangereuses, acheter une veste ou un sac à dos gonflable est certainement un bon investissement puisque ces accessoires vous évitent de vous retrouver enterré vivant par une avalanche. Si vous avez en plus le Rotauf MRK5 qui fait la taille d’un téléphone portable, alors vous augmentez significativement vos chances d’être retrouvé.

Le Rotauf MRK 5 coûte 75 €, se fixe à votre bras et pèse 150 grammes. Vous dégagez la poignée d’urgence. Et même si vous n’avez pas beaucoup de temps quand l’avalanche approche, en tirant sur la poignée, vous gonflez instantanément un ballon orange de 5 litres qui restera à la surface de la neige car il a une densité plus légère. Il flotte. La longue corde qui est reliée à la victime devient ainsi le fil de sa vie. Ce procédé permet au secours de passer plus de temps à creuser et moins de temps à chercher.

Et si vous n’avez aucun gadget, il est recommandé de nager la brasse pendant que la neige vous recouvre.[Rotauf via Gizmag]

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je conjaissait ce principe. mais avec un sac a dos. juste sur le bras je ne savais pas.
    Sauf que ca nous remonte pas trop vers le haut ce truc. seulement le bras (et par extention le reste du corp qui sera en desous.).mais bon c’est sans doute mieu que rien. quoique, ca peut faire empirer les chose. car objet abordable : signifie plus d’amateur de poudreuse donc plus de risque etc…
    Merci pour la new tout de meme…

  2. @a-snowboard je crois que c’est plus pour les secouriste et puis si tu es recouvert au moin tu as juste à suivre la corde pour creuser et être sur d’aller vers l’air libre !

  3. Le pb majeur que je vois est la solidité de la corde quand on voit la violence d’une avalanche parfois.

    Il existe aussi le systeme avalung qui permet de reculer l’asphyxie sous avalanche.

    Avoir un ARVA c’est bien mais SURTOUT il faut savoir s’en servir! Quand on voit la durée de vie sous la neige il est préférable d’avoir des amis a meme d’utiliser leur arva plutot que d’attendre des secouristes!

  4. Tout a fait d’accord avec Acid. Rien ne remplace DVA/Pelle/Sonde et savoir s’en servir lorsqu’on sort des pistes.
    On dirait une mauvaise pub pour la bouée en question. Quel avantage par rapport au système RECCO sachant que tous les secouristes possèdent des détecteurs aujourd’hui???

    « Et si vous voulez quand même faire du hors-piste alors qu’il a plu la veille, vous êtes inconscient. »
    C’est faux.

    « Si vous passez beaucoup de temps sur les pistes les plus dangereuses »
    Ça n’a pas de sens. Sur piste le risque d’avalanche est théoriquement nul. Les gens qui pratiquent le ski familial sur piste ne sont pas concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité